Cher Saint-Esprit, je désire une nouvelle expérience avec Toi – 20ème partie: « La promesse est pour toi aussi – suite c »

0
125

Lundi 20 Avril 2015
Parole Prophétique de l’Année : Je suis l’Expression de la Grâce de Dieu
Cri du cœur d’Avril 2015 : O Père ! Remplis-moi de Ton Esprit-Saint
Série d’enseignements : «Cher Saint-Esprit, je désire une nouvelle expérience avec Toi – 20ème partie»
Sous-thème : « La promesse est pour toi aussi – suite c»


Dieu fixe de nouveau un jour :
Aujourd’hui, le Saint-Esprit me dit de te dire qu’Il ne fait point acception de personnes, mais que toi aussi, tu peux recevoir ce don qu’Il est. (Actes 10 :34)


Wow. Une nouvelle semaine par la grâce de Dieu. Ma semaine de changements soudains et positifs au nom de Jésus. Bien aimé, avant de commencer avec notre la suite de notre enseignement, j’aimerai attirer ton attention sur les paroles prophétiques de chaque semaine, les prières et déclarations de foi qui sont publiées dans ce site. Elles toutes inspirées par le Saint-Esprit et sont imbibées de Sa puissance capable d’apporter les changements dans ta vie au nom de Jésus. Toutefois, il est crucial que tu comprennes que les prophéties ne se réalisent pas d’elles-mêmes. Il y a une responsabilité de ta part, celle de pouvoir combattre le bon combat de la foi. Ces prières et déclarations sont basées sur la parole de Dieu, si tu crois vraiment, tu dois imprimer la version écrite ou demander la version audio ou encore l’écouter en ligne si c’est disponible à tout moment afin de t’assurer que la prophétie déclarée sur toi ne passe pas comme cela sans s’accomplir.
Voyons cela dans 1Timothée 1 :18, la Bible nous dit ceci :
« Le commandement que je t’adresse, Timothée, mon enfant, selon les prophéties faites précédemment à ton sujet, c’est que, d’après elles, tu combattes le bon combat »
Chaque semaine avec la prophétie de la semaine, si tu veux voir cela s’accomplir dans ta vie, tu dois combattre le bon combat. Si tu dois croire en cela, tu dois confesser cela, déclarer cela, répéter cela, prier cela, même jeûner avec ces paroles si tu désires vraiment qu’elles s’accomplissent au nom de Jésus.
Cette semaine, je crois fermement, que parmi les témoignages de cette semaine, le tien ne manquera pas au nom de Jésus.
Cette semaine donc, attend-toi aux changements soudains et positifs au nom de Jésus.
Revenons à notre enseignement du jour.
Nous sommes entrain de continuer avec le sous-thème : « La promesse est pour toi aussi- suite c »
Lisons ces passages :
Matthieu 7 : 27 : « Laisse d’abord les enfants se rassasier; car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens.»
L’histoire complète va du verset 24 au verset 30, alors que la femme cananéenne était venue auprès du Seigneur Jésus afin de chercher la guérison de la fille qui était souffrante. Le Seigneur Jésus ne faisait même pas attention à elle. Pourquoi ? Parce que depuis les temps anciens, Dieu s’était choisi un peuple, les descendants d’Abraham, les enfants d’Israël. Et quand le Seigneur Jésus est venu sur terre, Il était venu premièrement pour les israélites, les circoncis en chair comme la Bible les appelle. Il n’était pas venu pour les incirconcis, les païens ou les gentils. Il avait une grande persévérance, une grande foi pour que cette femme puisse obtenir ce qu’elle cherchait auprès de Jésus. Les païens ont même été traités des petits chiens.
Nous pouvons encore voir cela lorsque le Seigneur Jésus avait envoyé ses disciples en mission dans Matthieu 10 :5-8 :
« Tels sont les douze que Jésus envoya, après leur avoir donné les instructions suivantes: N’allez pas vers les païens, et n’entrez pas dans les villes des Samaritains;
allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël.
Allez, prêchez, et dites: Le royaume des cieux est proche.
Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. »
Le Seigneur Jésus les avait clairement instruits entre autres de ne pas aller vers les païens, de ne pas entrer dans les villes des Samaritains mais de n’aller que vers les brebis perdue de la maison d’Israël. Le salut ne concernait pas les païens quand le Seigneur Jésus. C’est après sa mort et sa résurrection qu’il donnera d’autres instructions telles que dans :
Marc 16 :15-16 :
« Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création.
Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. »
Matthieu 28 :19-20 :
« Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit,
et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »
Mais après la mort et la résurrection du Seigneur, la Bonne Nouvelle n’était plus l’apanage des israélites mais de tout le monde. Les disciples avaient désormais l’autorisation du Maître d’aller par tout le monde, de prêcher à toute la création, de faire de toutes les nations des disciples en baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
La mort de Jésus et sa résurrection à mis fin à plusieurs restrictions qu’il y avait dans l’Ancien Testament.
Comme par exemple, l’accès au lieu très saint était réservé seulement à une seule personne, le souverain sacrificateur. Mais le jour de la mort de Jésus, la Bible nous dit dans Matthieu 27 :51-52 :
« Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent,
les sépulcres s’ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent. »
Le voile du temple s’était déchiré en deux afin de donner à tout le monde l’accès dans les lieux saints de Dieu. Quand je dis tout le monde, je dis tout enfant de Dieu. Ceci confirme ce que Jésus disait à la femme samaritaine, que l’heure vient où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité, que le lieu d’adoration ne sera plus à Jérusalem seulement.
Et puis, à propos du Saint-Esprit, Dieu ne l’accordait pas à tout le monde. Ici, même parmi les juifs, les circoncis, ils ne recevaient pas tous le Saint-Esprit. L’Esprit Saint n’était réservé qu’à une seule classe : les sacrificateurs, les prophètes, les rois, les juges. En plus de cela, le Saint-Esprit ne restait pas en permanence avec eux. Il descendait sur eux afin de les aider à accomplir une mission et une fois accomplie, Il repartait directement.
Le Saint-Esprit donné aux païens pour la toute première fois
Pierre lui-même dans Actes 2 : 39, en prophétisant que la promesse était pour eux aussi, en aussi grand nombre que le Seigneur les appellera, ne savait pas que parmi ceux que le Seigneur devait appelés, les païens aussi étaient dedans. Parce que pour les juifs, les païens étaient considérés comme étant impur.
Ainsi, alors que Dieu voulait briser tout cela, dans Actes 10, il tomba Pierre en extase. Les versets 11 à 16 disent ceci :
« Il vit le ciel ouvert, et un objet semblable à une grande nappe attachée par les quatre coins, qui descendait et s’abaissait vers la terre,
et où se trouvaient tous les quadrupèdes et les reptiles de la terre et les oiseaux du ciel.
Et une voix lui dit: Lève-toi, Pierre, tue et mange.
Mais Pierre dit: Non, Seigneur, car je n’ai jamais rien mangé de souillé ni d’impur.
Et pour la seconde fois la voix se fit encore entendre à lui: Ce que Dieu a déclaré pur, ne le regarde pas comme souillé.
Cela arriva jusqu’à trois fois; et aussitôt après, l’objet fut retiré dans le ciel. »
Pierre ne savait pas ce que voulait dire la vision qu’il avait vu. Cependant, quand tu lis le début de ce chapitre, il y avait un homme qui s’appelle Corneille qui était païen, il faisait parti de la cohorte italienne. La Bible nous dit de lui aux versets 1-5 :
« Il y avait à Césarée un homme nommé Corneille, centenier dans la cohorte dite italienne.
Cet homme était pieux et craignait Dieu, avec toute sa maison; il faisait beaucoup d’aumônes au peuple, et priait Dieu continuellement.
Vers la neuvième heure du jour, il vit clairement dans une vision un ange de Dieu qui entra chez lui, et qui lui dit: Corneille!
Les regards fixés sur lui, et saisi d’effroi, il répondit: Qu’est-ce, Seigneur? Et l’ange lui dit: Tes prières et tes aumônes sont montées devant Dieu, et il s’en est souvenu.
Envoie maintenant des hommes à Joppé, et fais venir Simon, surnommé Pierre »
Il vit un ange en vision qui lui a dit de faire venir Pierre. Ce dernier étant vrai juif, il ne pouvait jamais venir. C’est ainsi, que Dieu en le préparant lui avait montré de son côté une vision de ce qu’Il avait l’intention de faire.
Les versets 19-20 disent ceci :
« Et comme Pierre était à réfléchir sur la vision, l’Esprit lui dit: Voici, trois hommes te demandent;
lève-toi, descends, et pars avec eux sans hésiter, car c’est moi qui les ai envoyés. »
Le Saint Esprit lui-même a parlé à Pierre et lui a dit d’aller avec les personnes que Corneille avait envoyées. Tu peux lire le chapitre entier.
Et finalement, aux versets 44-45 disent :
« Comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint-Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole.
Tous les fidèles circoncis qui étaient venus avec Pierre furent étonnés de ce que le don du Saint-Esprit était aussi répandu sur les païens.
Car ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu. »
C’est ainsi que lorsque ces hommes ont reçu la Parole de Dieu, pendant que Pierre les prêchait, la Bible dit que le Saint-Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole de Dieu. A l’étonnement de Pierre et des autres fidèles circoncis qui étaient, le don du Saint-Esprit était aussi répandu sur les païens.
Alléluia.
Bien aimé, je ne sais pas où tu es et ce que tu vis maintenant. Peut être que tu penses être le plus mauvais, le plus méchant, peut être que tu penses que Dieu ne te connait pas où qu’Il est loin de toi, laisse te dire que Dieu a des plans merveilleux pour ta vie. Le Saint-Esprit est Dieu, le Seigneur Jésus est Dieu, et lorsque tu reçois le don du Seigneur Jésus, la Bible nous dit que car Dieu a tant aimé le monde, qu’Il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternel. (Jean 3 :16) Lorsque nous acceptons le don de Jésus, nous Le recevons dans notre cœur comme Seigneur et Sauveur, à son tour, Il prie que le Père nous donne le don du Saint-Esprit. Lorsque tu reçois le Saint-Esprit dans ta vie, tu reçois le meilleur des dons que le Père peut te donner, le meilleur des dons que le Seigneur Jésus peut donner.
Le point de départ de la vraie vie commence d’abord par donner sa vie à Jésus, Le recevoir comme Seigneur et Sauveur. Si tu n’as pas encore reçu Jésus-Christ dans ta vie, il est impossible que tu puisses recevoir le Saint-Esprit. Si tu veux donner ta vie à Jésus, je vais t’invite de suivre ce lien pour la prière et les instructions. Clique ici.
Et si tu as déjà donné ta vie, sache que le Saint-Esprit est déjà en toi. Et, tu ne peux pas recevoir le Saint-Esprit et que ta vie ne puisse pas changer, et que ta vie reste la même. Mais pour vivre le changement, la transformation, la réception du Saint-Esprit ne suffit pas, il faut recevoir maintenant sa puissance. C’est comme les disciples, ils avaient reçu le Saint-Esprit, mais le Seigneur Jésus leur avait dit d’attendre encore la puissance. La puissance vient avec le baptême dans le Saint-Esprit….c’est ce que nous verrons demain.
Le rendez-vous est pris pour demain.
Laisse que Dieu bénisse Sa parole au nom de Jésus.
Tu as été béni par cet enseignement, n’hésite pas à nous laisser un commentaire avant de quitter les pages du site et surtout pas sans partager sur ton Facebook et d’autres sites et que le Dieu Tout-Puissant, en cette semaine de changements soudains et positifs te visite et accomplisse Ses promesses à ton égard au nom de Jésus.
Nous soutenir

1 COMMENTAIRE