27 C
Kinshasa, CD
11 décembre 2018
Non classé

Avec Dieu nous ferons des exploits – Chapitre 4 : La découverte de sa vraie identité : « Qui suis-je ? »

Dieu fixe de nouveau un jour :
« Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire d’être diligent et de ne pas être paresseux, de ne pas mépriser tes faibles commencement car ton avenir est meilleur !  »

Que Celui qui est assis au-dessus du cercle de la terre, qui étend les cieux comme une étoffe légère, qui les déploie comme une tente pour en faire sa demeure, qui réduit les princes au néant et qui fait des juges de la terre une vanité te bénisse en cette nouvelle semaine au nom puissant de Jésus.

Nous sommes arrivés à la deuxième partie du Chapitre 4 : La découverte de sa vraie identité : « Qui suis-je ? »

Nous parlerons de Moïse, ce prince égyptien qui devint berger après s’être retrouvé loin des personnes qu’il devait délivré, après avoir échoué…Du soit « disant sauveur » au fugitif

Au lieu que la découverte de  son identité le conduise à une vie d’exploits, cela a fait de Moïse un fugitif. Il ne fit pas des exploits, mais un seul exploit et en un jour seulement. Il  n’a tué qu’un seul égyptien et devait s’enfuir ! Parce que la Bible nous dit, après avoir tué et enterré l’égyptien, le jour après, c’est le jour où il n’a pas pu résoudre le problème de ses frères. Après son seul exploit, c’était un échec !

Nous sommes au verset 15 d’Exode chapitre 2, la Bible nous dit :
« Pharaon apprit ce qui s’était passé, et il cherchait à faire mourir Moïse. Mais Moïse s’enfuit de devant Pharaon, et il se retira dans le pays de Madian, où il s’arrêta près d’un puits. »

Comme nous le savons, l’Egypte spirituellement représente le monde et le pharaon le diable. Cette sortie d’Egypte ou encore ce renoncement au titre de prince d’Egypte est un peu comme une nouvelle naissance. C’est ainsi que le pharaon cherchait à le faire mourir.

C’est ce que beaucoup de gens expérimentent lorsqu’ils viennent dans le Seigneur Jésus. A première vue, c’est vraie que tu as la paix, la joie mais c’est comme si tout le monde se tournait contre toi, rien ne marche pour toi, tes affaires ne prospèrent plus comme avant. Ce qui est vrai est que l’ennemi n’est pas content de ta conversion et va chercher à tout prix à te faire mourir. Il te poursuivra pour chercher à mettre fin à ta vie s’il n’arrive pas à te ramener en Egypte. Il échouera lamentablement dans ta vie au nom de Jésus.

Moïse dans le pays de Madian

Bien qu’il ait échoué en Egypte, Moïse trouve au pays de Madian une autre opportunité de défendre encore d’autres personnes.

Les versets 16 à 18 nous disent ceci :
« Le sacrificateur de Madian avait sept filles. Elles vinrent puiser de l’eau, et elles remplirent les auges pour abreuver le troupeau de leur père. Les bergers arrivèrent, et les chassèrent. Alors Moïse se leva, prit leur défense, et fit boire leur troupeau. Quand elles furent de retour auprès de Réuel, leur père, il dit: Pourquoi revenez-vous si tôt aujourd’hui? »

Si tu as échoué une fois, ou quelque part, ne reste pas sur cet échec du passé. Laisse passer le passé et saisis toute autre opportunité qui se présentera devant toi. C’est ainsi, que, Comme Moïse ne tolérait pas l’injustice, il n’a pas laissé les filles du sacrificateur de Madian être malmenée par les bergers. Bien qu’il ne les connaissait pas, bien qu’il était fatigué de son long voyage, il n’a pas tenu compte de cela, parce qu’en lui, cette flamme de faire justice brûlait toujours.

Moïse oublia sa première mission

Cet homme qui était si motivé à pouvoir délivrer son peuple décidera finalement de demeurer à l’étranger. Moïse s’installe, se marie et fonde sa famille dans le Pays de Madian. Il oublie qu’il avait laissé son peuple dans la souffrance et commença une nouvelle vie.

Lisons les versets 21 à 22:
« Moïse se décida à demeurer chez cet homme, qui lui donna pour femme Séphora, sa fille. Elle enfanta un fils, qu’il appela du nom de Guerschom, car, dit-il, j’habite un pays étranger. »

Plusieurs personnes vivent cette séquence dans leurs vies. Elles ont changé de nationalité, elles ont oublié les leurs. Il y a même des hommes qui sont allés fonder des familles ailleurs, se sont mariés officiellement, cependant, ils ont laissé des femmes et des enfants dans leur pays ou encore l’inverse. Ce n’est pas exactement ce qui était arrivé à Moïse. Ce dernier n’a plus pensé aux personnes qu’il voulait aider parmi lesquelles il y avait ses frères et sœurs biologiques, sa mère, son père, ses oncles et tantes etc. Même s’il voulait y retourner, il ne pouvait pas faire face au pharaon devant qui il fuyait. Il s’est dit, mieux vaut ne pas même y penser.

Il y a des gens, pour se consoler de leur situation, la seule chose qu’ils font, ils oublient, ils n’y pensent plus un seul instant. Sache que si tu as un appel, la destinée de tout un peuple dépend de toi. Oublier leur situation c’est oublier les générations futures. J’aime le répéter : « Tu ne vis pas seul ! A ta vie sont attachées plusieurs autres vies et destinées. » Il suffit d’oublier et plusieurs personnes sombreront dans la souffrance. C’est ce qui s’est passé après.

Voyons les derniers passages du chapitre 2 d’Exode, les versets 23-25:
« Longtemps après, le roi d’Égypte mourut, et les enfants d’Israël gémissaient encore sous la servitude, et poussaient des cris. Ces cris, que leur arrachait la servitude, montèrent jusqu’à Dieu. Dieu entendit leurs gémissements, et se souvint de son alliance avec Abraham, Isaac et Jacob. Dieu regarda les enfants d’Israël, et il en eut compassion. »

Longtemps après…

La délivrance loupée des enfants d’Israël les plongera encore dans la souffrance et ce, même après la mort du pharaon que Moïse avait fui. Moïse avait complètement oublié cet empressement qu’il avait de délivrer les siens.

Tout ceci n’était qu’un chapitre de sa vie. Je ne sais pas ce que tu vis depuis un certain temps : « Cela n’est qu’un chapitre, cela n’est qu’une page ». Ce qui est bon à savoir est que ce n’est ni le dernier chapitre, ni la dernière page de ta vie. Bientôt ce chapitre prendra fin et un nouveau commencera. Bientôt cette page de ta vie se tournera pour laisser place à une page vierge sur laquelle tu écriras la nouvelle histoire de tes exploits avec Dieu.

Trouve quelque chose à faire et ne croise pas les bras

 Lisons Ecclésiaste 9 :10, la Bible nous dit ceci :
« Tout ce que ta main trouve à faire avec ta force, fais-le; car il n’y a ni œuvre, ni pensée, ni science, ni sagesse, dans le séjour des morts, où tu vas. »

Tout ce que ta main trouve à faire…j’ai vu des gens gaspiller leur temps juste parce que selon eux, ils n’ont pas encore trouvé le travail ou l’occupation qui correspond à leur profile, à leur diplôme etc.

Lisons encore Zacharie 4 :10, la Parole de dit nous dit ceci :
« Car ceux qui méprisaient le jour des faibles commencements se réjouiront en voyant le niveau dans la main de Zorobabel. Ces sept sont les yeux de l’Éternel, qui parcourent toute la terre. »

Il y a ce qu’on appelle le jour des faibles commencements. Il y a et il y aura toujours ces faibles commencements que nous ne devons pas mépriser. Moïse pensait devenir sauveur du jour au lendemain. Il se réveille le matin, sans planifier, il part tuer un égyptien et finalement finir réfugié. Cependant, en tout cela, Moïse n’avait pas baissé les mains, il a continué à faire un autre travail.

J’insiste ici que ce que nous sommes chaque jour est très important et compte par rapport à notre destinée. Les endroits dans lesquels nous nous retrouvons et ce que nous faisons par moment ou régulièrement sont très importants.

Le fait que tu aies essayé quelque chose et que cela n’ait pas marché une première fois n’est pas la preuve que ce n’est pas ton appel ou encore que tu échoueras à la deuxième ou à la troisième fois. Le fait que tu ais échoué une fois n’est pas non plus synonyme que tu échoueras une seconde fois. Même si tu ne trouves pas encore ce que tu cherches, ou ce qui rime avec tes diplômes fait de ton mieux pour être actif en attendant que ce que tu as toujours rêvé arrive. Je t’encourage à trouver quelque chose à faire en attendant qu’on te rappelle là où tu avais déposé tes dossiers. Quelqu’un me dira, mais je n’ai pas de capital, je n’ai pas ceci ou cela…regarde ce que tu as et commence à faire quelque chose. Laisse Dieu t’inspirer et tu verras Sa main manifeste dans ta vie au nom de Jésus.

J’aime beaucoup ce passage de Proverbes 12 :27:
« Le paresseux ne rôtit pas son gibier; Mais le précieux trésor d’un homme, c’est l’activité. »

Tu dois être actif. Même si ce n’est pas encore ce que tu cherches, mets ta main dans quelque chose. Le problème de plusieurs n’est pas Dieu, ni le diable, ni les démons, ni les sorciers de leur famille…mais tout simplement qu’ils sont paresseux. Le paresseux a son gibier, cependant, il meurt de faim. Non pas parce qu’il manque, mais il ne veut pas travailler.

Commence à planifier et exécuter l’idée qui traverse ta tête depuis longtemps. Je dis expressément à tout celui qui pense que la bénédiction de Dieu c’est seulement le travail dans un bureau, de l’argent, le mariage etc. Ou que Dieu va le répondre seulement en donnant ce qui est matériel etc. qu’il se trompe ! Dieu peut aussi répondre ou bénir par les idées, par une grande paix, par la tranquillité etc. Alors, ne néglige pas l’idée que Dieu te donne et rassure-toi que tu aies la paix dans tout ce que tu fais ou projettes d’entreprendre.

Un nouveau chapitre s’ouvrira pour toi

Un nouveau chapitre s’ouvrait bientôt dans la vie de Moïse. Bien qu’il était prince égyptien, il ne considéra pas cela et s’est mis à travailler comme Berger. Quel contraste ? De par sa nature d’avoir grandi dans le palais avec les égyptiens, ces derniers, la Bible nous dit tous les bergers étaient en abomination aux égyptiens.

Lisons cela dans Genèse 46 :34, la Bible nous dit ceci :
« Quelle est votre occupation? Vous répondrez: Tes serviteurs ont élevé des troupeaux, depuis notre jeunesse jusqu’à présent, nous et nos pères. De cette manière, vous habiterez dans le pays de Gosen, car tous les bergers sont en abomination aux Égyptiens. »

On ne dit même pas un berger mais que tous les bergers sont en abomination aux égyptiens. C’était difficile pour Moïse de s’adapter à ce nouveau travail. Mais sans le savoir, Dieu était en train de faire un travail de fond dans sa vie.

C’était un nouveau chapitre de sa vie qui le conduisait aussi vers un autre nouveau chapitre. Qu’est ce qui s’est passé ? C’est ce que nous verrons demain. Pour aujourd’hui, retient que ta vie est faite de chapitre et que peu importe le chapitre dans lequel tu peux te retrouver, sois actif afin d’arriver à tourner la page et accéder à un nouveau chapitre qui se trouve dans une nouvelle page de ta vie.

C’est ainsi que :
– Tu ne dois pas être paresseux ;
– Tu ne dois pas mépriser les faibles commencements ;
– Tu dois accepter de faire même ce que tu considérais comme vile, comme Moïse a commencé à paître les troupeaux de son beau-père alors que les bergers étaient en abomination chez lui il y a quelques années.

– Tu dois oublier ton passé peu importe ce qu’il a été si tu veux entrer dans le futur que Dieu a pour toi. (A suivre…)


Aidons-les à étudier cette année. Participe au projet d’aider à la scolarisation des enfants délaissés. Clique ici ou sur l’image. Aidons-les-à-étudier

2 comments

Nana 13 août 2018 at 10 h 33 min

Amen

Reply
CHARLY 13 août 2018 at 15 h 16 min

AMEN. QUE DIEU BENISSE CETTE EXHORTATION ET TOUT LE MONDE SOIT TOUCHE DANS LE NOM DE JESUS-CHRIST.

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite