23 C
Kinshasa, CD
17 décembre 2018
Dieu le divin potier

DIEU, LE DIVIN POTIER

Bien-aimés, que la gloire, l’honneur et la majesté revienne à notre cher tendre Père céleste qui par son infini bonté m’accorde en ce jour la joie de vous retrouver, après bien des mois d’absence. Je prie pour vous afin que sa grâce et son infini bonté soit votre partage et que par sa grande miséricorde qu’il continu de vous bénir, vous et tous les vôtres, en Jésus-Christ son fils.
Je vous prie avant toute chose d’être indulgents et de bien vouloir pardonner la longueur de cet article.
J’ai été surprise en me renseignant sur internet de découvrir que le vase Rose de France en boutons d’Emile Gallé a été vendu à 120.000 euros aux enchères par la société CAMARD (www. France-estimation.fr). Vous-rendez-vous compte ? 120.000 euros ? Et il arrive que des vases atteignent des sommes bien plus astronomiques encore. Je me suis sincèrement demandée si en faisant leurs vases, les potiers pensent acquérir autant d’argent ou s’ils travaillent simplement par plaisir et loisir?
Il y a quelques jours, alors que j’étais en prière, et réfléchissais sur ma santé, j’ai pensé à Dieu comme à un potier qui l’argile plein les mains me refaçonner et me restaurer tant physiquement, mentalement que spirituellement. Et ainsi est né ce message sur le divin potier. La confection d’un vase est tout un art qui implique bien plus que de la concentration et de l’habilité. Depuis le temps préhistorique, des vases ont été confectionnés en terre cuite, en céramique et/ou en verre pour des usages en cuisine, en décoration ou autre pour le besoin de l’homme.
La Bible nous apprend que bien avant la création du monde, bien avant que l’homme découvre qu’il peut obtenir par des matières comme argiles ou céramiques des objets d’arts, il existait un potier.
Genèse 2 :7 nous dit « L’éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant. »
Dieu fut le premier à manier l’argile, pour en donner une forme et devint ainsi le premier des potiers.
Mais à la différence des potiers humains, ce passage mets en évidence un fait avéré c’est que seul Dieu fut capable de donner vie à sa créature.  Il est vrai qu’il existe toutes sortes des vases autour du monde, crées par un assortiment de savoir-faire inimaginable mais aucun de ces œuvres possèdent le souffle de vie.
Par curiosité, j’ai visionne, une vidéo d’apprentissage de façonnage des vases avec de l’argile, je puis vous dire qu’il faut un savoir-faire et une concentration intense pour façonner quelque chose de beaux et d’admirable. Et beaucoup plus que de l’imagination et de doigter pour donner naissance à une œuvre qui vaudra plus de 50.000 euros.
Les écritures saintes, qu’est la Bible, nous confirme aux travers des certains de ses passages que nous sommes des vases faits par le divin potier qui est Dieu. Dieu, le créateur, comme un potier dans son atelier a formé chacun de nous selon sa volonté et son humeur du moment.
Esaïe 64 :8 « Cependant, O Eternel, tu es notre père ; nous sommes l’argile, et c’est toi qui nous a formés, nous sommes tous l’ouvrage de tes mains. »
C’est pourquoi, en mon sens, de la même manière nous pouvons trouver des vases des différentes couleurs, des différentes matières ou textures autour de nous; de la même manière nous trouvons des hommes des différentes races, tailles ou même poids. Tout simplement parce que chacun de nous possède une particularité que le divin potier a placé en lui pour le distinguer des autres ; mais le plus important à retenir est que tous, sans exception, nous sommes sa création.
Romains 9 :20-21 « O homme, toi plutôt, qui es-tu pour contester avec Dieu ? Le vase d’argile dira-t –il à celui qui l’a formé : pourquoi m’as –tu fait ainsi ? Le potier n’est-il pas le maitre de l’argile, pour faire avec la même masse un vase d’honneur et un vase d’un usage vil ? »
Esaïe 45 :9 « Malheur à qui conteste avec son créateur. Vase parmi des vases de terre. L’argile dit-elle à celui qui la façonne : que fais-tu ? Et ton œuvre il n’as point de mains ? »
Dieu a façonné l’homme dans le but de créer une image de lui-même, c’est pourquoi dans Genèse 1 :26, Il dit : créons l’homme à notre image. En quelque sorte nous sommes des images miniatures du potier lui-même. Et comme un potier terrestre, il lui arrive de casser et de refaire une œuvre jusqu’ à atteindre son but. Formant ainsi des êtres humains selon ses desseins, sa volonté et ses projets pour eux. Mais est-ce pour autant, que nous dirons à la manière des hommes ignorants que Dieu est sans cœur et sans amour ? Vu qu’il peut briser et refaire une œuvre selon son bon vouloir ? Non, pas du tout.
Parce qu’au travers de sa parole cette particularité de Dieu, le Divin potier, se révèle par quatre points importantes :

  1. Dieu, le divin Potier, est plein d’amour et de prévenance

Il arrive à tout artiste de délaisser son œuvre ou de le jeter au feu quand il n’arrive pas à ressortir la vision qu’il a ou qu’il désire atteindre. A la différence de celui-ci, Dieu est plein d’amour et d’attention à l’égard de sa création.
La première œuvre achevée d’un artiste garde toujours une part spéciale dans son cœur. Je me rappelle encore par exemple, le premier gâteau à la crème que j’ai confectionné, il n’était pas parfait mais mon cœur était tellement rempli de fierté que ce sentiment est toujours aussi vivant en moi après bien des années.
C’est ainsi que Dieu nous perçois. Il nous voit et nous verra toujours comme les plus belles de ces créations. À ses yeux nous sommes ces premiers œuvres qui a l’œil nu paraissent porter des imperfections mais qui en réalité sont uniques.
Psaumes 139 :14 « Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, et mon âme le reconnait bien. »
Esaïe 25 :1 « O Eternel, tu es mon Dieu ; je t’exalterai, je célèbrerai ton nom, car tu as fait des choses merveilleuses ; tes desseins conçus à l’avance se sont fidèlement accomplis. »
Sachant cela, nous comprenons que Dieu porte à ses œuvres un amour jaloux que rien ne peut remplacer et c’est pour cette raison qu’il donne sa vie pour eux afin de leur assurer un avenir meilleur et parfait Jean 3 :16. Et le plus beau est que cet amour ne dépend nullement des imperfections de ses œuvres Romains 8 : 35-39. Son amour demeure éternellement attaché à ses vases, qu’ils soient vils ou d’honneurs.
Nous comprenons ceci, en revenant sur l’exemple du premier œuvre que réalise un artiste, il est important de savoir que peu importe le nombre des belles choses qui viendront ensuite, plus impressionnantes peut être, ou beaucoup plus imposantes ; Rien absolument ne remplacera dans le cœur du créateur ce premier sentiment de fierté face à la réalisation qui a demandé tant d’attention, de sacrifice, de patience et d’amour. Aussi il ne fera rien pour le détruire volontairement, cet œuvre restera à jamais sur un piédestal.
De même, Dieu a le souci de son œuvre il le porte dans son cœur en profondeur :
Jérémie 22 :28 dit « Est-il donc un vase méprisé, brisé, ce Jeconia ? Est-il un objet auquel on attache aucun prix ? pourquoi sont-ils jetés, lui et sa postérité, lancés dans un pays qu’ils ne connaissent pas » Ou encore Osée 8:8 qui dit « Israël est anéanti. Ils sont maintenant parmi les nations comme un vase qui n’a pas de prix. »
Dieu est plein de prévenance et d’attention pour son œuvre, c’est pourquoi en cas de cassure, d’éraflure, il est prêt à mettre tout en œuvre pour le réparer, le retaper avec la même attention que lors de sa création (souvenons-nous que Dieu a déplacé des nations pour donner en héritages des pays à son peuple ? Psaumes 135 :12, etc..)
2. Dieu, Le divin potier désire une relation personnelle avec ses vases
Le divin potier désire une relation qui va au-delà de la relation créateur-créature. Beaucoup d’hommes voient en Dieu, un créateur lointain barbu qui nous a créé pour se distraire : nous avons la vision d’un échiquier, ou il prendrait un malin plaisir à déplacer les pions selon son humeur du moment. Non. Dieu en créant l’homme, il a voulu premièrement créer un être qui lui ressembler et en qui il trouvera un adorateur et surtout un ami.
Jésus-Christ nous dit dans Jean 15 :15 «je ne vous appellent plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maitre ; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaitre tout ce que j’ai appris de mon père. »
Ce passage est clair et net, Dieu désire une relation personnellement avec nous c’est pourquoi il n’hésite pas à nous révéler sa personne, ses qualités, ses paroles, ses promesses et même ses desseins. Et encore plus, il se donne en sacrifice pour nous, pour notre salut : « Car il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » Jean 15 :14.
C’est pour cela aussi qu’il donne le libre choix à ses œuvres. Si Dieu ne voulait pas être un ami pour nous, il nous aurait enchaîné et imposé sa volonté. Comme, un artiste, il nous aurait mis en exposition sur une étagère et viendra nous contempler quand il en aura le temps et le désir. Pourtant, ce n’est pas ce qu’il fait. Il nous donne le choix de décider de le choisir et de le suivre. Il nous donne la liberté qui n’a rien avoir avec le libertinage que le diable donne à ses disciples.
Deuteronome30 :19 « J’en prends aujourd hui à témoin contre vous le ciel et la terre : j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisi la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité. »
Sachant ce qu’une relation d’amitié nécessite, Dieu préfère mettre son cœur à découvert plutôt que de forcer l’homme à l’aimer. Il lui offre le choix face aux plaisirs éphémères que ce monde offre et la joie infinie qu’il peut trouver en lui.
Lorsqu’un homme désire épouser une femme, il ne vient pas armer pour l’obliger à se marier avec lui, il vient solliciter son cœur et attend son oui. Des poèmes d’amours sont quelques fois nécessaires pour faire fléchir les cœurs récalcitrants… mais combien le jour de l’union est merveilleux et glorieux.
De cette même manière Dieu agit avec nous, d’où le passage d’Apocalypse 3 :20, il toque à notre porte du cœur et attend qu’on le laisse entrer afin de souper avec nous et nous avec lui.
3. Dieu, Le divin potier s’est créé des vases utiles
L’œuvre du potier humain doit être utile à son créateur. C’est ainsi que Le vase Rose de France en boutons d’Emile Gallé lui a été plus qu’utile, vu qu’il lui a rapporté 120.000 euros. A l’instar des vases faites des mains d’homme, Dieu attend de son vase qu’il soit aussi utile et lui rapporte du bonheur.
Mais comment nous, vases, pouvons-nous être utiles à notre créateur. En étant des vases d’honneur bien sûr, pas de vase vils utiles à être casser et bruler au feu.
Jérémie 18 :1-10 « La parole qui fut adressée à Jérémie de la part de l’Éternel, en ces mots: Lève-toi, et descends dans la maison du potier; Là, je te ferai entendre mes paroles. Je descendis dans la maison du potier, Et voici, il travaillait sur un tour. Le vase qu’il faisait ne réussit pas, Comme il arrive à l’argile dans la main du potier; Il en refit un autre vase, Tel qu’il trouva bon de le faire. Et la parole de l’Éternel me fut adressée, en ces mots: Ne puis-je pas agir envers vous comme ce potier, maison d’Israël? Dit l’Éternel. Voici, comme l’argile est dans la main du potier, Ainsi vous êtes dans ma main, maison d’Israël! Soudain je parle, sur une nation, sur un royaume, D’arracher, d’abattre et de détruire; Mais si cette nation, sur laquelle j’ai parlé, revient de sa méchanceté, Je me repens du mal que j’avais pensé lui faire. Et soudain je parle, sur une nation, sur un royaume, De bâtir et de planter; Mais si cette nation fait ce qui est mal à mes yeux, Et n’écoute pas ma voix, Je me repens du bien que j’avais eu l’intention de lui faire. »
Dieu attend de nous, comme nous l’apprend ce beau chapitre de Jérémie, que nous soyons des vases utiles à son service, pas des vases qui au lieu d’adorer leur créateur, adore la créature ou les plaisirs de ce monde.
Par exemple, nombreux sont ceux qui n’ont aucun souci de rendre toute la gloire à celui qui chaque matin leur donne le souffle de vie, ou fait lever sur leur tête le soleil. Ils sont pires que des animaux (car les animaux adorent Dieu), ils vivent pour leurs corps, leurs ventres et pour satisfaire leurs penchants et leurs désirs.
La bible est clair, un tel vase ne doit rien attendre de Dieu, car il ne recevra ni ses bénédictions ni ses attentions.
4. Le divin potier se mets au service de ses œuvres pour leur faire du bien.
Mais lorsqu’un homme est un vase d’honneur qui a pour seul but de glorifier Dieu dans tous ce qu’il fait et entreprend. Un vase qui se mets au service du maître afin de porter du vin doux et agréable à son palais. Alors là, Dieu, le divin potier, se met au service d’un tel vase et travaille pour lui faire du bien.
C’est ainsi qu’un vase ébréché (malade, dépressif) se voit réparer, un vase casé se voit restaurer, un vase vil se voit devenir un vase d’honneur car seul le créateur est en mesure de changer le statut de son œuvre.
Aucun étranger ne peut venir dans l’atelier d’un artiste et décider de ce que représente telle ou telle œuvre, seul l’artiste sait distinguer l’une de l’autre. Le seul a distingué lequel de ses vases a nécessité des nombreuses heures de travails, des matières premières couteuses et une attention soutenue. Lui seul peut témoigner de ces choses.
De la même manière, seul Dieu peut distinguer tel serviteur d’un tel autre. Tel vase est plus d’honneur qu’un tel autre et décider de la place ou du rôle de chacun.
Psaumes 75 : 7-8 « Car ce n’est ni de l’orient, ni de l’occident, ni du désert, que vient l’élévation. Mais Dieu est celui qui juge : il abaisse l’un, et il élève l’autre. »
Jacques 1 :17 « Toute grâce excellente et tout don parfait descendent d’en haut, du père des lumières, chez lequel il n’y a ni changement ni ombre de variance. »
De nos jours, tout celui qui se dit chrétien (et même celui qui ne l’est pas) veut que Dieu soit au petit soin pour lui, sans que lui-même n’ait à faire quoi que ce soit. Pour votre gouverne, je vous informe que pour que Dieu soit au petit soin pour vous ; vous devez rechercher de tous votre cœur à lui être agréable, à être des vases d’honneur.
Et c’est dont parle David dans le Psaumes 23 vous arrivera, Dieu sera aux petits soins pour vous :  » il dressera une table en face de vos adversaires« . C’est à dire qu’il va vous faire assoir sur une table plein des mets et en face de vous, vos adversaires vous regarderont avec des yeux assassins, pendant vous serez entrain de vous régaler.
Pour finir, qu’est-ce qu’être un vase d’honneur ? C’est être celui qui a accepté Jésus-Christ comme son seul Seigneur et maitre (pas être au service de son corps et de ses désirs ; et nullement du diable) et celui qui se mets au service des autres pour être une source des bénédictions pour eux pour la gloire de Dieu.
En d’autre terme, c’est faire de ces paroles de Jésus son mot d’ordre : Matthieu 22 :37-39 « Jésus lui répondit : tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »
Alors, partez et soyez des vases d’honneur pour la gloire de votre Père, le Divin Potier.
Que Dieu vous bénisse.

Leave a Comment

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite