3ème Partie : La bénédiction d’Abraham

5
123

Bien-aimé, que la paix, la joie, l’amour, la grâce abondante et enrichissante de Dieu vous soient multipliés ce jour alors que vous lisez cet enseignement au nom puissant de Jésus.
Ce matin, j’étais dans une grande joie de partager le témoignage émouvant de notre sœur qui était affligée par l’ennemi pendant plus ou moins 23 ans. Car en écoutant son témoignage, il s’avère que le problème en question avait commencé dans sa vie depuis sa tendre enfance ! Vous vous rendez compte en tant que femme, vous vivez chaque jour avec les odeurs ? Et malgré tous les traitements possibles la situation ne faisait que s’empirer ? Cela nous montre que les problèmes spirituels ne peuvent pas être traités par la médecine qu’elle soit moderne et traditionnelle, que la Parole de Dieu est Esprit et Vie. Je vous convie à lire, écouter et diffuser ce témoignage pour la seule gloire de notre Dieu. Rien ne fait du bien que de partager un bienfait de Dieu comme celui-ci ! Rien ne m’encourage à continuer dans cette œuvre difficile si ce n’est de témoignages de délivrance et de guérison comme celle-ci ! A Dieu soit toute la gloire ! Si vous ne l’avez pas encore lu, cliquez ici.
Revenons à la 3ème partie de notre enseignement ! Juste comme notre sœur Ruth a témoigner, vous ne manquerez pas non plus de témoigner au nom puissant de Jésus !
Qui est Abraham ?
Abraham est le père d’Isaac, grand père de Jacob ou Israël. Il est le père de la foi. Il est le premier patriarche à pouvoir commencer la marche avec Dieu, marche qui continue aujourd’hui jusqu’à l’éternité. Il a été appelé par Dieu alors qu’il ne le connaissait pas. A cette époque, les gens ne connaissaient pas Dieu. Lorsqu’il a été appelé par Dieu, son nom était Abram. Ce n’est que dans la suite alors qu’il marchait avec Dieu que son nom fut changé en Abraham parce que Dieu voulait faire de lui le père de toutes les nations.
Il est impossible aujourd’hui de parler de la bénédiction sans parler d’Abraham. L’une des raisons pour laquelle le Seigneur Jésus était mort est que la bénédiction d’Abraham puisse nous être accordée.
Lisons cela :
« Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous, car il est écrit: Maudit est quiconque est pendu au bois,
afin que la bénédiction d’Abraham eût pour les païens son accomplissement en Jésus-Christ, et que nous reçussions par la foi l’Esprit qui avait été promis. » Galates 3 :13-14
Avant la mort de Jésus-Christ, Israël seul était peuple de Dieu et méritait Son attention. Les autres peuples étaient considérés comme des païens, des gentils, des incirconcis etc. Ils n’avaient pas droit à la bénédiction de Dieu jusqu’à la mort et la résurrection de notre Seigneur Jésus-Christ.
Seulement le peuple de Dieu,  Israël, même durant le séjour de notre Seigneur Jésus avait droit à la guérison et à la délivrance. Matthieu 15 :24
Que contient la bénédiction d’Abraham ?
Lisons :
« L’Éternel dit à Abram: Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai.
Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction.
Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi. » Genèse 12 :1-3
Ici, j’aimerai faire un appel à la conscience de nos frères et sœurs qui vont ça et là à la recherche de la vie. Cela n’est pas une mauvaise chose. Seulement, nous devons savoir que notre bénédiction est attachée à un lieu bien déterminé, là où Dieu veut que vous soyez. Je prie pour la grâce de Dieu sur la vie de tous ceux qui se retrouvent dans des pays étrangers sans papiers. Ils ne peuvent pas y travailler, ils ne peuvent pas étudier, ils ne peuvent pas circuler librement et pensez vous-même aux conséquences ? Il y a de ceux qui ont fait autant d’années dans ces conditions. Imaginez-vous que vous êtes en train de perdre votre vie en perdant votre temps ? Vous ne pouvez pas être béni dans un pays dans lequel vous n’êtes même pas libre ? Il n’y a que deux alternatives, soit prier et jeûner, rechercher la face, la grâce et la faveur de Dieu pour l’obtention des papiers ; soit, aller dans un autre pays ou carrément retourner dans son pays d’origine. Ce dont on a besoin, c’est la bénédiction de Dieu. Si nous avons la bénédiction de Dieu, le monde même nous sera donné.
Revenons à Abraham :
Dieu lui donne une instruction :

  • Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai.

L’obéissance aux instructions de Dieu est ce qui précède la bénédiction. Plusieurs aujourd’hui cherche la bénédiction de Dieu ne veulent pas obéir aux instructions de Dieu. Ils vont là où ils veulent, ils font ce qu’ils veulent et veulent obliger Dieu à se plier à leurs penchants. Voila pourquoi dans Deutéronome 28, il y a toute une longue liste de bénédictions et de malédictions liée à notre obéissance ou notre désobéissance à Dieu. Il faut donc savoir qu’il n’y a pas le milieu entre la bénédiction et la malédiction. C’est soit vous avez la bénédiction et vous êtes béni, soit, vous avez la malédiction et vous êtes maudit. Vous ne pouvez pas non plus avoir les deux ensembles. Comme je disais, il n’y a pas un emplacement géographique où un homme peut facilement réussir ou être béni, mais seulement là où Dieu est avec vous.
Les composants de la bénédiction d’Abraham sont :

  1. La grandeur

Dieu dit à Abram… : Je te bénirai et comme conséquence, ton nom deviendra grand ! S’il faut me référer à la première partie, la bénédiction nous rend fécond et fait que nous puissions nous multiplier…lorsque nous nous multiplions, en d’autres termes, nous devenons grands. La grandeur, le succès, la réussite dans la vie, la véritable n’est qu’en Dieu. Que personne ne vous trompe ! C’est vrai que nous ne venons pas à Dieu pour que nous puissions devenir grand, mais lorsque nous venons à Dieu et nous obéissons à Ses instructions, nous sommes condamnés à devenir grands parce que nous sommes des ambassadeurs de Dieu sur cette terre. Nous ne pouvons pas appartenir à un grand Dieu et rester petit !

  1. La bénédiction

Dieu dit à Abram…: et tu seras une source de bénédiction.
La bénédiction de Dieu dans nos vies fait de nous-mêmes une bénédiction, une source de la bénédiction. La bénédiction de Dieu dans notre vie ne reste jamais pour nous-mêmes, elle finit par déborder et se déverser tout autour de nous. Voila pourquoi une personne qui est vraiment bénie par Dieu ne peut qu’avoir du plaisir à bénir les autres et ne sera jamais à l’aise de voir d’autres souffrir. C’est d’ailleurs ce qui fait la différence entre une personne bénie par Dieu et celui qui prend juste plaisir à s’amasser la richesse, les matériels etc. et qui ne sais pas partager.
En même temps que Dieu fait de nous une source de bénédiction, Dieu bénit aussi tous ceux qui nous bénissent.

  1. La protection

Dieu promet de maudire tout celui qui nous maudit. La malédiction est la source de tous les problèmes que nous vivons dans notre monde. La malchance, le freinage, les maladies incurables ou héréditaires, la stagnation, toutes les mauvaises choses qui arrivent aux gens ne sont que la conséquence des malédictions dans leurs vies. Cependant, lorsque nous sommes bénis par Dieu, Dieu nous protège et s’occupe de tous ceux qui nous maudissent en les maudissant eux-mêmes. Lorsque nous sommes bénis, c’est une peine perdue que de chercher à nous maudire. Il est strictement interdit de nous maudire !

  1. La référence

Lorsque Dieu nous bénit, une autre chose est qu’Il fait de nous une référence. Il a dit : et toutes les familles de la terre seront bénies en toi. C’est-à-dire que l’on ne peut pas parler de la bénédiction sans parler de vous, sans mentionner votre nom.
Quel était le secret d’Abraham pour que Dieu le bénisse autant et fasse de lui une référence ?

  • Abraham obéissait promptement à Dieu

Abraham n’a jamais hésité à obéir à Dieu. Il n’a jamais douté à la parole de Dieu. Il faisait tout ce que Dieu lui demandait sans attendre. Nous pouvons voir cela dans la première partie de Genèse 12 :4 :
« Abram partit, comme l’Éternel le lui avait dit, et Lot partit avec lui. »

  • Abraham n’avait pas tenu compte de son âge avancé

Abraham était avancé en âge lorsque Dieu l’avait appelé. Il avait exactement 75 ans. Avant sa rencontre avec Dieu, il n’était pas béni, sa femme était stérile, il n’évoluait pas et vivait encore dans la maison de son père. Cela me rappelle ceux qui se marient et fondent même famille dans la maison de leur père, là où ils sont nés, grandis. Ceci revient à dire que peu importe votre âge, il n’est pas encore trop tard pour vous. Si seulement vous pouvez répondre à l’appel de Dieu. Je suis sûr et certain qu’Il y a un endroit que Dieu vous montrera pour votre bénédiction. Votre âge ne vous écarte pas du plan de Dieu. Vous verrez de personne rien qu’à l’âge de 60 ans, même 50 commencent à penser à la retraite…Dieu peut encore accomplir des grandes choses avec vous peu importe votre âge.

  • Abraham était un homme de foi et patient

Abraham a commencé sa marche avec Dieu, comme nous venons de le voir à l’âge de 75 ans. Cependant, Dieu avait promis de multiplier sa prospérité comme le sable de la mer et les étoiles du ciel alors que sa femme était stérile. Lorsqu’on parle de ces 25 années de marche avec Dieu plusieurs couples défiés par la stérilité ont peur ! N’ayez pas peur, vous n’êtes pas Abraham. Depuis Abraham jusqu’à la mort de notre Seigneur Jésus-Christ, beaucoup de choses se sont passées et font que nous soyons privilégiés et capables de recevoir facilement ce que nous désirons de la part de Dieu.
Lisons :
« Et, sans faiblir dans la foi, il ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu’il avait près de cent ans, et que Sara n’était plus en état d’avoir des enfants.
Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu,
et ayant la pleine conviction que ce qu’il promet il peut aussi l’accomplir. » Romains 4 :19-21
Le chrétien d’aujourd’hui, il suffit d’un rien pour qu’il commence à insulter Dieu ou traiter Ses serviteurs de faux ! Cependant, c’est lui qui ne fait pas ce qu’il faut faire. Pour vivre l’accomplissement de la promesse de Dieu, cela ne dépend pas de votre pasteur mais de votre propre foi ! Plusieurs se plaignent, doutent et ne donnent pas gloire à Dieu ! Abraham avait la pleine conviction que Dieu était capable d’accomplir toutes Ses promesses. Et Dieu lui avait donné Isaac à l’âge de cent ans. Si Dieu a pu le faire à un homme de son âge, sachez que votre cas n’est pas impossible pour Dieu.

  • Abraham ne refusait rien à Dieu

La dîme qui est un sujet à controverse aussi parmi les chrétiens, les serviteurs de Dieu n’était pas du tout une loi à l’époque d’Abraham. La loi a commencé avec Moïse lorsque les enfants d’Israël lorsqu’ils sont sortis d’Egypte en Exode. Cet homme Abraham sans que quelqu’un lui oblige, de lui-même il a eu à cœur de donner la dîme de tout !
Lisons :
« Béni soit le Dieu Très-Haut, qui a livré tes ennemis entre tes mains! Et Abram lui donna la dîme de tout. » Genèse 14 :20
Pour montrer sa reconnaissance à Dieu pour la victoire qu’Il lui avait accordée, il donna la dîme de tout son butin.
Le test d’Isaac
Pendant 25 ans, Abraham, à part toute la richesse qu’il avait, il n’avait point d’enfant. Il pensait même léguer ses biens à son serviteur Eliézer. Genèse 15 :2 Quelque chose de très intéressant s’est passée dans Genèse 22. Dieu demande à Abraham de lui offrir en holocauste l’enfant qu’il attendait pendant 25 ans.
Lisons :
« Après ces choses, Dieu mit Abraham à l’épreuve, et lui dit: Abraham! Et il répondit: Me voici! 2 Dieu dit: Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac; va-t’en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai. » Genèse 22 :1-2
Ca, c’est quelque chose à laquelle Abraham ne pouvait imaginer. Dieu lui demande de sacrifier, non pas de l’argent, non pas son agneau le plus gras, ce qu’il avait de plus cher comme bien, mais son fils qu’il avait attendu pendant 25 ans de souffrance, de moquerie. Mais Dieu savait ce qu’Il faisait. Toutefois, sans hésiter, sans informer son épouse, son enfant et ses serviteurs, ce dernier s’est mis en marche afin de faire ce que Dieu lui avait demandé.
Et, Isaac qui était déjà un grand garçon savait que quelque chose clochait, quelque chose manquait ! Comment se fait-il que cette fois-ci, il y a le bois, le feu, mais pas d’agneau pour le sacrifice ? Alors que c’était lui l’agneau en question. Son père lui répondra : « Dieu se pourvoira lui-même de l’agneau pour l’holocauste » Genèse 22 :7-8
A la fin, Abraham n’a pas hésité à élever l’autel, à ranger le bois, à lier son enfant, à le mettre sur le bois, à prendre le couteau et à l’égorger ! Quelle foi ! Quelle confiance ! Quelle obéissance ! Ce que plusieurs n’arrivent pas à faire avec les miettes, comment le feront-ils avec ce qui leur coûte autant ? C’est sur cette montagne qu’Abraham donna à ce lieu le nom de Jehova-Jiré.
Et Dieu bénit encore Abraham.
Lisons pour clôturer cette partie :
« L’ange de l’Éternel appela une seconde fois Abraham des cieux,
et dit: Je le jure par moi-même, parole de l’Éternel! Parce que tu as fait cela, et que tu n’as pas refusé ton fils, ton unique,
je te bénirai et je multiplierai ta postérité, comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis.
Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité, parce que tu as obéi à ma voix. » Genèse 22 :15-18
Cette fois-ci Dieu ne fait pas une simple promesse mais Dieu jure par Lui-même de bénir Abraham à cause de ce qu’il avait fait, de ce qu’il n’avait pas refusé son fils unique à Dieu ! Plusieurs sont bloqués à cette étape, ils ne savent pas donner à Dieu ce qu’ils ont de précieux, ils ne donnent que des miettes, des résidus et plus grave encore, ils n’obéissent pas à la voix de Dieu !
Voulez-vous être béni et devenir une source de bénédictions ? Sachez ce que Dieu veut que vous fassiez, faites-le ! Soyez prêt à offrir à Dieu même ce que vous avez de plus précieux…obéissez à la voix de Dieu ! Je ne vous demande pas d’obéir à la voix des hommes mais à la voix de Dieu.
Ma prière est que la bénédiction d’Abraham soit votre partage et que vous deveniez une source de bénédictions. Que par vous votre famille et toutes les nations soient bénies au nom puissant de Jésus !
Recevez la grâce de faire tout ce que Dieu vous demande de faire, d’aller là où Il vous dit d’aller, de reconnaître et d’obéir à Sa voix au nom puissant de Jésus !
Que Dieu se révèle dans votre vie comme Jehova-Jiré au nom puissant de Jésus !
Voir la prière: Que la bénédiction d’Abraham soit mon partage au nom puissant de Jésus !


Devenez un Bon Dispensateur de Foi, Espérance et Vie et ensemble, enseignons la justice à la multitude afin que nous puissions briller pour les étoiles à toujours et à perpétuité. Etes-vous intéressé? Cliquez ici pour souscrire et que Dieu vous bénisse au nom puissant de Jésus.