L’éclat de Sa gloire 23ème partie: « La louange par le silence – suite c »

Jeudi 23 Juillet 2015
Parole Prophétique de l’Année : Je suis l’Expression de la Grâce de Dieu
Cri du cœur de Juillet 2015 : « Ô Père céleste, fais éclater Ta gloire dans tous les aspects de ma vie. »
Série d’enseignements : « L’éclat de Sa gloire – 23ème partie»
Sous-thème : « La louange par le silence – suite c »


Dieu fixe de nouveau un jour :
« Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire que si tu gardes silence et obéis à Ses instructions, Il ouvrira tout ce qui est fermé et barricadé devant toi et livrera tes ennemis entre tes mains. »  (Josué 6 :1-2)


Il n’y a personne qui nous connait tel que notre Dieu. Pour qu’un parent sache le sexe de son enfant, il recourt à l’écographie. De fois, même faisant ainsi, on ne sait toujours pas voir le sexe de l’enfant. D’ailleurs, il arrive que l’on voie le sexe de l’enfant mais à la naissance c’est tout le contraire. Lorsque nous sommes encore qu’une masse informe, Dieu ne voit pas seulement notre sexe, mais Dieu voit tout notre avenir, tout le chemin que nous allons parcourir sur terre, tout ce que nous allons faire et accomplir ici bas.
Notre monde est tellement saturé, il y a tellement des nouvelles autour de nous, tellement des bruits qui nous empêche d’entendre les choses qui vont nous apporter la vie, la paix, la joie, l’espérance, le bonheur et toutes les bonnes choses que nous pouvons imaginer. Chacun définit la vie de sa manière, le monde donne une autre image du monde, des choses et plusieurs personnes se perdent dans tous les faux qui fourmillent dans le monde dans lequel nous vivons.
La vérité, c’est seulement notre Seigneur Jésus, c’est Lui le chemin, c’est Lui la vie. Pour tout ce que nous pouvons avoir ou rencontrer dans la vie comme difficultés, épreuves, problèmes, défis etc. Dieu est la solution. Notre vrai problème n’est pas ce à quoi nous faisons face mais plutôt notre manière de faire face à cela. Notre approche face aux problèmes de la vie. Si tu es enfant de Dieu, il n’y a rien de hasard dans ta vie. Aujourd’hui, plusieurs se sont éloignés de leur destinée, se sont égarés du chemin que Dieu a tracé pour eux, sont embourbés dans des choses qui n’ont rien à voir avec ce que Dieu avait prévues pour eux avant la fondation du monde.
Nous allons y revenir.
Avant d’aller plus loin, nous allons lire quelque passage biblique, parce que cette partie clôture le sous-thème de la louange  par le silence.
Lisons la Bible.
Ecclésiaste 3 :7 b :
« un temps pour se taire, et un temps pour parler »
Je vais insister ici sur le fait que nous parlons pas des silences coupables que l’on a lorsque notre âme est troublée, lorsqu’on est dans le désespoir, dans la douleur, dans l’égarement, on ne sait quel chemin emprunté, que dire, que faire face aux problèmes de la vie, mais c’est la silence de louange qui est inspiré par la parole de Dieu, par notre confiance en Dieu, par la joie que nous avons du fait que même dans la difficulté, dans le problème, dans les maladies héréditaires et incurables, notre Dieu nous a parlé, nous nous accrochons à ce qu’Il nous dit et nous gardons silence. Nous gardons silence et nous ne nous occupons pas de ce que le diable nous présente, de ces douleurs dans notre corps, de ce que les chars et les cavaliers du Pharaon sont derrière nous etc.
Lamentations 3 :26 :
« Il est bon d’attendre en silence le secours de l’Éternel. »
C’est le silence de l’attente. Pour tout ce que tu es entrain de vivre, tu es sûr et certain qu’il y a ton Père céleste qui vient avec le secours. Il est le secours qui ne manque jamais dans la détresse. Lorsqu’on attend, c’est-à-dire que l’on est sûr. C’est comme si tu as commandé ton plat à emporter et tu attends juste que la cuisine prépare, emballe et te l’apporte. Il peut y un problème avec l’homme, une coupure d’électricité, un caprice technique, un problème de connexion pour les banques etc. mais auprès de Dieu, tout est parfait. Je disais à un frère dans le Seigneur que le problème des chrétiens c’est un problème d’obéissance et de confiance. Nous sommes plus conscients de nos problèmes que de notre Dieu. Quelqu’un qui attend quelque chose, ce n’est pas quelque qui est entrain de tâtonner. Il sait que la chose arrive.
Habacuc 2 :20 :
« L’Éternel est dans son saint temple. Que toute la terre fasse silence devant lui! »
Lorsque tu lis tout le chapitre, tu verras au début Habacuc à son poste entrain d’attendre  ce que Dieu allait Lui et ce qu’il allait répliquer. Il parle de la prophétie qui est déjà fixé pour un temps et qui s’accomplira certainement. Si l’accomplissement tarde, Dieu dit, il faut toujours l’attendre. C’est sûr Dieu n’est pas un menteur. Lorsque tu descends plus bas, il y a des reproches, des avertissements pour ceux qui essayent de se sauver eux-mêmes en s’endettant, en pillant, en tuant etc. Et à la fin, les versets 18 et 19 contre ceux qui s’appuient sur les idoles, les images taillées. Le verset 20, ce que j’ai mis ci-dessus vient pour clôturer en disant que toute la terre fasse silence devant l’Eternel. Ici, faire silence, c’est s’attendre à l’Eternel, s’attendre à la réalisation de la prophétie. La vraie prophétie, c’est la parole de Dieu. Savoir ce que Dieu t’a promis personnellement et attendre son accomplissement sans s’adonner à toute autre chose qui ne glorifie pas Dieu. C’est l’image du monde dans lequel nous vivons. Les gens meurent, s’entretuent, volent, adorent les idoles etc. et font croire que c’est Dieu qui les bénit. Tu n’as pas besoin d’être pressé si tu as la parole de Dieu. Elle s’accomplira certainement.
Si Dieu demande à toute la terre de faire silence devant Lui de la même manière qu’Il demande à ce que toute la terre se prosterne, adore, loue, cela veut dire que le silence devant Dieu est aussi une louange, une adoration. Nous pouvons voir cela dans le Psaume 66 :1-4 :
« Poussez vers Dieu des cris de joie, vous tous, habitants de la terre!
Chantez la gloire de son nom, célébrez sa gloire par vos louanges!
Dites à Dieu: Que tes œuvres sont redoutables! A cause de la grandeur de ta force, tes ennemis te flattent.
Toute la terre se prosterne devant toi et chante en ton honneur; elle chante ton nom. »
Zacharie 2 :13 parle encore du silence :
« Que toute chair fasse silence devant l’Éternel! Car il s’est réveillé de sa demeure sainte. »
…Silence au ciel…
Quelqu’un dira que comme cela concerne la terre, ce n’est pas un problème parce que les anges et tous les êtres célestes continuent avec leur louange et adoration. Voyons alors ce que la Bible nous dit dans le livre d’Apocalypse 8 :1 :
« Quand il ouvrit le septième sceau, il y eut dans le ciel un silence d’environ une demi-heure. »
Dieu, d’éternité en éternité est loué, adoré par toutes Ses créatures, surtout au ciel. Si on parle du silence au ciel, c’est-à-dire que ce silence
…le silence face aux blocages et aux ennemis…
Nous ne pouvons pas parler de louange par le silence sans parler de la muraille de Jéricho.
L’histoire entière se trouve dans Josué 6. Les versets 1 et 2 nous disent ceci :
« Jéricho était fermée et barricadée devant les enfants d’Israël. Personne ne sortait, et personne n’entrait. L’Éternel dit à Josué: Vois, je livre entre tes mains Jéricho et son roi, ses vaillants soldats. »
Lorsque les enfants d’Israël sortaient d’Egypte, ils avaient la promesse d’être conduit dans un pays où coule le lait et le miel. Si nous remontons dans le livre de Nombres le chapitre 13, nous verrons comment Dieu avait demandé à Moïse d’envoyer pour chaque tribu d’Israël une personne afin d’aller explorer le pays de Canaan. Ils ont fait 40 jours d’exploration et voici leur compte rendu lorsqu’ils sont retournés auprès de Moïse et de tous les enfants d’Israël aux versets 26 au 29 :
« A leur arrivée, ils se rendirent auprès de Moïse et d’Aaron, et de toute l’assemblée des enfants d’Israël, à Kadès dans le désert de Paran. Ils leur firent un rapport, ainsi qu’à toute l’assemblée, et ils leur montrèrent les fruits du pays.
Voici ce qu’ils racontèrent à Moïse: Nous sommes allés dans le pays où tu nous as envoyés. A la vérité, c’est un pays où coulent le lait et le miel, et en voici les fruits.
Mais le peuple qui habite ce pays est puissant, les villes sont fortifiées, très grandes; nous y avons vu des enfants d’Anak.
Les Amalécites habitent la contrée du midi; les Héthiens, les Jébusiens et les Amoréens habitent la montagne; et les Cananéens habitent près de la mer et le long du Jourdain. »
Et aux versets : 32-33 :
« Et ils décrièrent devant les enfants d’Israël le pays qu’ils avaient exploré. Ils dirent: Le pays que nous avons parcouru, pour l’explorer, est un pays qui dévore ses habitants; tous ceux que nous y avons vus sont des hommes d’une haute taille; et nous y avons vu les géants, enfants d’Anak, de la race des géants: nous étions à nos yeux et aux leurs comme des sauterelles. »
Ils ont bien dit qu’à la vérité c’est un pays où coulent le lait et le miel et ont même montré les fruits. C’est tout ce qu’ils ont dit de positif. A la suite, ils ont commencé à vanter leurs ennemis. Juste de la manière dont certaines personnes amplifient leurs problèmes, leurs maladies etc. Elles disent, ma maladie ici, cela fait des années que j’en souffre, d’ailleurs mes parents en ont soufferts. Trois de mes sœurs, et deux de mes frères sont morts exactement de la même maladie. D’autres dirons, dans notre famille les jeunes filles ne se marient pas, elles sont toutes engrossées et c’est tout. Chacun amplifie un problème particulier dont il fait face. Cependant, la demande d’aller explorer n’a pas était faite par Moïse mais plutôt par Dieu lui-même.
Ce propos de plainte des espions était celui de la majorité, de dix entre eux. Gloire à Dieu pour Josué et Caleb qui ont tenu des propos différents aux versets 30-31 :
« Caleb fit taire le peuple, qui murmurait contre Moïse. Il dit: Montons, emparons-nous du pays, nous y serons vainqueurs!
Mais les hommes qui y étaient allés avec lui dirent: Nous ne pouvons pas monter contre ce peuple, car il est plus fort que nous. »
Note bien : Caleb fit faire le peuple qui murmurait contre Moïse.  C’est pendant, Moïse n’avait pas parlé de sa part, mais de la part de Dieu. Au lieu de murmurer, ce que ces gens devaient faire, c’était de garder silence, de se taire afin de laisser Dieu leur donner le pays comme Il l’avait promis. Malheureusement pour eux tous, personne n’est entré dans la terre promise à part Josué et Caleb. D’ailleurs, aucun d’entre eux n’avait traversé le Jourdain. (Josué 5 :2-7)
Voilà qu’une situation similaire arrive devant la ville de Jéricho, cette ville dont la bible dit d’être fermée et barricadée devant les enfants d’Israël, Dieu donne une instruction hors du commun à Josué. Nous sommes au chapitre 6, lisons les versets 2-5 :
« L’Éternel dit à Josué: Vois, je livre entre tes mains Jéricho et son roi, ses vaillants soldats.
Faites le tour de la ville, vous tous les hommes de guerre, faites une fois le tour de la ville. Tu feras ainsi pendant six jours.
Sept sacrificateurs porteront devant l’arche sept trompettes retentissantes; le septième jour, vous ferez sept fois le tour de la ville; et les sacrificateurs sonneront des trompettes.
Quand ils sonneront de la corne retentissante, quand vous entendrez le son de la trompette, tout le peuple poussera de grands cris. Alors la muraille de la ville s’écroulera, et le peuple montera, chacun devant soi. »
Je suis sûr que Josué s’était rappelé de ce qui s’était passé lorsqu’ils étaient envoyés comme espions. Les gens suite à une instruction que Dieu avait donnée à Moïse ont commencé à murmurer au lieu de se taire, de louer Dieu ou d’attendre la stratégie ou les instructions de Dieu. Les voici maintenant face à cette ville barricadée, fermée, avec des vaillants guerriers à l’intérieur. Note que Josué n’avait dit aux enfants d’Israël que la muraille allait s’effondrer après qu’ils auraient obéis à l’instruction de Dieu. Il savait qu’à la fin la muraille allait s’écrouler. Mais dire ça au peuple allait conduire aux murmures. Les gens cherchent toujours à savoir comment est ce que Dieu va faire pour apporter la solution à leur problème.
Au verset 10, Josué leur donne une instruction pour prévenir toute forme de murmure :
« Josué avait donné cet ordre au peuple: Vous ne crierez point, vous ne ferez point entendre votre voix, et il ne sortira pas un mot de votre bouche jusqu’au jour où je vous dirai: Poussez des cris! Alors vous pousserez des cris. »
Un jour, je parlais avec ma chère épouse sur ce sujet, elle me dira, tu te rends compte si pendant la marche une seule lançait un sujet ou ouvrait sa bouche ? Cela allait distraire tout le monde. C’est-à-dire que même si tu es fatigué en faisant ce que Dieu te demande, ne murmure pas, tais-toi et continue à obéir à l’ordre que Dieu a donné. Cette semaine, j’ai reçu les messages de deux de mes sœurs, une qui est en France et une autre en Ile Maurice. Les deux m’ont faire d’une situation qui avait ébranlé leur cœur. L’une c’était sa sœur, et l’autre c’était un prophète. C’est ce qui pouvait arriver aux enfants d’Israël si seulement l’un d’entre eux avait ouvert sa bouche, le tour de la ville allait finir en queue de poisson. Il y a des gens qui ont de très mauvaises langues, il y a de « prophètes » de malheur qui font peur aux enfants de Dieu pour se faire de victimes et avoir des clients. C’est pour cette raison que je renvoie tout le monde à la parole de Dieu et fait de mon mieux que toutes mes publications ne aient toujours une base dans les saintes écritures. Je peux formuler de ma manière mais me basant toujours sur la parole de Dieu et surtout celle que Dieu met dans mon cœur.
Pensons à la scène de tous ces hommes en train de passer un, deux, trois, quatre, cinq, six jour à tourner la ville qu’ils sont supposés prendre par le tranchant de l’épée. Pire encore, les six premiers jours, ils ne tournaient qu’une fois la ville mais le septième, ils devaient tourner la ville pendant sept fois.
Note que la ville de Jéricho actuellement a une superficie de 8 ha.
C’est grâce au silence que Josué leur avait imposé devant l’Eternel qui avait donné l’instruction que les enfants d’Israël ont pu faire tous ces tours jusqu’au dernier sans dire un mot.
Si Dieu l’a dit, ce que tu vois, ce que tu entends, ce que tu sens n’a pas d’important. Si Dieu t’a promis quelque chose, ta condition actuelle ne veut rien dire. Dieu est Fidèle et Capable de faire tout ce qu’Il dit.
Voyons une autre expression ou situation comparable au silence dans la Bible :
…Jésus endormit dans la Barque…
Lisons cela dans Marc 4 :35-41 :
« Ce même jour, sur le soir, Jésus leur dit: Passons à l’autre bord.
Après avoir renvoyé la foule, ils l’emmenèrent dans la barque où il se trouvait; il y avait aussi d’autres barques avec lui.
Il s’éleva un grand tourbillon, et les flots se jetaient dans la barque, au point qu’elle se remplissait déjà. Et lui, il dormait à la poupe sur le coussin. Ils le réveillèrent, et lui dirent: Maître, ne t’inquiètes-tu pas de ce que nous périssons?
S’étant réveillé, il menaça le vent, et dit à la mer: Silence! Tais-toi! Et le vent cessa, et il y eut un grand calme.
Puis il leur dit: Pourquoi avez-vous ainsi peur? Comment n’avez-vous point de foi?
Ils furent saisis d’une grande frayeur, et ils se dirent les uns aux autres: Quel est donc celui-ci, à qui obéissent même le vent et la mer? »
Alors que les disciples étaient avec la parole en personne, la parole faite chair, le Seigneur Jésus-Christ dans leur barque, écoute leur confession : Ne t’inquiètes-tu pas de ce que nous périssons ?
Qui a dit que tu périssais ? Qui a dit que cette maladie va mettre fin à ta vie ? A moins que le Seigneur Jésus ne soit pas dans ta barque (ta vie).
Le sommeil dans ce passage est comme le silence. Au milieu d’un grand tourbillon, des flots qui remplissaient la barque le Seigneur Jésus était calme, il dormait. Je suis sûr que les disciples se débattaient pour vider l’eau de la barque mais se sentant menacer, ils ont vite réveillé le Seigneur Jésus. Ils ont oublié qu’il avait dit que celui qui garde Israël ne sommeille ni ne dort. (Psaume 121 :4)
Qu’es-tu entrain de dire par rapport à ta situation, cette maladie dans ton corps (je n’appelle pas ça ta maladie), ce défis, ces difficultés etc. Je répète encore et encore à moins que le Seigneur Jésus ne soit pas dans ta barque, dans ta vie. S’il est dans ta barque, 365 fois dans la Bible, il te dit : ne crains rien, n’aie pas peur, ne promène pas des regards inquiets, ne t’épouvante pas…toutes les expressions possibles afin de t’assurer.
Si tu n’as pas encore reçu Jésus-Christ dans ta vie, tu n’es pas sûr de ton salut, je ne peux rien te rassurer. Je te conseille de suivre ce lien afin de faire la prière et recevoir Jésus-Christ avec foi. Clique ici.
(A suivre…)
Que Dieu bénisse Sa parole.
Si tu as été béni par cet enseignement, n’hésite pas à partager et que Dieu te bénisse.

0 Comments

  1. Merci pasteur,toujours merveilleux comme enseignement.Que le Seigneur vous comble de toutes ses bénédictions.

    Répondre
  2. Ameeeeeeen,oh Seigneur,je garde silence devant ta Sainteté! Combat et soumets a mes pieds,tous les ennemis de ma vie!

    Répondre
  3. Merci Seigneur pour ta parole par ce que t’es promesses sont vraies et tu n’a pas dis que je coulera tu n’a pas dis que je sombrera tu as dis allons de l’autre bord merci Seigneur je sais que étant dans la barque avec toi nous ne couleront jamais merci pour ton Serviteur que tu comble de Bénédictions tous les jours accordé lui une santé de fer pour qu’il continu ton oeuvre et soutien celle qui est à ces côtés qu’elle sois forte au nom de Jésus Christ notre sauveur Amen amen amen

    Répondre
  4. Merci Seigneur !

    Répondre
  5. Amen amen amen
    Merci seigneur jésus car tu habite dans la barque de mon cœur tu est au centre de ma vie et celle ci est entre tes mains je n’ai rien a craindre car en toi mes lendemains sont assurées

    Répondre
  6. Amen !

    Répondre

Leave a Reply