23 C
Kinshasa, CD
15 décembre 2018
Dieu la source de vie et de bonheur

Dieu: ‘Source de vie et du bonheur’ Suite 16

Bien-aimés que la miséricorde, la paix, la charité de notre Seigneur Jésus-Christ qui a accepté l’ignominie de la croix afin que nous soyons tous sauvés, soient votre partage en ce mardi de pâques….
 
Jude 1: 1-2 « Jude serviteur de Jésus-Christ et frère de Jacques à ceux qui ont été appelés qui sont aimés en Dieu le père et gardés pour Jésus-Christ: que la miséricorde, la paix et la charité vous soient multipliées! »
 
Le dimanche en allant à l’église j’ai été surprise de rencontrer des personnes avec des rameaux sur la route, et c’est en ce moment-là que je me suis rappelée que c’était le dimanche des rameaux….
Je savais que le dimanche prochain sera la paque mais cette affaire de dimanche de rameaux, je dois l’avouer m’était totalement sortie de la tête!
Pour beaucoup dans le monde cette fête de rameaux est une coutume chrétienne que les gens pratiquent depuis des années, Ils partent à l’église avec des rameaux et des branches et voilà… humm… Certainement, très peu en connaissent même le sens.
Pour certains ça sera l’occasion de discuter sur la réalité supposée de cette date, Surtout pour moi et mes frères et sœurs pentecôtistes (Eh oui je suis pentecôtiste et fière de l’être, s’il vous plait) nous aimons débattre sur les dates réelles ou non de tels ou tels évènements Chrétiens (sans commentaire). Pour d’autre encore, cette période qui nous rapproche de pâques est l’occasion de prévoir des repas en famille, ou de s’acheter des habits de fêtes et patati et patata…
Mais la vraie question qui devait être dans nos têtes est de savoir c’est que cet évènement de dimanche des rameaux nous rappelle?
La bible nous raconte dans Matthieu 21: 8-9, qu’à l’entrée de Jésus-Christ sur un âne dans la ville de Jérusalem, les femmes et les hommes avaient jetés leurs vêtements ou/et des branches d’arbres à terre et ils célébraient en disant: « Hosanna au Fils de David! Beni soit celui qui vient au nom du Seigneur! Hosanna dans les lieux très hauts! »
Donc, la fête des rameaux, nous rappelle cet évènement.
Pourtant ce fils de David que l’on célèbre ici savait que ce n’était qu’une question des jours avant sa mort. Car ceux-là même qui en ce jour l’acclamaient serait au nombre de ceux qui vont huer sur lui et l’insulter lorsqu’il ressortira de la ville portant une croix. Pourtant il y entre avec détermination et empressement, avec un seul désir sauver l’humanité, secourir l’homme qui sans le savoir est enchainé et prisonnier; Il est esclave de Satan, de ce monde et de sa propre chair.
Ce jour-là face à cette foule joyeuse et chantant les disciples se sont surement dit en eux-mêmes  :  » enfin la reconnaissance de notre maitre « . Après l’ignorance et le dédain des chefs religieux, après les tentatives des pièges, après les embûches qu’on a pas arrêtées de lui tendre, leur maitre est enfin reconnu et célébrer comme étant “celui qui vient au nom du Seigneur ». Pour le disciple c’était le début de la consécration, ils ne pouvaient savoir que pour Jésus c’était s’est livré sur un plateau à ceux qui ne voyaient en lui qu’un faiseur de trouble.
En entrant dans cette ville, Jésus savait l’humiliation, la douleur, la souffrance et la mort qu’il aura à y subir mais il y va, comme un agneau que l’on mène à la boucherie, parce que son but était d’accomplir la volonté de son Père céleste: sauver l’humanité tout entière que la chute d’Adam avait emprisonné; sauver le peuple que Dieu son père aimait.
Il savait que sa souffrance, sa mort puis sa résurrection était le prix à payer pour apporter cette paix, cette miséricorde et cet amour dont les hommes avaient besoin.

Cette période de l’année est donc l’occasion où nous devons nous rappeler de cette abandon de Jésus qui a accepté de porter cette croix afin que vous et moi bénéficions de la paix, de la miséricorde et de la charité de la part de Dieu notre Père. Jésus n’était pas dans l’ignorance, étant Dieu, il savait, et il avait accepté cette tache inimaginable, ce seul moyen de sauver ceux qu’il a appelé amis, frères…afin qu’ils aient la liberté et la vie de Dieu.

Hier, nous avons mis l’accent sur la bonté et la fidélité de Dieu pour nous qui demeurent à jamais ; l’acte de Jésus à la croix de Golgotha est la plus grande preuve de bonté de Dieu pour nous. Car alors que nous étions encore pécheurs, Dieu en son fils Jésus christ est venu mourir pour nous et nous libérer de nos chaines. Quelle merveille…

Nous nous devons de nous rappeler donc durant cette période de célébration de pâques que Jésus christ est venu pour donner la liberté et multiplier comme le dit si bien ce passage de Jude 1 les bienfaits de Dieu pour nous.

Que doit donc être notre attitude en ce moment ?
Notre attitude ne doit pas être comme celui de ce peuple qui reçoit Jésus christ le fils de David en chantant seulement des lèvres: « hosanna au plus haut des cieux » mais qui plus tard vont huer sur lui, le dénigrer, le rejeter!
Non, notre attitude doit être de ces personnes qui saisissent la grandeur de l’œuvre qu’il a accompli pour eux, et pour cela accepte d’être des témoins qui vont crier de tout leur cœur et âme: « hosanna au plus haut des cieux »! Et ceci toute leur vie durant! Des personnes qui n’hésiteront pas à proclamer sans honte qu’ils ont été sortis de la boue pour une nouvelle vie.
Le monde entier célèbre la pâque en ce moment, mais combien célèbre réellement l’acte posé par le fils de Dieu pour le salut de l’humanité. Combien seront réellement des témoins qui transmettront ce qu’ils ont reçu gratuitement, c’est-à-dire sa miséricorde, sa paix, sa charité ? Combien seront des enfants repentants et contrits face à celui qui les a tant donnés et aimés?
Ne nous soucions pas de quoi nous allons nous vêtir ce dimanche de pâques, ou encore quelle chaussure nous porterons, mais plutôt passons du temps à méditer sur cet acte et soucions-nous de comment en témoigner aux autres.
Dieu par Jésus est venu déversé sur nous sa paix, sa miséricorde, son amour…qu’en faisons-nous donc ?
Témoignons donc de cette grâce de Dieu, parlons donc de cette preuve d’amour autour de nous, au sein de nos foyers, auprès de nos amis non chrétiens, de nos collègues ignorants qui pensent seulement que la fête de pâques est une coutume chrétienne sans conséquence… Parlons de Christ crucifié qui par sa mort et sa résurrection nous redonne la vie.
« Seigneur,
En ce jour de la semaine de pâques, mon cœur est plein de gratitude et de joie et ma bouche ne peut que crier « HOSANNA A l’AGNEAU DE DIEU qui hôte les péchés »…
Hosanna à celui qui est venu du ciel sur la terre pour me sauver,
Hosanna à celui qui n’a pas hésité de porter mon humanité
Hosanna à celui qui est pourtant demeurer sans péchés et seul digne de me libérer
Hosanna à celui qui m’a appelé son amie et qui n’a pas hésité à mourir pour moi
Hosanna à celui qui a porté la croix ignominieuse jusqu’à l’extérieur de la ville pour mon salut
Oui Hosanna au plus des cieux à celui qui est, qui était et qui vient et dont nous célébrons la mort et la résurrection
Oui Hosanna à celui par qui je suis plus que vainqueur de mes ennemis
Hosanna à celui qui me remplis de miséricorde, de paix et d’amour
Hosanna à celui qui revient bientôt dans la gloire et que tout œil verra
Oui Hosanna à Toi Jésus-Christ, mon Seigneur et Sauveur, la source de mon bonheur
Amen »

Related posts

Dieu: "Source de vie et du bonheur!"

arlettengovo

Dieu: 'Source de vie et du bonheur' Suite 15

arlettengovo

Dieu:"Source de Vie et du bonheur" Suite 8

arlettengovo

Leave a Comment

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite