27 C
Kinshasa, CD
11 décembre 2018
La victoire en Jésus Christ!

 En Jésus-Christ, j’ai la victoire ! 2ème partie : La victoire sur la mort !

Dieu fixe de nouveau un jour :
« Aujourd’hui, Dieu me dit de nous dire que nous pouvons vaincre aussi la mort !»

Bien-aimé(e) dans le Seigneur, que la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence remplisse encore nos cœurs ce jour, que nous soyons dans l’allégresse et la joie dans cette belle journée que notre cher tendre Père céleste a faite alors que nous nous attendons à jouir de Sa prospérité et Son salut dans tous les domaines de nos vies au nom puissant de Jésus-Christ notre Seigneur et notre Sauveur. Nous continuons ce jour avec la 2ème partie de notre série du mois, « En Jésus-Christ, j’ai la victoire ! » Je rappelle notre cri du cœur : « Ô cher tendre Père céleste, que je jouisse de la victoire dans tous les domaines de ma vie. »

Il est possible que ce cri du cœur devienne réalité dans la vie de chacun d’entre nous. Je ne sais pas dans quel domaine vous êtes affligé et marchez la tête courbée à cause du poids de votre fardeau, du joug sur votre cou, des liens sur vos mains et vos pieds, des cauchemars que vous faites chaque nuit, des afflictions dont vous êtes victime, de l’esprit de mort qui ne cesse de vous hanter… tout ce que je viens de mentionner ne pourra rien contre votre vie si vous êtes en Jésus-Christ. Car en Lui, vous avez la victoire sur tout ! Cependant, comme je n’ai cessé de le répéter, venir à Jésus, croire en Jésus ne suffit pas ; il faut demeurer dans sa parole, c’est-à-dire qu’il faut avoir la connaissance de sa parole, de la volonté de Dieu pour chaque domaine de notre vie. Nous savons tous que le peuple de Dieu périt par manque de connaissance. Ce ne sont pas nos problèmes, nos difficultés, nos maladies ni même nos ennemis qui peuvent nous faire périr, c’est le manque de connaissance. Osée 4 :6

La mort est l’une des choses qui effraient plus des gens. La peur de la mort a fait que plusieurs meurent avant même que la mort n’arrive. La peur de la mort a fait que plusieurs se suicide ! Souvent les messages des personnes que je reçois pour la plus part illustrent la peur qu’elles ressentent et souvent, la peur de mourir à cause d’une maladie incurable, à cause des sorciers qui s’apprennent à elles etc. mais lorsqu’elles reçoivent la parole de Dieu, elles sont de plus en plus rassurées. Voilà pourquoi je crois fermement qu’à la fin de cette série d’enseignement, aucun d’entre nous aura peur de quoi que ce soit dans sa vie au nom puissant de Jésus.

C’est quoi la mort et d’où vient-elle ?

Le dictionnaire définit la mort comme étant l’arrêt définitif des fonctions vitales (assimilation de nutriments, respiration, fonctionnement du système nerveux central). C’est la fin, la cessation. Cette définition de la mort ne prend en compte que le corps. Nous savons qu’il y a plusieurs théories sur la mort. Il y a de ceux qui pensent qu’il n’y a pas de vie après la mort, d’autres croient à la réincarnation etc. Je ne sais pas pour vous, mais moi, je crois qu’il y a la vie après la mort.

Afin d’y voir clair, faisons un tour au commencement :
« L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. » Genèse 2 :16-17 

Pour résumer, Dieu crée l’homme à son image et à sa ressemblance, Dieu le prend de la terre et le place dans le jardin qu’il a planté dans sa présence, à Eden. Cependant, pour y rester à jamais, l’homme devait obéir à l’ordre que Dieu lui avait donné qui était l’interdiction de toucher ou de manger de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. C’est dans ce passage que pour la première fois le verbe mourir a été mentionné dans la parole de Dieu.

Avançons ! Dans Genèse 3, nous avons le récit de la chute de l’homme. C’est ce qui nous montre comment la mort est entrée. Curieusement, alors que Dieu avait dit à l’homme, qu’il mourra, ce dernier « n’est pas mort » « physiquement parlant ». Il s’est tout simplement retrouvé nu, privé de la gloire de Dieu.

Comment expliquer cela ?

Notons qu’il existe trois types de mort

  1. La mort spirituelle
  2. La mort physique
  3. La mort éternelle

-1- La mort spirituelle – est ce qui a eu lieu en Eden. L’homme n’est pas mort physiquement. La mort spirituelle est la séparation d’avec Dieu. Pour ceux qui m’ont déjà lu sur ce sujet, je dis toujours que Dieu ne descendait pas tous les jours en Eden pour parler avec l’homme comme plusieurs nous ont appris parlant de la chute de l’homme. Dieu était connecté à l’homme à travers son esprit. Parce que l’homme à la création était plus spirituel que charnel. Car l’homme étant tripartite : esprit, âme et corps, son esprit avait le dessus sur l’âme et le corps de l’homme. L’esprit de l’homme, connecté à Dieu Lui obéit sans réfléchir. C’est dans l’esprit qu’il y a la conscience de l’homme. La conscience nous dit toujours ce qui est bon ou mauvais sans plus. C’est notre âme qui réfléchit, qui discute, qui dit que Dieu va pardonner, essayons pour voir, faisons une seule fois ; et le corps, lui, exécute seulement les décisions qui arrivent au niveau de l’âme. C’est ainsi que lorsque l’homme a désobéi à Dieu en péchant, l’homme est mort. En quelque sorte, il a perdu le contrôle ou l’usage de son esprit. Ou encore, il ne pouvait plus entrer en contact avec Dieu par son esprit. Il a commencé à avoir peur et à fuir la présence de Dieu. C’est ce qui se passe jusqu’aujourd’hui, plusieurs fuient la présence de Dieu, ne savent pas comment accéder à la présence de Dieu, ne savent pas comment entendre la voix de Dieu… tout simplement parce que notre esprit qui était supposé nous maintenir en contact permanent avec Dieu notre créateur était mort à cause du péché.

La mort est donc la conséquence directe du péché.

Lorsque Dieu est descendu en Eden, il ne pouvait pas faire plus que tuer un animal pour couvrir le péché de l’homme en faisant la promesse de sa rédemption par l’envoi de Son Fils Unique Jésus-Christ de Nazareth. Et malgré Lui, il était obligé de chasser l’homme du jardin. Pourquoi ? Chasser l’homme du jardin d’Eden était un acte d’amour de Dieu pour l’homme.

Voyons comment Dieu le dit. Nous sommes toujours dans Genèse 3. Lisons les versets 22 à 23 :
« L’Éternel Dieu dit: Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement.
Et l’Éternel Dieu le chassa du jardin d’Éden, pour qu’il cultivât la terre, d’où il avait été pris. »

Dieu ne voulait pas que l’homme reste au jardin parce qu’il allait prendre l’arbre de vie, en manger et vivre éternellement, mais tout en étant pécheur. C’est-à-dire que l’homme ne serait plus différent de satan et de tous les démons, les esprits impurs, tous ces anges déchus. Si l’homme avait mangé de ce fruit, il ne pouvait plus bénéficier du salut par Jésus-Christ, il ne pouvait plus recevoir le pardon de Dieu. Voilà pourquoi, Dieu l’avait chassé afin de régler premièrement son problème de péché en envoyant Jésus-Christ mourir sur la croix.

L’homme qui respirait encore physiquement, à cause de sa mort spirituelle était en train de s’éteindre à petit feu. C’est comme un poisson que l’on a sorti de l’eau, il ne mourra pas instantanément, comme une plante que l’on a déracinée, l’homme était sorti de son élément, la présence de Dieu et le sablier a été tourné, le temps lui était compté.

Personne ne connait l’âge d’Adam et Eve dans le jardin, mais lorsqu’ils ont quitté le jardin, c’est alors que l’on a commencé à compter. Et suivant la parole de Dieu, l’homme mourut le jour même. Comment pasteur ? Pierre nous a appris, que pour Dieu, un jour est comme mille ans et mille ans comme un jour. 2 Pierre 3 :8 Notre premier parent Adam n’avait pas totalisé un jour. Il est mort âgé de neuf cents trente ans. Genèse 5 :5 C’est-à-dire qu’il est mort spirituellement le jour qu’il a commencé à fuir la voix de Dieu, qu’il s’est retrouvé nu (privé de la gloire de Dieu), le jour où il a commencé à avoir peur. La mort physiquement a intervenu neuf cent trente jours après sa mort spirituelle. C’est-à-dire que si nous sommes mort spirituellement, nous sommes en train de mourir physiquement mais d’une manière graduelle.

Comme je l’ai dit ci-haut, la solution à ce problème de la mort spirituelle n’est rien d’autre que le pardon du péché. Ceci, nous ne pouvons le recevoir que de la part de Jésus-Christ de Nazareth notre Seigneur et Sauveur.

Il est écrit dans Romains 5 :12:
« C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché »

Il n’y a pas de mort sans le péché ! Le péché est la porte de la mort !

Et Romains 5 :15 :
« Mais il n’en est pas du don gratuit comme de l’offense; car, si par l’offense d’un seul il en est beaucoup qui sont morts, à plus forte raison la grâce de Dieu et le don de la grâce venant d’un seul homme, Jésus-Christ, ont-ils été abondamment répandus sur beaucoup. »

Notre entrée dans le monde est dans le péché, c’est-à-dire dans la mort spirituelle. Toutefois, si nous faisons la rencontre avec le Seigneur Jésus-Christ, nous entrerons désormais dans la vie suivant qu’il est écrit :

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » Jean 3 :16

Avez-vous déjà donné votre vie à Jésus-Christ ? Si non, même si vous respirez, vous êtes en vérité un mort-vivant. Pour entrer dans la vie éternelle, vous avez besoin de Lui ouvrir la porte de votre cœur afin que vous receviez la vie qu’Il est. Il a dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie. » Jean 14 :6

Si vous n’avez pas encore donné votre vie à Jésus, s’il vous plaît, suivez ce lien : Prière pour donner sa vie à Jésus-Christ.

Si vous avez déjà donné votre vie à Jésus-Christ, prions :

Cher tendre Père céleste, merci pour ton grand amour. Tu m’avais aimé alors que j’étais mort vivant dans le péché. Aujourd’hui, j’ai la vie grâce à la mort de Ton Fils Jésus-Christ de Nazareth. Ce matin, je prie afin que Tu m’accordes la grâce de demeurer en Jésus Christ tous les jours de ma vie ! Que rien ne puisse me séparer de Lui. Que chaque jour de ma vie ma foi augmente et que je triomphe sur tout ce qui vient sur mon chemin afin de m’arrêter, me freiner, me ralentir ! Je déclare ma victoire sur le péché et la mort au nom puissant de Jésus ! Merci cher tendre Père au nom puissant de Jésus-Christ. Amen. Amen. Amen.


Je participe au projet du mois d’Avril 2018 – cliquez ici pour voir les détails.
Montant reçu à ce jour: 67,00$ – qui sera le premier à donner pour ce projet?

Related posts

En Jésus-Christ, j’ai la victoire ! 1ère partie : « La victoire sur le péché » – suite a : Le péché en Eden

En Jésus-Christ, j’ai la victoire ! 3ème partie – suite a

En Jésus-Christ, j’ai la victoire !

Leave a Comment

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite