Oublier toutes ses souffrances – 1ère et 2ème partie: « Introduction »

L’enseignement du Lundi 1er et Mardi 2 Juin 2015
Parole Prophétique de l’Année : Je suis l’Expression de la Grâce de Dieu
Cri du cœur de Juin 2015 : Ô Père céleste, que ma vie ait plus d’éclat que le soleil à son midi, que mes ténèbres soient comme la lumière du matin, et que je devienne un vase d’honneur utile à mon Dieu.
Série d’enseignements : «Oublier toutes ses souffrances – 1ère et 2ème partie»
Sous-thème : « Oublier toutes ses souffrances- introduction »


Dieu fixe de nouveau un jour :
Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire qu’Il est capable de te faire oublier toutes tes souffrances si seulement tu acceptes d’embrasser l’obéissance. (Job 11 :13-20)


Suivant le cri de notre cœur de ce mois de Juin, nous dirons d’une personne qui voit sa vie avoir plus d’éclat que le soleil à son midi, que ses ténèbres sont devenus comme la lumière du matin, que c’est une personne qui a oublié toutes ses souffrances. Que dirons-nous d’une personne qui est devenue un vase d’honneur utile à son Dieu ? Nous dirons que c’est un homme qui a pris ses responsabilités, une personne qui a fait le choix de pouvoir s’abstenir de tout ce qui peut faire de lui un vase à usage vile, c’est-à-dire, le péché.
Au courant de ce mois, alors que nous verrons comment oublier toutes ses souffrances, s’il faut retenir un seul mot pour tout ce qui sera enseigné durant ce mois, c’est la sanctification. Les enseignements de ce mois ont pour but de pousser chacun de nous à vivre une vie de sanctification, de sainteté, de piété, de crainte de Dieu, d’intégrité, de justice, ou encore marcher dans la nouveauté de Dieu.
Parce qu’il est impossible de voir la fin de ses souffrances, il est impossible d’oublier ses souffrances sans au préalable prendre la décision de se séparer de tout ce qui te séparer de Dieu. Parce que la fin de la souffrance n’est qu’en Dieu et en Lui seul. En dehors de Dieu, tout ce qu’il y a ces sont des grincements des dents.
Qu’est ce que la souffrance et d’où vient-elle ? Est-ce la volonté de Dieu que l’homme soit dans la souffrance ? Que faut-il faire afin de sortir de sa souffrance peu importe le type de souffrance à laquelle tu peux faire face ?
De nos jours, pour mettre fin aux souffrances, plusieurs personnes s’adonnent aux choses qui au lieu de mettre fin à leur souffrance, les « soulagent » momentanément, elles se sentent bien pendant qu’elles sont sous l’effet de la drogue, d’autres la cigarette, d’autres des liqueurs fortes. Cependant, à la fin de tout, tout ce qu’elles obtiennent, c’est la dégradation de la situation dans laquelle elles étaient. Leur situation s’empire, leur santé se détériore, elles vivent l’enfer sur terre avant de finalement être transférer à l’enfer éternel, les souffrances éternelles.
D’autres personnes, elles choisissent de mettre fin à leurs vies en suicidant. Ceux-ci atterrissent directement en enfer sans prendre un seul virage.
Peu importe tout ce que tu peux rencontrer comme difficulté, tout ce que tu expérimentes comme souffrance peut prendre fin si seulement tu acceptes de faire ce que tu vas apprendre dans les lignes de ces enseignements.
Qu’est ce que la souffrance ?
La souffrance, selon mon dictionnaire, c’est la douleur physique ou morale, l’état de celui, ou de celle qui souffre. C’est éprouver de la peine, du dommage.
Il y a ce qu’on appelle les douleurs de l’enfantement, la souffrance que ressente une femme lorsqu’elle accouche. Il faut demander aux femmes. Je venais à peine de voir ma femme souffrir dans la salle d’accouchement. La douleur était si forte qu’elle frappait au mur en plastique de l’hôpital on dirait qu’elle appelait à un médecin, cependant, ce n’était pas le cas, c’était à cause de l’excès de douleurs qu’elle ressentait. Ça, c’est la souffrance. Celle-ci a été déclarée sur Eve parce qu’elle avait écouté le serpent. Voyons cela dans Genèse 3 :16, la Bible dit :
« Il dit à la femme: J’augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi. »
Dans certaines villes du monde, tu verras des gens qui se réveillent très tôt le matin, de fois parcourent de long distance à pieds, travaillent très dur pour gagner presque rien à la fin du mois. Cependant, rien qu’à les voir, tu peux voir la souffrance, parce qu’elle est bien visible. C’est l’exemple de ce qui est dans le Psaume 127 :2, la Bible dit ceci :
« En vain vous levez-vous matin, vous couchez-vous tard, et mangez-vous le pain de douleur; Il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil. »
Il y a la souffrance due à la maladie. Lorsqu’on a des problèmes de santé, lorsque quelqu’un est malade, on dit qu’elle souffre. Elle souffre de telle maladie, elle souffre de telle chose.
Lorsqu’on est blessé physiquement ou émotionnellement, on ressent aussi la souffrance.
Lorsqu’on te soumet aux travaux forcés, on te fait faire ce que tu ne veux pas faire volontairement, une telle personne sera dans la souffrance. C’est comme parlant des enfants d’Israël à Moïse, Dieu dira, j’ai vu la souffrance de mon peuple qui est en Egypte.
Lisons comment Exode 3 :7 nous le dit :
« L’Éternel dit: J’ai vu la souffrance de mon peuple qui est en Égypte, et j’ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car je connais ses douleurs. »
En d’autres termes, lorsqu’on parle de la souffrance, on parle de l’oppression. Etre sous l’oppression des ennemis. Le premier ennemi c’est satan. On parle des oppressions sataniques. Et lorsqu’il y a oppression, il faut qu’il y ait une délivrance pour pouvoir s’en sortir.
Gloire à Dieu parce qu’Il est miséricordieux. Il ne se contente pas de voir la souffrance, d’entendre les cris, de connaître les douleurs de son peuple, mais Il descend aussi afin de le délivrer.
Le verset 8, juste après nous dit ceci :
« Je suis descendu pour le délivrer de la main des Égyptiens, et pour le faire monter de ce pays dans un bon et vaste pays, dans un pays où coulent le lait et le miel, dans les lieux qu’habitent les Cananéens, les Héthiens, les Amoréens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens. »
Celui qui souffre n’a qu’un seul désire, mettre fin à ses souffrances, avoir une vie meilleure, améliorer ses conditions. C’est pour cela que Dieu, lorsqu’Il parlait de délivrer son peuple, Il leur a fait la promesse de le faire monter du pays de la captivité dans un bon pays et vaste, dans un pays où coulent le lait et le miel. Pour toute personne qui souffre aujourd’hui, la même promesse de Dieu est toujours valable. Dieu entend tes cris, Il voit ta souffrance, Il connait tes douleurs et Il désire descendre pour pouvoir te délivrer.
Dans cette série d’enseignements, nous verrons que faire, comment faire afin de faire descendre Dieu afin que nous puissions être délivrés de toute forme d’oppression.
D’où vient la souffrance ?
Un des arguments des athées lorsqu’ils veulent défendre leur position de ne pas croire en Dieu est la présence de la souffrance. Cela me rappelle une publication que j’avais lue dans un salon de coiffure d’un athée qui avait presque convaincu le coiffeur qu’il n’y avait pas de Dieu. Il a dit au coiffeur de lui prouver que Dieu existait en concluant qu’il n’existe pas parce qu’il y a des gens qui souffrent. Le coiffeur n’avait presque pas d’argument face à cet athée. Cependant, il a regardé derrière et vu un homme qui avait des longs cheveux et des longues barbes. Directement, il répliquera à son client, Ok, les coiffeurs n’existent pas ! Mais c’est absurde ! Comment tu peux dire ça ! Et qui es-tu ? N’es-tu pas un coiffeur ? Il lui montra cette personne qui n’était pas coiffée et lui dit, si j’existe, pourquoi est ce que cet homme là n’est pas coiffée ? Le client répond, non, c’est parce qu’il n’est pas venu chez toi pour se faire coiffer. Euh bien, répliqua le coiffeur, c’est la même chose avec Dieu. Si les gens souffrent, cela ne veut pas dire que Dieu n’existe pas. Ils souffrent parce qu’ils ne veulent pas aller à Dieu afin que Dieu mette fin à leur souffrance. Ils souffrent parce qu’ils ne veulent pas faire ce qu’il faut pour faire descendre Dieu dans leur situation afin de vivre Sa délivrance.
Remarque, nous parlons d’aller chercher Dieu, nous parlons de revenir à Dieu, ou d’aller vers Dieu ? C’est-à-dire qu’il y a eu quelque chose qui avait fait que l’homme soit séparé de Dieu et que par conséquent que la souffrance puisse commencer dans sa vie.
J’aime toujours et toujours me référer à l’homme avant la chute afin de me rendre compte de ce qui était la volonté de Dieu, l’intention de Dieu pour l’homme.
Lorsque nous lisons le livre du commencement, la Genèse, nous allons nous rendre compte que l’homme n’avait pas créé l’homme pour que ce dernier souffre de quoi que ce soit.
Dans Genèse 1er, on nous parle d’une condition de l’homme que Dieu a amélioré dans Genèse 2.
Lorsque nous lisons l’histoire de la création du monde et de l’homme, nous allons nous rendre compte que l’homme ne vivait pas en Eden après avoir été créé. Où vivait-il ? Je ne sais pas parce que la Bible ne le dit pas. Peut-être même qu’il vivait près de chez toi. ‘Rires’
Comment est-ce que le Pasteur du Net peut-il affirmé des telles choses ?
Ce n’est pas moi, c’est la Bible qui le dit.
Si nous lisons premièrement Genèse 1 :27-29, on nous parle de la création de l’homme à l’image de Dieu, de la bénédiction que l’homme avait reçu et de l’instruction de ce qu’il devait manger.
Cependant, dans Genèse 2, Dieu se rendit compte que l’homme n’était pas dans des bonnes conditions (c’est mon commentaire), peut-être même disons qu’il souffrait. C’est pour ce faire, au verset 8, la Bible nous dit :
« Puis l’Éternel Dieu planta un jardin en Éden, du côté de l’orient, et il y mit l’homme qu’il avait formé. »
Regarde bien la chronologie. Dieu a planté un jardin. Où ? A côté de l’orient. Pourquoi Dieu avait-Il planté ce jardin ? Pour y mettre l’homme. La Bible dit, il y mit l’homme qu’il avait formé. Cela veut dire que l’homme avant d’être placé dans le jardin, il était quelque part. Je ne pense pas que cet endroit était meilleur que le Jardin. Sinon, Dieu n’allait pas prendre la peine de faire un travail supplémentaire pour planter le jardin d’Eden.
Ceci prouve à suffisance que depuis le commencement, Dieu voulait que l’homme soit dans des bonnes conditions et ce, éternellement. C’est pour cela que dans le même jardin, il y avait deux arbres, l’arbre de la connaissance du bien et du mal.
Note que dans Genèse 1er, il n’y avait aucune interdiction pour l’homme. Si nous lisons le verset 29, la Bible nous dit :
« Et Dieu dit: Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence: ce sera votre nourriture. »
L’homme pouvait manger de toute herbe portant de la semence, de tout arbre ayant en lui du fruit de l’arbre et portant de la semence comme nourriture. Il n’y avait aucune interdiction.
Voyons maintenant le chapitre 2, lorsque Dieu a planté l’homme dans le jardin. Premièrement, Dieu plante le jardin et curieusement dans ce jardin, il y avait la présence de deux arbres, l’arbre de la connaissance du bien et du mal et l’arbre de la vie. A propos de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, Dieu interdit sa consommation à l’homme d’une part, mais de l’autre, l’arbre de la vie, Dieu n’a rien dit. C’est-à-dire que Dieu n’avait pas interdit à l’homme de manger de l’arbre de la vie. A part la présence de ces deux arbres, Dieu donna aussi à l’homme un travail, quelque chose qu’il n’avait pas non plus au chapitre 1er.
Lisons cela aux versets 8 et 10 :
« Puis l’Éternel Dieu planta un jardin en Éden, du côté de l’orient, et il y mit l’homme qu’il avait formé.
L’Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. »
Et du verset 15 au 17ème :
« L’Éternel Dieu prit l’homme, et le plaça dans le jardin d’Éden pour le cultiver et pour le garder. L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. »
Qu’est ce que ceci veut dire ?
Si tu veux vivre une vie sans loi, sans responsabilité, tu ne peux pas vivre dans le jardin de Dieu. En dehors du jardin, il n’y a pas de travail, il n’y a pas de responsabilité, il n’y a pas d’interdiction. Cependant, dans le jardin, il y a tout cela.
Cela me rappelle aussi, lorsque les enfants d’Israël ont été délivrés de l’Egypte, terre d’esclavagisme, terre de l’oppression et de la souffrance où ils vivaient sans loi, juste après être sorti de ce pays, Dieu a commencé à leur donné la loi.
C’est pour cela que Dieu leur avait dit dans Deutéronome 30 :19, la Bible nous dit :
« J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre: j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité »
La vie est la mort ici est juste comme l’arbre de la connaissance du bien et du mal et l’arbre de la vie. Veux-tu vivre dans le Jardin de Dieu, ne touche pas à l’arbre de la connaissance du bien et du mal, sinon, tu mourras. Veux-tu vivre, il y a l’arbre de la vie juste parmi les arbres que Dieu t’autorise à manger.
Veux-tu entrer, vivre dans la terre promise, cette fois-ci Dieu prend à témoin le ciel et la terre. Une fois de plus, il a mis la vie et la mort devant, les deux résultent automatiquement soit de la bénédiction, soit de la malédiction, mais cependant Dieu insiste, ne faites pas comme votre père Adam au jardin, Moi-même Dieu vous conseille choisir la vie afin de vivre. La vie dans la terre promise, pour vivre les promesses de Dieu dans ta vie c’est seulement ton choix. C’est ce que nous verrons dans la suite.
Et dans le nouveau Testament, c’est maintenant une personne qui devient l’arbre de vie, source de vie, la personne de Jésus-Christ de Nazareth. Et le Seigneur Jésus n’est pas venu par Lui-même, Il est l’expression de l’amour de Dieu dans notre vie. Le verset le plus connu de la Bible, qui résume le message de la Bible est celui de Jean 3 :16, il est écrit :
« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »
Veux-tu hériter la vie éternelle, il n’y a pas d’autres alternatives, il n’y a pas d’autres options, il n’y a pas d’autres choix qu’accepter le don gratuit que Dieu nous a donné, la vie éternelle en Jésus. C’est pour cela que Romains 6 :23, la Bible nous dit :
« Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. »
Car le salaire de la désobéissance c’est la mort, le salaire du mauvais choix c’est la mort, mais le salaire de l’obéissance, du bon choix, le choix de la vie, le choix de Jésus, c’est la vie éternelle.
Pour répondre donc à la question que nous nous sommes posées, d’où vient la souffrance, nous dirons que la souffrance vient de la désobéissance à Dieu en Eden. L’homme avait le choix entre l’arbre qui donne la mort, connu sous le nom de l’arbre de la connaissance du bien et du mal à la place de l’arbre de vie. Et pourtant, Dieu l’avait très bien averti. Une fois qu’il avait mangé à l’arbre de la connaissance du bien et du mal, c’était le début de la souffrance. Un mot qui peut résumer la souffrance a été déclaré sur lui, la sueur.
Lisons Genèse 3 :17-19, il est écrit :
« Il dit à l’homme: Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l’arbre au sujet duquel je t’avais donné cet ordre: Tu n’en mangeras point! Le sol sera maudit à cause de toi. C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie,
il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l’herbe des champs.
C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière. »
La souffrance est le résultat du péché et est aussi une malédiction. L’homme devait maintenant travailler avec sa propre force. Il devait suer avant de manger. Et sa destination finale était devenue la poussière. Il a perdu l’image de Dieu qu’il était. Il est devenu poussière. Rappelons-nous Dieu n’avait pas créé la poussière. Dieu avait créé l’homme à Son image et à Sa ressemblance. C’est vrai qu’il était formé de la poussière de la terre, mais Dieu avait mis dans l’homme son souffle, son Esprit qui avait fait que l’homme devienne un être vivant. Cependant, à cause du péché, l’homme a maintenant perdu son esprit, l’homme est déconnecté de Dieu qui est esprit, tout ce qui était resté dans l’homme c’est la poussière.
Et au verset 14, lorsque Dieu s’adressait au serpent, Il dit :
« L’Éternel Dieu dit au serpent: Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. »
Note bien, Dieu a dit au serpent qu’il mangera la poussière tous les jours de ta vie. Il a dit à l’homme tu es poussière et tu retourneras à la poussière. Voilà l’origine de la souffrance. L’homme, sans le souffle de Dieu, sans l’Esprit de Dieu ne peut pas faire face à la vie, à la destinée, il ne peut pas combattre l’ennemi, parce que l’ennemi est un esprit. L’homme est devenu une nourriture pour les esprits impurs. Ils peuvent le manger par la maladie, par l’envoûtement, par les accidents, par les catastrophes, par noyade…
Et pourtant, juste à côté de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, il y avait l’arbre de vie. Puisque le choix de l’homme était déjà la mort, Dieu aussi a fait de son mieux afin de le permettre de ne pas toucher à l’arbre de la vie, c’est pour cela qu’il a été chassé du Jardin d’Eden. La désobéissance te sort du jardin d’Eden, te sort du plan de Dieu, de la volonté de Dieu pour ta vie.
Lisons les versets 22 à 24, la Bible nous dit :
« L’Éternel Dieu dit: Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement.
Et l’Éternel Dieu le chassa du jardin d’Éden, pour qu’il cultivât la terre, d’où il avait été pris.
C’est ainsi qu’il chassa Adam; et il mit à l’orient du jardin d’Éden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie. »
Voilà d’où vient la souffrance !
Retenons, donc que la souffrance vient lorsque nous écoutons toute autre voix, nous obéissons à toute autre voix qui n’est pas de Dieu. Eve a obéi à la voix du diable et Adam a obéi à la voix de sa femme. La souffrance est la conséquence directe du péché. Le péché est la transgression de la loi de Dieu. A chaque fois que nous transgression la loi de Dieu, nous nous exposons à la mort physique premièrement et secondement à la mort éternelle dans la géhenne. L’enfer est réel. Que ce soit l’enfer ici sur terre, que ce soit l’enfer après la mort. De la même manière le paradis était réel pour Adam et Eve, la terre promise, Canaan, le pays dans lequel coule le lait et le miel était réel pour les enfants d’Israël, de la manière aussi, la vie en abondance est réelle en Jésus-Christ. Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire mais moi Je suis afin que mes brebis aient la vie et qu’elles soient dans l’abondance. (Jean 10 :10)
Au courant de ce mois de Juin, Dieu va nous apprendre par la puissance du Saint-Esprit qu’est ce qu’il faut faire pour sortir de toute forme de souffrance, d’emprisonnement, d’affliction et de l’oppression de l’ennemi.
Je prie que tu aies à cœur de suivre ces enseignements jour après jour, du début à la fin et que le Seigneur Dieu Tout-Puissant puisse manifester Sa puissance dans ta vie et qu’à partir de ce mois, tu oublies complètement toutes tes souffrances.
Si seulement tu obéis. L’obéissance te donnera accès à tout ce que tu avais perdu et mettra fin à toutes tes souffrances.
Que Dieu bénisse Sa Parole !


Une fois de plus, bienvenue dans ton nouveau mois, dans lequel ta vie aura plus d’éclat que le soleil à son midi, où tes ténèbres seront comme la lumière du matin, où tu oublieras tes souffrances, où tes souffrances seront changées en témoignages, où tu deviens un vase d’honneur utile à Ton Dieu.
Bienvenue dans ta nouvelle semaine de la « Triple-Bénédiction ». Si Dieu t’avait béni avec les enseignements du mois passé, fais comme les autres bien-aimés, envois-nous ton témoignage.
N’oublie, le Mercredi 13 Mai 2015, Dieu nous avait instruit de pouvoir instituer l’offrande du net afin de soutenir cette œuvre qui apporte la parole de Dieu chaque jour au monde entier à travers l’outil de l’internet. Si tu veux nous envoyer ton offrande, n’hésite pas à nous contacter. Si tu veux en savoir plus, clique ici.
Si tu es intéressé, jette aussi un coup d’œil sur notre projet: « Brillons tous comme les étoiles ». Car très bientôt, à part les prières et déclarations de foi audio, si tout est en place, il y aura aussi des moments d’adoration afin de vous faire parvenir un culte complet. Que Dieu te bénisse.

0 Comments

  1. Amen. Gloire à Dieu, ces enseignements sont dirigés vers moi car je dois reconnaître que je n’obeis que peu à ce que Dieu me demande! Dieu me pardonne. Merci Papa, pour ces nouveaux enseignements, que Dieu vous donne longue vie et continue de vous bénir.

    Répondre
  2. oh merci seigneur Jesus pour cette parole ki nous demande la sanctification dans nos vie. Merci supreme bonte

    Répondre
  3. Alléluia Alléluia !

    Répondre
  4. Amen, amen, amen. Que l’obéissance à la parole de Dieu soit mon partage de ma vie ici bas.

    Répondre

Leave a Reply