6ème Partie : Porter du fruit au centuple

7
144

Bien-aimé dans le Seigneur, que la paix, la joie, l’amour, la grâce abondante et enrichissante de notre cher tendre Père céleste vous soient multipliés encore ce jour au nom puissant de Jésus. Nous avançons lentement et sûrement vers la fin du mois d’Avril et par conséquent celle de notre série d’enseignement. Merci pour tous ceux qui prennent le temps de lire et aussi de partager afin de bénir les autres. Plusieurs s’arrêtent aux introductions voire partagent sans même lire !Vous ne savez pas ce que vous manquez si vous êtes dans cette catégorie. La Parole de Dieu est créatrice, prophétique et s’accomplit. Les paroles de Dieu, comme il est écrit dans Proverbes 4 :20-22, sont la vie pour ceux qui les trouvent et la santé pour tout leur corps. Plusieurs dépensent beaucoup auprès de médecin alors que la parole de Dieu pouvait leur procurer la guérison et la santé même. Comme le Seigneur Jésus répondait aussi au diable, que l’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. La Parole de Dieu est donc une nourriture. N’est pas lire, écouter, méditer, étudier la parole de Dieu est donc synonyme de ne pas se nourrir et nous savons ce qui arrive à celui qui ne mange pas ou qui est mal nourri.
La Parole de Dieu est aussi la lampe à nos pieds et la lumière sur notre sentier. Elle est l’épée de l’Esprit, donc, une arme de combat. Zapper la parole de Dieu, c’est zapper c’est zapper Dieu, c’est zapper son salut, sa délivrance, sa santé, sa paix, sa joie, sa bénédiction. Je sais que cela n’est jamais facile de lire mes longs textes mais la simple différence est qu’ils sont inspirés et sont porteurs de vie. Plusieurs ont témoigné la grandeur de Dieu. Initialement,  suivant l’instruction divine, le but est de partager cette parole au moins une fois par jour. Cependant, à cause des certaines contraintes techniques, des moyens et conditions, de fois, il nous est difficile de travailler. Mais nous persévérons car nous n’avons pas à mépriser nos faibles commencements. C’est juste pour nous dire que nous n’écrivons pas pour écrire mais Dieu sait ce qu’Il fait à travers Ses paroles et cela bien au-delà de ce que nous pouvons penser ou imaginer. Je vous encourage, non pas seulement à partager la parole de Dieu mais aussi à lire aussi pour votre propre édification.
Comme je disais, nous sommes en train d’atterrir par la grâce de Dieu et nous voyons dans cette 6ème partie : « Produire le fruit au centuple ».
Dans les écritures, nous chrétiens, sommes comparés ou appelés de plantes, des jardins de Dieu, des plantations de l’Eternel, des arbres. Chaque chrétien est comme une plante, comme un arbre. Comme tel, nous sommes appelés à produire des fruits. Cependant, nous allons noter aussi que dans la Bible, il y a fruits et fruit. A chaque fois que nous voyons fruits (avec s), cela fait allusion à notre productivité dans le sens d’avoir des résultats suivant les dons, les capacités que Dieu nous donne en tant que Ses enfants. Les fruits que nous devons porter en termes des âmes à gagner par exemple. Et lorsque nous voyons fruit (sans s), souvent et non pas toutes les fois, cela fait allusion plus au fruit de l’Esprit, le fruit digne de repentance. Ce fruit qui montre que nous exhibe notre identité d’enfants de Dieu, qui est la preuve que nous sommes enfants de Dieu, que nous sommes du royaume de lumière.
Le fruit digne de repentance
Ceci fut le message clé de Jean Baptiste. Nous pouvons trouver cela dans Matthieu 3 :8. C’est seulement ce fruit digne de repentance qui fera la différence entre les vrais enfants de Dieu, les vrais serviteurs de Dieu, les vrais prophètes et les faux. A plusieurs reprises, pour prévenir les disciples des faux prophètes, le Seigneur Jésus fera toujours allusion au fruit que ces derniers produisent. C’est le seul signe qui peut nous aider à reconnaître les faux prophètes. Nous pouvons trouver cela dans Matthieu 7 :15-20 lorsqu’Il parlait de la pratique de la parole de Dieu et dans Matthieu 12 :31-37, là où Il a parlé du blasphème contre le Saint-Esprit. Parlant donc des faux prophètes, le Seigneur Jésus nous avertit que nous ne devons pas nous fier aux apparences, car ils viennent en vêtements de brebis mais ce sont des loups ravisseurs. C’est-à-dire que si vous regardez à l’apparence, vous croirez que ce sont des brebis de par leur douceur, leur langage, mais au fond, ils ne pourront pas produire ce fruit digne de repentance. Ce fruit digne de repentance est aussi le même que le fruit de l’Esprit que l’on trouve dans Galates 5 :22 : l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance. Paul l’appelle aussi le fruit de la lumière dans Ephésiens 5 :9 et le fruit de justice dans Philippiens 1 :11
Les fruits des âmes ou de notre influence en tant que chrétiens
Comme nous l’avons vu ci-haut, notre comportement en tant qu’enfant de Dieu est appelé fruit, notre influence aussi en tant qu’enfant de Dieu est aussi appelé fruit. Nous voyons cela dans Jean 15. Au verset 16, il est écrit :
« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. » Porter du fruit ici est beaucoup plus dans le sens de gagner les autres au Seigneur. Voila pourquoi il est dit que nous puissions « ALLER ». C’est comme dans l’ordre d’aller et de faire de toutes les nations de disciples. Matthieu 28 :19 C’est-à-dire que nous devons gagner les âmes à Dieu et nous assurer qu’elles soient affermies (que votre fruit demeure) en leur enseignant la parole de Dieu. Voila pourquoi le Seigneur Jésus parle de faire : « …sans moi vous ne pouvez rien faire » Jean 15 :5 Pour dire qu’il est impossible qu’il y ait un vrai salut des âmes sans l’implication du Seigneur Jésus Lui-même, car c’est Lui qui frappe à la porte et qui entre dans la vie de toute personne qui Le reçoit comme Seigneur et Sauveur personnel.
Que ce soit le fruit de la repentance ou des âmes, ce dont nous avons besoin et qui fera la différence dans notre productivité est la parole de Dieu.
Lisons cela dans l’explication du Seigneur de la parabole du Semeur :
« Vous donc, écoutez ce que signifie la parabole du semeur.
Lorsqu’un homme écoute la parole du royaume et ne la comprend pas, le malin vient et enlève ce qui a été semé dans son cœur: cet homme est celui qui a reçu la semence le long du chemin. Celui qui a reçu la semence dans les endroits pierreux, c’est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie;
mais il n’a pas de racines en lui-même, il manque de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute.
Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c’est celui qui entend la parole, mais en qui les soucis du siècle et la séduction des richesses étouffent cette parole, et la rendent infructueuse. Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la parole et la comprend; il porte du fruit, et un grain en donne cent, un autre soixante, un autre trente. » Matthieu 13 :18-23
Luc ne quantifie pas le fruit mais donne une très bonne explication de la dernière partie ; lisons :
« Ce qui est tombé dans la bonne terre, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole avec un cœur honnête et bon, la retiennent, et portent du fruit avec persévérance. »
L’élément qui m’intéresse ici, c’est avec persévérance. Ce n’est pas du jour au lendemain, du coup que nous allons porter du fruit quel qu’il en soit. Même naturellement, un arbre ne produit le fruit le même jour qu’il a été planté. L’arbre doit croître jusqu’à ce qu’il portera de fruit et pour cela, il ne suffit pas seulement de recevoir, de comprendre la parole, de la retenir mais de persévérer avec la parole de Dieu afin que nous puissions finalement produire du fruit. Je pense aussi que c’est l’élément persévérance qui fera que l’on ne porte pas tous la même quantité du fruit, d’autres en portent trente, d’autres soixante et d’autres cent. Le maximum de fruit, le centuple, c’est ce que nous voulons produire et que nous enseignons. Nous devons travailler sur nous-mêmes, avec l’aide du Seigneur Jésus et du Saint-Esprit afin que nous puissions du fruit au centuple. De nous-mêmes, il est pratiquement impossible. Car, ce n’est ni par force, ni par puissance mais par l’Esprit du Seigneur et sans le Seigneur, nous ne pouvons absolument rien faire.
Qu’est ce qui se passe lorsqu’on ne porte pas de fruits ?
Il est important que nous puissions savoir que si nous ne produisons pas du fruit ou des fruits, nous sommes exposés à un grand danger. Il nous faut savoir que de temps en temps, Dieu vient dans nos vies afin de voir si nous portons des fruits ou pas. Le Seigneur Jésus nous l’illustre dans la parabole du figuier stérile dans Luc 13.
Le verset 7, il est écrit :
« Alors il dit au vigneron: Voilà trois ans que je viens chercher du fruit à ce figuier, et je n’en trouve point. Coupe-le: pourquoi occupe-t-il la terre inutilement? »
Lorsque nous ne produisons pas du fruit, nous ne sommes pas utiles pour Dieu, pour son royaume et nous occupons inutilement la terre, nous consommons inutilement la terre. Et, tout ce qui nous attend, c’est d’être coupé et jeté au feu. Gloire à Dieu de ce qu’Il est toujours patient avec nous et s’attend à ce que nous puissions produire du fruit. Mais si jusqu’à la fin du délai imparti nous ne produisons toujours pas de fruits, nous serons coupés et jetés au feu. Le fait que le Seigneur ne nous punit pas ne veut pas dire qu’Il est d’accord que nous puissions mener la vie que nous menons, mais seulement, Il nous accorde encore le temps de Sa grâce. Pour le figuier de la parabole, trois ans lui avait été accordé afin que l’on creuse tout autour, que l’on y mette du fumier afin qu’il produise du fruit. C’est aussi le rôle des enseignements que nous publions, que nous écoutons dans nos différentes assemblées. Tout est dans le but de nous aider à donner du fruit, sinon, Dieu n’aura pas de choix sinon de nous couper ! Et ce n’est pas juste être coupé, mais aussi pour être après jeté au feu. Nous avons intérêt à produire du fruit !
Qu’est ce qui se passe lorsque nous portons des fruits ?

  • Le Seigneur nous émonde

La première chose qui arrive lorsque nous portons du fruit est que le Seigneur Jésus nous émonde afin que nous portions encore plus de fruits. Emonder veut dire nettoyer un arbre, le débarrasser des mousses, des lichens, des gales, du bois mort, des chicots, des chancres, des ulcères, du gui, des plantes parasites. Si l’on peut parler ainsi d’un arbre, imaginez la même chose pour un homme. C’est-à-dire que Dieu nous protégera, nous préservera, nous exemptera, nous guérira. Dieu s’assurera que nous soyons toujours en bonne santé, dans des bonnes conditions afin que nous puissions Lui être utile. Nous pouvons voir cela dans Jean 15 :2.

  • Dieu est glorifié

La deuxième chose qui arrive lorsque nous portons du fruit est que Dieu est glorifié. Dieu n’est pas insulté comme nous le voyons aujourd’hui. Nous savons combien nous chrétiens faisons insulter Dieu à cause de notre comportement ! Il est écrit :
« Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. » Matthieu 5 :16
Le Seigneur Jésus le répète aussi dans Jean 15 :8 :
« Si vous portez beaucoup de fruit, c’est ainsi que mon Père sera glorifié… »

  • Nous sommes disciples du Seigneur

Parlant du fruit de l’Esprit, la première chose qui est mentionné est l’amour. Souvenez-vous, le Seigneur Jésus a dit que nous nous aimons les uns les autres, c’est alors que le monde saura que nous sommes Ses disciples. Lisons cela :
« A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » Jean 13 :35
L’amour que l’on a les uns pour les autres est la preuve de ce que nous sommes disciples du Seigneur. Dieu est Amour. La plus grande preuve de savoir si nous sommes de Dieu est seulement celle de l’amour. Comme Jean disait :
« Si quelqu’un dit: J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas? » 1 Jean 4 :20
Nous pouvons dire que connaissons Dieu, que nous sommes nés de Dieu seulement si nous avons l’amour les uns pour les autres ! 

  • Nous recevons l’exaucement de nos prières

Lorsque nous portons des fruits, une des choses importantes qui nous arrive et que nos prières sont exaucées. Le Seigneur Jésus a dit :
« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. » Jean 15 :16
Si nous portons des fruits, Dieu nous donnera ce que nous allons demander au nom de Jésus. Voila ici la raison qui fait que plusieurs ne soient pas exaucés lorsqu’ils prient. Ils ne portent du fruit, ils ne produisent pas le fruit digne de repentance, ils ne gagnent pas les âmes, ils ne sont pas utiles pour Dieu mais ils veulent que Dieu leur donne ce qu’ils demandent. Cela me rappelle ce passage qui dit :
« Si quelqu’un détourne l’oreille pour ne pas écouter la loi, sa prière même est une abomination. » Proverbes 28 :9
Une façon simple de recevoir la réponse à nos prières, c’est de porter des fruits.
Voila donc la deuxième chose que nous pouvons avoir au centuple, les fruits tous confondus (repentances, âmes). Si nous n’arrivons pas à porter du fruit au centuple, tout ce que nous pouvons avoir dans la vie au centuple n’aura pas de valeur. La moisson au centuple sans le fruit au centuple ne nous servira à rien. Nous serons riches sur terre pour finir dans le feu éternel. Pour finir, je dirai que si Dieu nous dit que nous devons porter des fruits, cela veut dire qu’il y a aussi notre part de responsabilité personnelle et personne d’autre ne sera blâmée si l’un d’entre nous ne porte pas des fruits.
Que Dieu bénisse Sa parole et nous en donne la compréhension au nom puissant de Jésus.


Devenez un Bon Dispensateur de Foi, Espérance et Vie et ensemble, enseignons la justice à la multitude afin que nous puissions briller pour les étoiles à toujours et à perpétuité. Etes-vous intéressé? Cliquez ici pour souscrire et que Dieu vous bénisse au nom puissant de Jésus.

7 Commentaires