Bienvenue au mois de Juillet 2016

3
135

Que le nom de notre cher tendre Père céleste soit béni pour Sa grande fidélité, Sa grâce, Sa bonté et Sa miséricorde envers chacun de nous, nos familles et nos ministères au nom puissant de Jésus.
L’homme n’est pas maître de son souffle pour pouvoir le retenir. Ecclésiaste 8 :8 Vivre est directement lié à la volonté de Dieu pour chacun de nous. Si je suis en vie, c’est la victoire de la volonté de Dieu qui veut que j’aie la vie en abondance à travers Son Fils Jésus-Christ de Nazareth et l’échec du voleur qui ne vient que voler, égorger et détruire. Jean 10 :10 Exprimons notre gratitude à Dieu pour les 6 premiers mois de cette année. Que n’avons-nous pas vu, obtenu de la part de notre cher tendre Père céleste ? Quel témoignage n’avons-nous pas partagé ? Il y a des témoignages que j’ai reçus mais que je n’ai même pas pu poster sur internet. Dans quel domaine de notre vie Dieu n’a-t-Il pas agi ?
Le fait que Dieu ait agi dans la vie de plusieurs d’entre nous et dans plusieurs domaines de la vie est la preuve qu’Il est prêt à le faire encore et encore dans la vie de ceux qui s’attendent à Lui et qui « n’ont encore rien vu » depuis le début de cette année. Notre Dieu est fidèle ! Entre Janvier et Juin, les malades ont été guéris ! Nous avons récemment partagé le témoignage de notre sœur que Dieu a guérie du SIDA, la sœur que Dieu a guérie instantanément des douleurs du bas ventre en France, une de nos sœurs en Afrique du Sud qui avait des douleurs intenses de l’estomac et qui croyait qu’elle mourait, notre sœur du Cameroun qui souffrait des odeurs et des pertes blanches pendant plus ou moins 23 ans que Dieu a délivré, notre sœur en Angleterre a obtenu les papiers de résident qu’elle cherchait pendant plus de 5 ans, une de nos sœurs en France a trouvé un appartement qu’elle cherchait pendant longtemps, une de nos sœurs en France a obtenu du travail sans les papiers l’autorisant à travailler, une de nos sœurs en Belgique qui n’arrivait plus à concevoir après avoir donné naissance à son premier garçon, à cause d’un mari de nuit, a été délivrée l’année dernière, conçue et cette année elle porte son deuxième garçon et moi-même qui vous écris, Dieu a réuni ma famille, nous a donné une maison après 4 mois de séparation, sans travail parce qu’appelés au ministère à temps plein.
Qu’est ce que Dieu n’a-t-Il pas fait pour nous ?
Si je compte bien ce que Dieu a fait pour nous, cela va dans tous les domaines de nos vies. Voila pourquoi, d’un cœur reconnaissant, je nous invite à ne pas oublier les œuvres de Dieu mais à les publier. Si Dieu a accompli quelque chose pour votre vie et que vous n’avez pas encore témoigné ou publié cela, sachez que c’est un péché de ne pas rendre les actions de grâces à Dieu. Comme nous le savons, le manque de rendre les actions de grâces à Dieu peut nous attirer la malédiction de Dieu sur les bénédictions même si nous les avons reçues de Sa part. Malachie 2 :1-3
D’un cœur tout entier, je dis merci à Dieu pour tout ce qu’Il a accompli pour nous. Au cas où vous n’avez pas encore « ce que vous attendiez » de la part de Dieu, rendez au moins grâce pour ce que vous avez déjà reçu, rendez grâce pour le souffle de vie, car le fait que vous soyez en vie est la preuve que vous êtes encore qualifié à recevoir de Sa part.
Voila pourquoi, durant ce mois de Juillet, Dieu me met à cœur de vous dire qu’Il ne tardera pas à réaliser Ses promesses ! D’où le cri de notre cœur pour Juillet est : « O tendre Père céleste, ne tarde plus ! »
Dans quel domaine voulez-vous vivre la promesse de Dieu ?
L’apôtre Pierre a dit :
« Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. » 2 Pierre 3 :9
Ici, il est question de l’avènement du Seigneur. Cependant, elle est une promesse comme toutes autres les promesses de Dieu. Il est triste de voir que plusieurs qui attendent recevoir une chose ou une autre de la part de Dieu vivent encore dans les péchés. Lorsque je parle des péchés, je dis vraiment, péchés. Plusieurs enfants de Dieu vivent comme ceux du monde. Il suffit de les voir parler, s’habiller, marcher, se comporter. Il n’y a pas de différence entre eux et les païens. A vrai dire, ils sont plus païens que chrétiens. Peut être qu’ils vont à l’église, mais au fond de leurs cœurs, ils sont conscients qu’ils sont loin de Dieu, qu’ils ne vivent pas dans la justice, dans la sainteté, dans l’obéissance. Tant que nous serons désobéissance à Dieu, tant que nous n’allons pas nous détourner du mal, tant que nous n’allons pas nous repentir, il y a des choses que nous n’allons pas recevoir de Sa part.
Suivant le passage que nous venons de lire, Dieu veut premièrement que nous arrivions à la repentance. Pour certains, la repentance ne sera peut être pas pour avoir commis l’impudicité, l’adultère, le vole, la médisance ou que sais-je mais juste le fait de n’avoir pas rendu grâces à Dieu, de n’avoir pas payé sa dîme, de n’avoir pas fait quelque chose que Dieu lui demande de faire, ou encore de l’avoir fait mais pas correctement, rien que cela bloque leur bénédiction.
Le refus de pardonner
Une chose qui bloque la bénédiction de plusieurs est le fait de refuser de pardonner les autres. Hier, j’ai eu le privilège de conduire la prière avec des bien-aimés qui venaient de finir une classe sur le pardon dans notre église. Alors que nous étions en train de prier, le Seigneur me mit à cœur de demander à tous de prier afin de pardonner les personnes qu’ils n’arrivaient pas à pardonner. Tout à coup, j’ai remarqué qu’un papa était très mal à l’aise. Il ne pouvait plus fermer ses yeux, ni prier, c’est comme s’il n’arrivait même plus à respirer, comme s’il était étouffé. J’ai fait semblant de ne pas voir sa réaction et j’insistais que chacun pardonne ceux qui les ont offensé, car si nous ne le faisons pas, Dieu non plus ne pourra pas nous pardonner. D’ailleurs, dans la prière de notre Père, nous disons : « Pardonne nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé. » Matthieu 6 :12 Le pardon de nos péchés est aussi conditionné au fait que nous pardonnons les autres. Si nous ne pouvons pas pardonner les autres, Dieu non plus ne pourra pas nous pardonner. Si Dieu nous donne le temps, nous y reviendrons avec beaucoup plus de détails. Ce papa a fait l’effort de faire semblant de fermer les yeux et de prier, mais en réalité, il ne priait pas du tout. C’est à la fin de la prière, qu’il est venu me dire : « Pasteur, je n’arrive pas à pardonner. » Je lui ai dit directement, c’est ce qui bloque ta délivrance et toutes les bénédictions que Dieu a en réserve pour toi. Je me souviens toujours de ces paroles du Seigneur:
« Je ne parlerai plus guère avec vous; car le prince du monde vient. Il n’a rien en moi;
mais afin que le monde sache que j’aime le Père, et que j’agis selon l’ordre que le Père m’a donné, levez-vous, partons d’ici. » Jean 14 :30-31
Le manque de pardon relève de la haine. Celui qui refuse de pardonner n’a pas l’amour de Dieu en Lui mais a la haine du diable. C’est un sorcier potentiel et peut consciemment ou inconsciemment faire du mal à la personne qu’il hait. La haine est définie comme le sentiment qui pousse à fuir, à repousser ce qui en est l’objet, ou même à l’attaquer pour le détruire. Lorsque vous allez jusqu’à vous attendre à ce que le malheur arrive aux autres, vous avez de la haine et à cause de cela, Dieu ne peut pas accomplir Ses promesses à votre égard. Lorsque nous avons quelque chose du diable en nous, celle-ci lui servira de porte d’entrer, de piste d’atterrissage et de signe même à tous les esprits mauvais démons ou humains.
Ce papa qui ne pouvait pas pardonner a des problèmes spirituels qui durent des mois et la délivrance n’aboutit pas. Les démons et les esprits humains qui étaient chassés reviennent facilement le posséder et l’oppresser. Pourquoi ? Pas parce qu’il ait bu de l’alcool ou la cigarette ou encore qu’il ait commis l’adultère etc. mais parce qu’il a un problème dans son cœur que seuls Dieu et lui-même connaissent. Parce qu’il refuse de pardonner. Si votre délivrance, votre bénédiction tarde, ce n’est donc pas la faute de Dieu ni encore de Ses serviteurs mais à cause des choses du diable que vous entretenez en vous et qui lui donne le pouvoir de détruire, de défaire, de voler tout ce que Dieu fait pour nous.
S’il y a quelque chose qui ne va pas, chacun doit examiner sa vie, examiner son cœur. Qu’est ce que Dieu m’a-t-Il demandé de faire depuis longtemps que je ne fais toujours pas ? Dans quel domaine de ma vie suis-je entrain de marcher dans la désobéissance ? Ai-je une prison dans mon cœur dans laquelle sont enfermées des personnes que je n’arrive pas à pardonner ? Que chacun puisse, en ce jour, au début de ce mois, de ce deuxième semestre faire l’introspection de son cœur afin de voir qu’est ce qui cloche, qu’est ce qui empêche à la main de Dieu de le toucher, qu’est ce qui empêche à Dieu de le bénir, de l’exaucer.
David a dit :
« Si j’avais conçu l’iniquité dans mon cœur, le Seigneur ne m’aurait pas exaucé.
Mais Dieu m’a exaucé, Il a été attentif à la voix de ma prière.
Béni soit Dieu, qui n’a pas rejeté ma prière, et qui ne m’a pas retiré sa bonté! » Psaume 66 :18-20
Si seulement il y a quelque chose qui ne doit pas être dans notre cœur, l’exaucement de nos prières est exclu. Nous pouvons beau prier, jeûner, donner nos offrandes ou faire des dons, mais Dieu sera toujours loin de nous. Plusieurs font des choses à leur manière, comme ils le veulent, sans se conformer à la parole de Dieu. C’est bien beau de se croire supérieur, intouchable, et que sais-je, mais c’est un piège de l’ennemi pour empêcher l’exaucement de nos prières.
Durant ce mois, chacun de nous examinera son cœur, s’assurera qu’il n’y a pas de péchés, chacun de nous se rependra. Se repentir, c’est ressentir le regret d’une faute avec le désire de la réparer ou de n’y plus y tomber. C’est regretter d’avoir fait une chose. S’il vous arrive de faire du mal sans regretter, vous vivez avec un homme qui ne vous a pas épousé, vous vivez avec un homme marié, vous vivez chez une femme que vous n’avez pas épousé, sachez que vous êtes sous l’emprise du diable et vous êtes détruit à petit feu. Tout ce que vous faites consciemment tout en sachant que cela est mauvais vous détruit. Vous avez votre péché chéri que vous justifier même dans la parole de Dieu, ou vous le faites parce que vous croyez que Dieu tarde à vous répondre…si vous êtes un vrai enfant de Dieu et que les péchés ne vous font plus regretter, ce que vous avez attristé le Saint-Esprit et vous avez fini par L’éteindre. L’Esprit de Dieu n’habite plus en vous ! Vous êtes sous l’emprise de l’ennemi. C’est dangereux de savoir que ce que je fais est mauvais mais je continue toujours à le faire, d’avoir fait un mal dont l’on sait réparer mais l’on refuse de le faire…
Changeons notre attitude et gardons notre cœur
C’est notre attitude, notre cœur, notre repentance sincère qui fera que Dieu se hâte ou pas à réaliser Ses promesses. Chacun de nous durant ce mois de Juillet, alors que nous demandons à Dieu à se hâter, nous premièrement, nous nous hâtons à changer notre attitude, à changer notre cœur, à nous repentir, à confesser nos péchés, à les abandonner, à prendre de nouveaux engagements avec Dieu afin qu’Il nous exauce, afin qu’Il soit attentif à la voix de nos prières, qu’Il ne rejette pas nos prières et ne nous retire pas Ses bontés.
Qu’attendez-vous de la part de Dieu que vous ne recevez toujours pas ? Avant de répondre à cette question, cherchez d’abord à savoir qu’est ce que Dieu attend de vous qu’Il ne reçoit toujours pas ! Même si cela est minime, commencez à le faire ! Si vous faites tout et que vous ne voyez toujours rien, soyez patient, persévérez parce que Dieu est Fidèle.
Dans le même chapitre de notre passage de base, l’apôtre Pierre dit :
« C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irrépréhensibles dans la paix. »2 Pierre 3 :14
En attendant tout ce que nous attendons de la part du Seigneur, nous devons nous appliquer à être trouvé sans tache et irrépréhensibles dans la paix. Nous ne devons pas être préoccupés et perdre la paix. Nous devons garder notre confiance en Dieu.
Avant-hier, je parlais avec une de mes filles en France. J’ai senti quelle était préoccupée. La connaissant, je lui ai posé la question de savoir ce qui n’allait pas. Elle m’a parlé de beaucoup de choses. Je lui ai dit de toujours s’attendre à quelque chose de la part de Dieu. Elle m’a dit qu’elle allait remplacer quelqu’un au milieu du mois de Juillet. C’était avant-hier. Hier, elle m’envoya un message pour me remercier pour le soutient et me dire qu’elle était appelé pour le travail mais juste d’un jour.
Qu’est ce que ceci veut dire ?
Que Dieu n’a pas un même calendrier que le nôtre. Pour Dieu, nous ne sommes pas au mois de Juillet, nous ne sommes pas en 2016…Dieu est éternel et a un calendrier pour chacun de nous différent des nôtres. Au-delà de tout ce que nous pouvons avoir comme rendez-vous, comme promesses de la part des hommes, sachons que Dieu connait les hommes que nous ne connaissons pas et peut faire pour nous infiniment au-delà de ce que nous pouvons penser ou imaginer. Ephésiens 3 :20 Il fait toute chose bonne en son temps. Ecclésiaste 3 :11 C’est Lui qui change les temps et des circonstances. Daniel 2 :21 Car tout dépend de nous du temps et des circonstances. Ecclésiaste 9 :11
Que Dieu peut nous surprendre, nous visiter à un moment que nous nous attendions le moins. Voila pourquoi nous devons garder nos cœurs purs, ne pas nous plaindre, ne pas nous préoccuper, ne pas stresser mais rendre grâce à Dieu. De la même manière que Dieu m’a donné le travail d’un jour le jour où je ne m’attendais pas, de la même manière aussi Il peut me donner un contrat à durée indéterminée, ma guérison que j’attends, la conception de mon bébé miracle et toute autre chose que j’attends de Sa part.
Encore une fois, bienvenue au mois de Juillet 2016 ! Dieu va se hâter de vous faire du bien durant ce mois ! Cette année, vous êtes une race bénie de l’Eternel, ne l’oubliez pas !
Que Dieu bénisse Sa parole !
Merci de tout cœur à ceux qui pensent à notre voyage missionnaire. Nous allons au nom de notre Seigneur Jésus au Cameroun pour la bénédiction du peuple et le salut des âmes. Pensez au fonctionnement de votre site qui vous bénit. Envoyez vos actions de grâces pour tout ce que Dieu a fait pour nous le mois passé, les 6 premiers mois, envoyez vos dons pour son fonctionnement et Dieu ne manquera pas de vous bénir ! A mes frères et sœurs du Cameroun, à bientôt ! A mes frères et sœurs de par le monde, Dieu permettra que nous puissions nous rencontrer. Soyez tous bénis au nom de Jésus !

3 Commentaires

  1. Amen, race bénie de l’Eternel. Merci infiniment Seigneur pour tt ce que tu as fait durant ce semestre, tu m’as permis de pouvoir te servir de façon plus assidue et, de garder ma relation avec toi quelque soit les circonstances. Ta fidélité à mon égard est si grande que je ne peux que te louer et te rendre gloire. Je sais que le reste va venir car Tu agis en ton tmps Hâte-toi je te prie car Tu es Le Dieu Souverain qui tient Ses promesses et, je m’attends à toi. Béni soit Ton Saint nom Alléluia !