En tout temps…

7
90

Bien-aimé dans le Seigneur, que la grâce abondante et enrichissante de notre cher tendre Père céleste nous soit multipliée au nom puissant de Jésus.
Je suis dans la joie de partager avec vous cette exhortation alors que nous rendons les actions de grâces à Dieu qui nous fait voir la fin d’Avril et qui dans quelques heures nous fera entrer dans le nouveau mois de Mai.
L’un des passages de la Bible qui me concerne directement et que j’aime toujours mentionner est celui de Job 11 :16 qui dit ceci :
« Tu oublieras tes souffrances, tu t’en souviendras comme des eaux écoulées. »
Dieu est capable de nous faire oublier toutes nos souffrances peu importe les souffrances en question. Il y a de ceux qui souffrent parce qu’ils sont chômeurs, d’autres à cause du fruit des entrailles, d’autres à cause d’une maladie qui les ronge, d’autres encore d’une déception quelconque, d’autres à cause d’une séparation, d’autres suite à un malheur, d’autres à cause du manque etc. Peu importe ce qui vous fait souffrir, Dieu est capable de changer cette souffrance en témoignage.
Le diable vient nous mentir lorsque nous recevons quelque chose de la part de Dieu en nous faisant croire que c’est fini, nous avons déjà ce dont nous avons besoin, nous n’avons plus besoin de chercher la face de Dieu, nous n’avons plus besoin de Lui exprimer notre gratitude, nous n’avons qu’à jouir de notre bénédiction, point barre ! C’est un mensonge très destructif juste comme tous ses mensonges.
Lorsque Dieu vous bénit, vous fait triompher, vous donne un travail, vous bénit avec le fruit des entrailles, vous bénit financièrement etc. Sachez que cela n’est que le début et que le meilleur arrive encore.
J’ai finalement compris qu’un problème résolu est en vérité le début de plusieurs autres plus grands problèmes que celui qui vient d’être résolu. Je donne un exemple, Dieu vous donne une fiancée, c’est une bénédiction n’est ce pas ? Gloire à Dieu pour cette bénédiction, mais cette dernière ne doit pas rester fiancée éternellement, il faut l’épouser pour qu’elle devienne votre épouse. Un problème résolu devient l’auteur de plusieurs autres problèmes : pour l’épouser suivant notre culture congolaise par exemple, il faut faire une présentation officielle (kanga lupangu) ou la pré-dote, ensuite, il faut faire la dote proprement dite ou le mariage coutumier, il faut faire le civile et ensuite le religieux…voila d’autres problèmes…il faut de l’argent…il faut une maison ! Si vous viviez dans la maison familiale, il faut vite aller louer une maison avec au minimum une chambre, salon, une cuisine et une salle de bain…eish ! Il faut meubler et équiper la maison…il faut se nourrir chaque jour…Voila que l’on commence à attendre une autre bénédiction, le fruit des entrailles…un bébé est lancé…neuf mois, il faut aller à la maternité, un autre problème…il faut faire la layette (comme on dit)…il faut nourrir cette enfant, prendre soin de lui, l’envoyer à l’école…un deuxième, un troisième, un quatrième arrive (nous nous sommes arrêté à quatre, pour nous…) et ainsi de suite…Déjà avec la toute première naissance, notre petite maison avec une chambre, salon devient déjà trop petite et l’on pense à déménager et ainsi de suite…juste pour vous dire que recevoir une bénédiction n’est pas une finalité, il faut toujours continuer à espérer et compter sur Dieu, Lui être fidèle jusqu’à la fin de nos jours !
Plusieurs, lorsqu’ils reçoivent une bénédiction de la part de Dieu, surtout une percée financière, ils fuient l’église, ils s’éloignent de leurs pasteurs, des bien-aimés qui priaient avec eux alors qu’ils traversaient des moments difficiles. Plusieurs ne paient pas leur dîme et je ne parle même pas des offrandes même d’actions de grâces ou soutenir l’œuvre de Dieu. C’est une erreur grave que de  croire que ce que l’on a suffit et que l’on n’a plus besoin de rien, non pas dans le sens du contentement, mais comme pour dire, je n’ai assez,  je peux me reposer et jouir de mes réserves. C’est ce que Dieu avait reproché au riche insensé et lui avait, la même nuit, redemandé son âme. Luc 12 :20
David répète dans les Psaumes 104 :33 et 146 :2 :
« Je chanterai (louerai) l’Éternel tant que je vivrai, je célébrerai mon Dieu tant que j’existerai. »
Notre louange à Dieu, nos chants, nos célébrations ne doivent pas être circonstanciels, c’est-à-dire, nous louons Dieu, nous Le chantons et Le célébrons seulement lorsqu’une occasion se présente, lorsque les choses marchent bien pour nous mais plutôt tant que nous sommes en vie, tant que nous existons.
Il est encore écrit dans :
le Psaume 34 :2 :
« Je bénirai l’Éternel en tout temps; Sa louange sera toujours dans ma bouche. »
le Psaume 62 :9 :
« En tout temps, peuples, confiez-vous en lui, répandez vos cœurs en sa présence! Dieu est notre refuge. »
le Psaume 106 :3 :
« Heureux ceux qui observent la loi, qui pratiquent la justice en tout temps! »
Notons : en tout temps, en tout temps, en tout temps…
Que les choses aillent bien pour nous, qu’elles aillent mal, que tout marche comme sur des roulettes, que rien ne marche, que nous soyons favorisés, que nous soyons combattus, nous devons bénir l’Eternel en tout temps, nous devons nous confiez en Lui en tout temps, nous devons pratiquer la justice en tout temps.
Lisons encore d’autres écritures dans le Nouveau Testament cette fois-ci :
Luc 21 :36 :
« Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme. »
Galates 4 :18 :
« Il est beau d’avoir du zèle pour ce qui est bien et en tout temps, et non pas seulement quand je suis présent parmi vous. »
Ephésiens 6 :18 :
« Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints. »
Et finalement, j’aime la prière de Paul dans 2 Timothée 3 :16 :
« Que le Seigneur de la paix vous donne lui-même la paix en tout temps, de toute manière! Que le Seigneur soit avec vous tous! »
Nous devons veiller et prier en tout temps, avoir du zèle pour ce qui est bien en tout temps, faire par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications en tout temps…Pas seulement le dimanche, pas seulement lorsque nous sommes à l’église, pas seulement lorsque le pasteur est présent mais en tout temps…
Si nous devons faire tout ce qui est mentionné en tout temps, c’est-à-dire que nous n’aurons pas le temps de nous plaindre, de murmurer, de nous apitoyer sur notre sort, de regretter, de nous faire des soucis, de pleurer…
Comment faire lorsque nous traversons des moments difficiles ?
Nous devons nous dire que toutes choses concourent  à notre bien. Romains 8 :28
Nous devons persévérer dans la prière jusqu’à ce que notre situation change. Luc 18 :7-8
Et suivant la prière de Paul, Dieu aussi nous donne Sa paix en tout temps. Peu importe ce que vous pouvez vivre, traverser, endurer, sachez que la paix de Dieu est toujours disponible en tout temps pour vous. C’est à nous de savoir où tourner nos yeux, est-ce vers le problème qui nous ronge ou vers Dieu qui est le secours qui ne manque jamais dans la détresse et qui est capable de nous délivrer de toute forme de destruction et de captivité ?
Personnellement, je rends grâce à Dieu, car depuis décembre, je vivais loin de ma petite famille suite à notre aventure de Kisangani. J’avais l’espoir même quand les mois passaient et que la situation semblait toujours s’allonger. L’expérience n’était pas douce. Elle était très rude, très pénible, mais en tout temps, je bénissais le nom de l’Eternel mon Dieu et grâce à Dieu, le mois d’Avril ne m’a pas laissé dans les mêmes conditions. Cela fait plus d’une semaine que je suis de nouveau avec ma famille ! Notre Dieu est merveilleux ! Même si nous souffrons aujourd’hui, apprenons à nous attacher à Lui en tout temps ! Si vous n’avez pas encore lu ce témoignage, vous pouvez cliquer ici pour lire. Plusieurs sont édifiés.
Nos problèmes peuvent ne pas se ressembler, mais si c’est un problème, quelque chose d’indésirable et vous voulez que ça change, notre Dieu est capable de le faire pour vous. Alors, relevez-vous de vos désespoirs, de vos pleurs, de vos regrets, de vos soucis, de vos chagrins, de votre deuil, de vos murmures, de vos plaintes et commencer à prier, à louer, à célébrer…persévérez dans les choses de Dieu…même si votre situation semble s’empirer, sachez que cela ne signifie pas que Dieu s’endort…Il sait très bien ce que vous vivez, ce que vous traversez car le Seigneur Jésus s’était fait chair afin de vivre ce que nous vivons. Même lorsque Lazare était mort et qu’il se décomposait dans la tombe, Dieu avait le projet de venir l’en sortir ! Si vous n’êtes pas encore mort, vous êtes encore en vie, sachez que Dieu vient aussi vous sortir de votre tombe. Souvenez-vous d’Esaïe 35, Il a promis de venir Lui-même vous sauver !
Alors, pour le mois d’Avril qui se termine, pour Mai qui commence, éclatons en actions de grâces au nom puissant de Jésus !
Que Dieu bénisse Sa parole.
Voir aussi: Actions de grâces pour Avril et déclarations de foi pour Mai
Si vous êtes béni, n’hésitez pas à partager afin de bénir plusieurs au nom puissant de Jésus. Si Dieu vous met à cœur, soutenez-nous afin que nous puissions encore toucher des multitudes pour la gloire de notre Dieu. Je vous souhaite un bon weekend et d’avance un heureux nouveau mois !