Mon rédempteur est vivant !

Mon rédempteur est vivant !

Shalom bien-aimé(e) ! Que la paix de notre cher tendre Père céleste te soit multipliée. Que Sa joie ineffable remplisse ton cœur et que la communion du Saint-Esprit soit ton partage.

Dieu fixe de nouveau un jour :
« Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire qu’Il ne t’a pas oublié, Il n’a pas abandonné ; Tiens bon ! »

Cette exhortation s’adresse aux personnes qui traversent des moments très difficiles. A ceux qui sont gravement malade et dont la maladie a rendu méconnaissable. Si tu es dans cette catégorie, dis-toi : « Mon Rédempteur est vivant ! » « S’Il vit, je vivrai ! »

Les paroles que tu vas lire, le Seigneur me les avait mis à cœur depuis un moment. Ca ne faisait que bouillonner dans mon cœur. Je devais les rédiger pour édifier quelqu’un. Je vais être très bref.

Dans le livre de Job, au chapitre premier, on nous parle d’un homme qui était le plus prospère de sa région. Il avait beaucoup d’enfants, des serviteurs et de bonnes affaires. Tout allait bien jusqu’au jour où ce dernier a tout perdu. Oui, il a tout perdu : ses enfants, ses serviteurs, ses affaires. Comme si cela ne suffisait pas, sa santé a commencé à se dégrader. Imaginons que cela se passe de nos jours. Tout le monde commencerait à douter de la source de ses richesses. L’on dira certainement qu’il a touché aux fétiches pour s’enrichir.

Ce qui nous intéresse le plus dans son histoire, c’est lorsque ses ennemis sont venus pour le réconforter. Lisons Job 2 :11-13

« Trois amis de Job, Éliphaz de Théman, Bildad de Schuach, et Tsophar de Naama, apprirent tous les malheurs qui lui étaient arrivés. Ils se concertèrent et partirent de chez eux pour aller le plaindre et le consoler! Ayant de loin porté les regards sur lui, ils ne le reconnurent pas, et ils élevèrent la voix et pleurèrent. Ils déchirèrent leurs manteaux, et ils jetèrent de la poussière en l’air au-dessus de leur tête. Et ils se tinrent assis à terre auprès de lui sept jours et sept nuits, sans lui dire une parole, car ils voyaient combien sa douleur était grande. »

As-tu vu ? Job était devenu méconnaissable à cause de sa maladie, de tout ce qui lui était arrivé. Sa douleur était visiblement grande que ses amis se mirent à pleurer à haute voix comme des enfants. En plus, ils manquaient de mots et n’ont pas pu lui dire une parole pendant sept jours et sept nuits.

Peut-être que c’est ta situation aussi. Ta douleur est si grande. Tu es devenu méconnaissable. Ton état de santé t’a rendu méconnaissable au point où lorsque l’on vient te rendre visite, l’on pleure.

Cette situation perdurait au point où sa femme lui dira de maudire Dieu afin d’abréger sa souffrance et de mourir. C’est-à-dire que sa femme a commencé à accuser Dieu. (Job 2 :9) Qu’est ce qui a poussé la femme de Job à lui parler de cette manière ? C’est parce que Job demeurait ferme dans son intégrité. En dépit de tous les malheurs qui se sont abattus sur lui, il est resté fermement attaché à son Dieu. Pourquoi ? Job savait que son rédempteur est vivant !

Lisons Job 19 :25-27 :

« Mais je sais que mon rédempteur est vivant, et qu’il se lèvera le dernier sur la terre. Quand ma peau sera détruite, il se lèvera; quand je n’aurai plus de chair, je verrai Dieu. Je le verrai, et il me sera favorable; mes yeux le verront, et non ceux d’un autre; mon âme languit d’attente au dedans de moi. »

Job était déterminé ! Il savait une chose, que son rédempteur était vivant. Et que quand même il mourrait, il verrait Dieu.

Laisse-moi te dire que Job n’était pas mort ! Tu ne mourras pas non plus. La Bible ne nous dit pas combien de temps Job a passé dans sa maladie. Cependant, avant que sa peau ne soit détruite, avant qu’il n’ait plus de chair, Dieu s’est levé en sa faveur.

Job 42 :10 :

« L’Éternel rétablit Job dans son premier état, quand Job eut prié pour ses amis; et l’Éternel lui accorda le double de tout ce qu’il avait possédé. »

Wow ! Dieu rétablit Job dans son premier état. Ceci s’est passé, lorsque Job a prié pour ses amis. Dieu ne s’est pas arrêté là. Il lui a accordé le double de tout ce qu’il avait avant. Cela ne s’arrête pas là, voyons toujours Job 42, les versets 16 et 17 :
« Job vécut après cela cent quarante ans, et il vit ses fils et les fils de ses fils jusqu’à la quatrième génération. Et Job mourut âgé et rassasié de jours. »

Job, après tous les combats de sa vie, après ses triomphes a vécu 140 ans. Il a vu ses fils et les fils de ses fils jusqu’à la 4ème génération. Job mourut âgé et rassasié de jours.

Toi qui vient de lire cette exhortation, sache que cette maladie ne mettra pas fin à ta vie. Ton Rédempteur est vivant. Les années sont encore devant toi. Dieu est le Dieu de la restauration. Toi, sois seulement intègre ! Crois qu’Il ne va pas t’abandonner ! Ne crois pas aux mensonges du diable. Ne regarde pas à ta situation mais regarde à Dieu. Je vois ta situation changer spectaculairement pour la seule gloire de Dieu au nom puissant de Jésus !

3 Comments

  1. Amen ,je crois en Dieu ,je me confie en lui ,car mon redempteur ce levera le dernier

    Répondre
  2. ALLELUIA. DIEU EST VIVANT. EL SHADDAI.

    Répondre
    1. Amen.
      Il n’est jamais en retard.
      Mon redempteur est vivant, il va se lever pour me secourir. Je ne mourais pas, je vivrai et temoignerai tout haut les hauts faits de Dieu au nom de Jésus.

      Répondre

Leave a Reply