27 C
Kinshasa, CD
11 décembre 2018
Message privé du Pasteur du Net

De cœur à cœur : « Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins ! »

Bien-aimé dans le Seigneur, qu’en ce beau dimanche ou ce beau jour, cela dépend du jour où vous lirez ce message, je prie du plus profond de mon cœur que la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence vous soit multipliée et qu’elle garde vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus notre Seigneur et Sauveur.

Je vais aller droit m’adresser au cœur d’un frère, d’une sœur, d’un papa, d’une maman, de toute personne qui est bénie par les ressources que nous mettons sur ce site. Si c’est pour vous la première fois de venir sur ce site, et que vous aimez le Seigneur et l’avancement de Son œuvre sur cette, ce message peut aussi vous interpeller.  

Ce matin, je me suis réveillé avec un cœur tout attristé qui a fait que je puisse pleurer pendant toutes les heures de ma dévotion matinale, de 3 heures à 6 heures du matin. Ma tristesse n’était pas due à cause de moi particulièrement mais de ce que je suis en train de voir dans l’église du temps dans lequel nous vivons. Vous allez comprendre par la suite.

Est-ce que mes larmes étaient-elles justifiées ? Je me suis rendu dans les Saintes-Ecritures et j’ai trouvé que le Seigneur Jésus et l’apôtre Paul aussi ont vécu des situations similaires. Ce n’est donc pas du nouveau ! D’ailleurs, il n’y a rien de nouveau sous le soleil, nous apprend la Parole de Dieu.

A propos du Seigneur Jésus, j’ai découvert qu’Il a eu à faire face à ce que j’appelle le virus de Judas Iscariot.
Lisons :
« Six jours avant la Pâque, Jésus arriva à Béthanie, où était Lazare, qu’il avait ressuscité des morts.
Là, on lui fit un souper; Marthe servait, et Lazare était un de ceux qui se trouvaient à table avec lui.
Marie, ayant pris une livre d’un parfum de nard pur de grand prix, oignit les pieds de Jésus, et elle lui essuya les pieds avec ses cheveux; et la maison fut remplie de l’odeur du parfum.
Un de ses disciples, Judas Iscariot, fils de Simon, celui qui devait le livrer, dit: Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum trois cents deniers, pour les donner aux pauvres?
Il disait cela, non qu’il se mît en peine des pauvres, mais parce qu’il était voleur, et que, tenant la bourse, il prenait ce qu’on y mettait.
Mais Jésus dit: Laisse-la garder ce parfum pour le jour de ma sépulture.
Vous avez toujours les pauvres avec vous, mais vous ne m’avez pas toujours. » Jean 12 :1-8
Jean nous parle que de Judas, Matthieu parle des disciples qui étaient indignés Matthieu 26 :6-13 ; et j’aime ce que le Seigneur a donné comme réponse à ceux qui s’indignaient à l’Evangile selon Marc : « Mais Jésus dit: Laissez-la. Pourquoi lui faites-vous de la peine? Elle a fait une bonne action à mon égard; car vous avez toujours les pauvres avec vous, et vous pouvez leur faire du bien quand vous voulez, mais vous ne m’avez pas toujours. » Marc 14 :6-7

Ce n’est pas mauvais de donner aux pauvres, loin de moi cette pensée d’empêcher qui que ce soit de donner aux pauvres. D’ailleurs nous le faisons à travers Beracah Family Charity. Cependant, il y a des personnes qui sont des dons de Dieu pour nous, qui sont des sources de bénédictions pour nous à l’égard desquelles nous devons poser des bonnes actions. Le virus de Judas est cette attitude qui consiste à ne pas penser au bien des personnes qui sont des dons de Dieu pour nous. Le Seigneur Jésus-Christ a été donné comme don pour nous sauver Jean 3 :16 ; Ses serviteurs (apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs et docteurs) sont des dons pour le perfectionnement des saints et l’édification du corps de Christ Ephésiens 4 :8-13. Nous devons de temps en temps, régulièrement même poser des bonnes actions à leur égard.

Voyons à propos de l’apôtre Paul dans Philippiens 4 : 14-17 (l’entièreté, c’est du 10 au 23), il est écrit :

« Cependant vous avez bien fait de prendre part à ma détresse.
Vous le savez vous-mêmes, Philippiens, au commencement de la prédication de l’Évangile, lorsque je partis de la Macédoine, aucune Église n’entra en compte avec moi pour ce qu’elle donnait et recevait; vous fûtes les seuls à le faire, car vous m’envoyâtes déjà à Thessalonique, et à deux reprises, de quoi pourvoir à mes besoins.
Ce n’est pas que je recherche les dons; mais je recherche le fruit qui abonde pour votre compte.
 »

Paul qui écrivit une grande partie du Nouveau Testament, ses épitres ou ses lettres aux différentes églises auxquelles il a prêché l’Evangile, aucune n’a pris part à sa détresse à part les philippiens. Paul était dans la détresse, mais cela ne concernait personne. Il devait se contenter de ses tentes ! Comme Paul l’a bien dit, ce n’est pas que je recherche les dons ; mais je recherche le fruit qui abonde pour votre compte. Cela voudrait tout simplement dire que lorsque nous nous occupons des besoins des serviteurs de Dieu qui nous bénisse, cela n’est pas bénéfique seulement pour eux mais beaucoup plus pour nous. C’est ainsi que l’apôtre dit au verset 19 : « Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ. »

Dieu m’a accordé la grâce d’être l’un des dons pour le perfectionnement et l’édification de son peuple et les preuves sont là. N’êtes-vous pas édifiés et bénis dans un domaine ou un autre de votre vie. Cependant, parmi vous, qui pensent un seul jour poser une bonne action en faveur de ce pasteur du net ? Qui pense à ses besoins ou à ceux de sa famille ? Ce cadre hôtelier qui a tout abandonné pour se consacrer à l’œuvre de Dieu en étant disponible presque 24h/24 et 7 jour/7 au peuple de Dieu ? Qui a refusé tant d’offres dans son domaine pour obéir à Dieu et servir à son dessein, qui pense à Lui.

C’est cette insensibilité de votre part qui a fait que je verse des larmes ce matin. Je m’adresse bien à vous qui êtes en train de me lire maintenant. Un jour, nos machines sont tombées en panne, et nous avions lancé l’appel sur le site ; seulement une seule personne a répondu. La mission de Brazzaville, deux personnes ont répondu. Du plus profond de mon cœur je prie que Dieu les bénisse abondamment et se souvienne toujours d’eux et de leurs familles. Je n’oublie non plus le peu des personnes qui nous soutiennent et qui pensent régulièrement à nous. Quand vous, pourquoi vous privez-vous de tant de bénédictions ? La mission est tellement grande que tout ne doit pas se reposer sur un petit groupe de personne.

Il est très rare que je présente mes besoins personnels sur ce site, il m’arrive, quand Dieu me met à cœur d’en parler à une ou deux personnes en privé, mais je pense que chacun d’entre nous doit se sentir concerné. En ce qui me concerne, je sais que je suis béni et que ma récompense sera grande au ciel mais qu’en est-il pour vous ? Voulez-vous que je vous parle des conditions de votre pasteur du net ? J’en avais parlé à DES LE MATIN en passant, j’avais dit que j’allais le publier pour que tout le monde sache que vous ne prenez pas soin du pasteur du net ! Je m’étonne que certaines personnes m’appelle même : « mon pasteur ! Eish ! » C’est-à-dire que vous ne m’aimer pas du tout ! Vous aimez les ressources que nous mettons gratuitement en ligne, mais moi et ma famille, nous ne comptons pas du tout pour vous!

Accident de travail !
Le jeudi 15, j’ai connu un accident dans mon bureau. Alors que je travaillais, je suis tombé de ma chaise et me suis écroulé à terre. Heureusement que le Seigneur et Ses saints anges étaient avec moi car je pouvais gravement me blesser mais je n’ai eu qu’une toute petite égratignure sur ma main gauche. De la manière la chaise s’était cassée, j’allais gravement être blessé.  C’est vrai que nous sommes à la fin des temps de la fin et que la charité du plus grand nombre se refroidit, que plusieurs deviennent égoïstes ; mais est-ce cela le portrait des enfants de Dieu ou de ceux qui ne connaissent pas Dieu ?

Loin de moi la pensée de me plaindre, j’aime le travail que Dieu m’a donné, je le fais avec joie et je peux proclamer tout haut que je puis tout par celui qui me fortifie bien que cela ne soit pas du tout facile. Je fais de mon mieux pour ne pas manquer l’internet afin rester joignable jusqu’au point de nous priver de fois de l’essentiel.

Au début de 2017, j’avais mis sur pied les bons dispensateurs, des volontaires qui pouvaient soutenir mensuellement l’œuvre de Dieu mais plus de 90% de ceux qui avaient souscris nous ont abandonnés à mi-chemin et ne font plus signe de vie. Nous avons lancé le même appel au début de cette année, seulement 4 personnes ont répondu à l’appel.

Voulez-vous que le pasteur du net devienne mendiant ? Voulez-vous que son bailleur jette ses affaires dehors (il n’a plus de garantie et est sera bientôt en retard de deux mois), et cela sans compter les frais scolaires des enfants qui ne sont pas encore payés. Je vous épargne d’autres détails !

Que nous dit la Parole de Dieu ?
Galate 6 :6 :
« Que celui à qui l’on enseigne la parole fasse part de tous ses biens à celui qui l’enseigne »

Nous nous précipitons tous sur les prières nuit et jour. Ce n’est pas mauvais. Mais tout ne répond pas qu’à la prière. Pensez-vous que vous réjouissez le cœur de Dieu lorsque vous ne prenez pas soin de l’un des dons qu’Il vous a donné ?

Pour ma mission de Brazzaville, deux personnes seulement s’étaient intéressées, les deux frères bien-aimés du Canada et des Etats-Unis. Je vous annonce déjà que je vais aller au Cameroun en Mars. Ce voyage me demandera encore beaucoup plus d’argent parce que je dois refaire mon passeport, acheter le visa, le ticket d’avion et le séjour, la provision de la famille que je laisserai derrière moi. Laisserez-vous toujours ces deux personnes s’en occuper ?

Plusieurs personnes pensent que nous sommes une grande organisation, que nous avons beaucoup de moyens etc. Nous venons à peine de commencer et nous n’avons que Dieu comme « Ressource ». Nous sommes rentrés de Kisangani, l’une des provinces de notre pays avec rien du tout. Si je vous décris la maison du pasteur du net et d’autres détails le concernant lui ou sa famille, vous allez pleurer ! Nous croyons qu’avec le temps, Dieu nous agrandira certainement. Mais maintenant, nous avons besoin que l’on nous prête mains fortes pour que nous puissions décoller et touchions plus de personnes par cette bonne parole, ces merveilleuses prières qui nous bénissent.

Si le Seigneur Jésus, le Fils unique de Dieu quand Il était sur terre avant besoin d’être assister à combien plus forte raison nous ? Il est écrit :
« Ensuite, Jésus allait de ville en ville et de village en village, prêchant et annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu.
Les douze étaient avec lui et quelques femmes qui avaient été guéries d’esprits malins et de maladies: Marie, dite de Magdala, de laquelle étaient sortis sept démons, Jeanne, femme de Chuza, intendant d’Hérode, Susanne, et plusieurs autres, qui l’assistaient de leurs biens. » Luc 8 :1-3

Si seulement vous êtes bénis à travers ce site, s’il vous plaît, nous avons besoin de votre assistance. Si vous nous aimez, prouvez le nous, venez-nous en aide !?

Nous avions mis une photo de moi et de mon épouse sur Facebook avec les prières et les exhortations que nous mettons d’habitudes. Curieusement, rien qu’en 2 jours, nous avons déjà récolté plus de 360 réactions sur mon profil et plus de 100 sur ma page. Qu’est ce qui a attiré tout ce monde ? Est-ce la prière ou l’exhortation ? Non. Pas du tout, parce qu’il y a d’autres exhortations et prières qui sont là depuis mais qui n’ont même pas 50 réactions. Est-ce la photo ? Je dirai oui et non, parce qu’il y a des photos qui sont là mais qui n’ont jamais attiré l’attention d’autant de personnes. C’est quoi alors ? C’est l’habillement du couple pastoral et la qualité de la photo certainement. Quels bons commentaires n’avons-nous pas reçus : « vous êtes beaux, splendides, sublimes même… » Mais en réalité ce n’est pas nous qui devrions être appréciés mais plutôt le couple qui nous ont offert ces vêtements !? Mais qui le voit ? Qui le connait ? Personne. J’ai conclu par-là que si nous présentons bien les choses, nous pouvons gagner plus de personnes à Jésus-Christ. Mais pour le faire, que nous faut-il ? De personnes qui pourront faire des bonnes actions à notre égard, nous aider à acquérir des bons matériels pour avoir une bonne résolution de nos photos etc. Pouvez-vous faire parties de ces personnes ? Pouvez-vous nous venir en aide ? Si oui, n’hésitez pas à nous contacter et si vous avez des questions n’hésitez pas à nous les poser.

Une fois de plus, je dis merci, du plus profond de mon cœur à ceux qui s’assurent que nous ayons la connexion internet, que nous ayons les matériels, que nous allions en mission etc. Je prie que Dieu bénisse tous ceux qui projettent nous bénir mais qui n’ont pas encore la possibilité de le faire maintenant. Rejoignez-moi et ensemble faisons ce grand travail.

A tous ceux qui travaillent avec nous dans cette grande œuvre, à ceux qui vont prendre l’engagement dès maintenant, que mon Dieu pourvoie à tous vos besoins suivant selon sa richesse avec gloire en Jésus-Christ. Qu’Il vous bénisse abondamment et vous comble de Ses bienfaits, qu’Il vous protège comme la prunelle de Son œil et vous préserve du malin au nom puissant de Jésus ! Amen. Amen. Amen. Cette publication ne pourra pas être partagée parce qu’elle concerne que les membres de Foi, Espérance & Vie.

Ce témoignage vous édifiera: « Dieu a réuni ma petite famille! »

1 comment

Nana 19 février 2018 at 8 h 06 min

Que Dieu me benni pour soutenir son oeuvre

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite