23 C
Kinshasa, CD
17 décembre 2018
Nouvelle semaine

Exhortation: "Ma semaine d’ouvertures et de surprises divines"

Bien-aimé(e) dans le Seigneur, que la grande grâce de notre cher tendre Père céleste, Sa paix qui surpasse toute intelligence, Sa joie ineffable et la communication du Saint-Esprit soient votre partage cette belle journée, cette nouvelle semaine dans le nom puissant de Jésus-Christ. Nous avons sur notre site autant d’exhortations, prières et déclarations de foi de nouvelles semaines qui peuvent couvrir plus d’une année, mais à chaque fois que le Seigneur nous inspire, nous met quelque chose à cœur, nous ne manquons pas de la partager.

Comme cette nouvelle semaine, elle est déclarée pour nous sous l’inspiration du Saint-Esprit : « Notre semaine d’ouvertures et de surprises divines. »

Qu’est-ce que je veux dire par ouvertures et surprises divines ?

Je parle d’ouvertures et de surprises divines parce que notre tendre Père céleste connaît chacun de nous plus que nous nous connaissons nous-mêmes. Il appelle chacun par son nom ! Esaïe 43 :1 Il a formé des projets dans son cœur que nous ne connaissons pas tous. Jérémie 29 :11 ; Psaume 33 :11 Il nous arrive d’en avoir les aperçus mais souvent nous n’arrivons pas à tout saisir. Ses pensées et Ses voies sont si élevées. Esaïe 55 :8-9 Nous sommes tellement environnés par la routine, nos réalités de chaque jour que certains d’entre nous s’enfoncent, s’embourbent dans le désespoir. Certains pensent que Dieu les oublie, que Dieu les abandonne alors que ce n’est pas du tout le cas. Il dit dans Esaïe 49 :15-16 :
« Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles? Quand elle l’oublierait, Moi je ne t’oublierai point. Voici, je t’ai gravée sur mes mains; tes murs sont toujours devant mes yeux. »

Je parle d’ouvertures et de surprises divines parce que les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être. De notre détresse, l’allégresse peut jaillir. Nos pleurs peuvent se changer en cris de joie. Psaume 30 :12-13 Notre manque peut se convertir en abondance. De la situation malheureuse que nous traversons peut sortir ce qui nous réjouira nous et plusieurs générations après nous. Ce que les ennemis font contre nous, Dieu peut le changer en bien pour nous ! Genèse 50 :20

Quelqu’un se posera la question comment est-ce cela est possible ?

Trois exemples dans la Bible pour nous aider à mieux comprendre afin de bien prier et bénir encore cette nouvelle semaine :

  1. L’accomplissement des rêves de Joseph.

Joseph rêvait la grandeur, qu’il serait si grand que même ses frères et ses parents se prosterneraient devant lui. Cependant, c’est tout le contraire qu’il a vécu, la haine excessive de ses frères qui voulaient à tout prix lui faire du mal afin d’arrêter ses rêves. Ils finirent par le vendre comme esclave. Voyons Genèse 37 :20, il est écrit :
« Venez maintenant, tuons-le, et jetons-le dans une des citernes; nous dirons qu’une bête féroce l’a dévoré, et nous verrons ce que deviendront ses songes. »

Dieu est-Il un menteur ? Non ! Il est écrit : « Dieu n’est point un homme pour mentir, ni fils d’homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t il pas? » Nombres 23 :19

Arrivé chez Potiphar, les choses semblaient s’améliorer jusqu’à ce qu’il se retrouve en prison pour un forfait qu’il n’avait pas commis! Quel désespoir ! Quand verrai-je mes rêves devenir réalité ? Il interpréta le rêve de deux prisonniers du roi qui se sont accomplis exactement. Il croyait que cela serait  une voie de sortie de la prison pour lui, mais il est resté encore deux ans en prison. La personne qui pouvait l’aider, l’oublia : « Le chef des échansons ne pensa plus à Joseph. Il l’oublia. » Genèse 40 :5
Mais au moment fixé par Dieu, Il fit voir au pharaon un songe qu’aucun égyptien, aucun de ses sorciers et magiciens ne pouvait interpréter. C’est alors que le serviteur du roi se rappela de Joseph. Il parla de lui au pharaon et on le fit sortir de la prison afin qu’il devienne premier ministre. Il a régné pendant 80 ans et ses rêves se sont réalisés au-delà même de ce qu’il avait vu.
Peut-être que cela est aussi ton cas. Même si toutes les personnes qui pouvaient t’aider t’oublient tous sache que Dieu ne t’a pas oublié et ne t’oubliera jamais !
Voilà ce pourquoi je parle d’ouvertures et une surprise divines. C’est quand Joseph ne s’y attendait pas ! Attendez-vous à l’inattendu au nom puissant de Jésus. Je vous conseille mon livre qui parle en long et en large de Joseph, JE VIS POUR UN BUT ? Cliquez ici pour le commander.

  1. L’onction royale sur la tête de Saül

Le premier roi d’Israël, Saül, est parti chercher les ânesses perdues de son père. En chemin, il ne savait pas du tout ce qui l’attendait. Il ne savait pas que sa vie allait complètement changer ! Il ne savait pas qu’il deviendrait le premier roi d’Israël. Il ne savait pas qu’Il allait « remplacer Dieu » car c’est Dieu Lui-même qui était Roi de son peuple et Israël était la seule nation sur terre à l’époque sans un « roi humain et visible ». Comment cela est-il arrivé ? C’est à l’issue d’une perte et une recherche infructueuse de trois jours des ânesses de son père que Saül fît la rencontre de sa destinée. Regardons comment la Bible en parle dans 1 Samuel 9 :3-5
« Les ânesses de Kis, père de Saül, s’égarèrent; et Kis dit à Saül, son fils: Prends avec toi l’un des serviteurs, lève-toi, va, et cherche les ânesses. Il passa par la montagne d’Éphraïm et traversa le pays de Schalischa, sans les trouver; ils passèrent par le pays de Schaalim, et elles n’y étaient pas; ils parcoururent le pays de Benjamin, et ils ne les trouvèrent pas. Ils étaient arrivés dans le pays de Tsuph, lorsque Saül dit à son serviteur qui l’accompagnait: Viens, retournons, de peur que mon père, oubliant les ânesses, ne soit en peine de nous. »

Voyons-nous ? Essayons d’imaginer la distance qu’a parcourue Saül durant trois jours de marche. Il est passé par la montagne d’Ephraïm, le pays de Schalischa, le pays de Schaalim, le pays de Benjamin sans rien trouvé. Il est allé jusqu’au pays de Tsuph lorsqu’il a décidé d’abandonner et retourner. Dites-moi, soyons sincères, si c’était vous ? Plusieurs seraient en train de murmurer, de se plaindre, de dire que Dieu ne le voit pas, Dieu ne l’entends et que sais-je d’autres. Mais est-ce que Dieu ne sait-Il pas ce qu’Il fait ? Si, Il sait ce qu’Il fait et fait toute chose bonne en son temps. Ecclésiaste 3 :11 Il sait comment des ténèbres faire jaillir la lumière, de la mort la vie, de l’informité la forme. Il sait comment remplir les vides. Genèse 1 :2-4  Il sait frayer le chemin dans le désert et les fleuves dans la solitude. Esaïe 43 :19 Entre Ses mains, nous devons être comme de l’argile entre les mains du potier et Lui laisser nous donner la forme qui Lui plait. Esaïe 64 :7
Enfin de compte, qu’est ce qui s’est passé ? Lisons les versets 20 à 22:
« Ne t’inquiète pas des ânesses que tu as perdues il y a trois jours, car elles sont retrouvées. Et pour qui est réservé tout ce qu’il y a de précieux en Israël? N’est-ce pas pour toi et pour toute la maison de ton père? Saül répondit: Ne suis-je pas Benjamite, de l’une des plus petites tribus d’Israël? et ma famille n’est-elle pas la moindre de toutes les familles de la tribu de Benjamin? Pourquoi donc me parles-tu de la sorte? Samuel prit Saül et son serviteur, les fit entrer dans la salle, et leur donna une place à la tête des conviés, qui étaient environ trente hommes. »
Et 1 Samuel 10 :1, il est écrit :
« Samuel prit une fiole d’huile, qu’il répandit sur la tête de Saül. Il le baisa, et dit: L’Éternel ne t’a-t-il pas oint pour que tu sois le chef de son héritage? »
Joseph au moins avait un rêve qu’un jour il deviendrait grand. Mais ce dernier, lui, à l’entendre, certainement qu’il n’avait aucun de rêve de grandeur à cause de son background. « Saül répondit: Ne suis-je pas Benjamite, de l’une des plus petites tribus d’Israël? et ma famille n’est-elle pas la moindre de toutes les familles de la tribu de Benjamin? Pourquoi donc me parles-tu de la sorte? » Mais Dieu avait préparé pour lui des choses qu’il ne savait pas. Comme il est écrit dans 1 Corinthiens 2 :9-10: « Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. »
Voilà pourquoi je parle d’ouvertures et des surprises divines ! Alors qu’il s’inquiétait pour les ânesses perdues de son père, Dieu lui avait réservé tout ce qu’il y avait de précieux en Israël. Pourquoi vous inquiétez-vous ? N’est-ce pas que nous sommes bénis de toutes sortes de bénédictions en Christ Jésus ?

  1. La résurrection du fils unique de la veuve de Naïn.

Finalement, nous allons voir un cas beaucoup plus désespérée d’une mère qui avait perdu son fils unique. Cette femme perd d’abord son mari avec lequel ils avaient eu un garçon, un fils unique qu’elle perdra dans la suite. Je ne sais pas comment on l’aurait appelée si elle vivait dans notre époque. Essayons de réfléchir à la scène suivant notre époque. Son fils unique meurt. La Bible ne nous dit pas la cause. Supposons qu’il était malade. Supposons aussi que son mari est mort de la même maladie. Imaginez la douleur de cette femme. La Bible n’a pas donné son âge. Son fils meurt à l’hôpital, on le met à la morgue, on fait la dépouille, ensuite le deuil et on part l’enterrer. Certainement qu’elle se disait : « Dieu m’a abandonné ! Dieu est méchant ! » Comme on interprète à tort les paroles de Job : « L’Éternel a donné, et l’Éternel a ôté! » Job 1:21 Comment Dieu peut-Il être aussi méchant ? Comment ne voit-il pas ma souffrance ? Il a repris mon mari et maintenant mon fils unique. Le jour de l’enterrement étant arrivé, les jeunes gens transportent le cercueil et avec tous ceux qui étaient au deuil, ils prennent tous la même direction : Le cimetière.

Lisons l’histoire dans Luc 7 :11-17 :
« Le jour suivant, Jésus alla dans une ville appelée Naïn; ses disciples et une grande foule faisaient route avec lui. Lorsqu’il fut près de la porte de la ville, voici, on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve; et il y avait avec elle beaucoup de gens de la ville. Le Seigneur, l’ayant vue, fut ému de compassion pour elle, et lui dit: Ne pleure pas! Il s’approcha, et toucha le cercueil. Ceux qui le portaient s’arrêtèrent. Il dit: Jeune homme, je te le dis, lève-toi! Et le mort s’assit, et se mit à parler. Jésus le rendit à sa mère. Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu, disant: Un grand prophète a paru parmi nous, et Dieu a visité son peuple. Cette parole sur Jésus se répandit dans toute la Judée et dans tout le pays d’alentour. »
Wouaouuu ! Pensez-vous que Jésus était allé dans cette ville par hasard ? Pensez-vous que vous avez rencontré Jésus par hasard ? Le Seigneur sait par quoi est-ce que vous passez. Je dis toujours, qu’aujourd’hui, Jésus ne va plus d’une ville à une autre, d’un village à un autre, mais qu’Il s’est arrêté dans votre vie. Si vous ne vivez pas ses miracles, ce n’est pas Lui qui est le problème. Certainement que c’est vous. Vous devez arrêter de pleurer ! Je vois Dieu toucher le cercueil dans lequel on a mis vos entreprises, vos études, votre mariage, votre fécondité, votre promotion, votre richesse, votre santé et vous restaurer tout ce que le diable vous avait volé au nom puissant de Jésus ! Cette femme n’eût pas cette expérience lorsqu’elle enterra son mari. Elle ne savait ni ne croyait que son fils unique pouvait revenir à la vie.

Voilà pourquoi je parle d’ouvertures et surprises divines ! C’est tout ce que les hommes ne peuvent pas faire pour vous ! Tout ce que seul Dieu peut faire ! Les hommes peuvent pleurer avec vous, vous apporter des gerbes de fleurs, essuyer vos larmes, vous aider à transporter le cercueil et enterrer votre mort et puis repartir. D’ailleurs, c’est la triste réalité de reconnaître les bonnes personnes quand elles meurent. Lorsqu’elles sont malades, personne ne les visite. Lorsqu’elles dans le manque, on ne leur donne rien. Mais quand elles meurent, on fait des grandes funérailles.

Cette semaine, je vous prie de croire encore. Si Dieu peut faire autant aux personnes qui ne croyaient pas du tout, qui ne s’attendaient à rien du tout à combien plus forte raison à vous qui avez la foi en Son Fils Jésus ? Attendez-vous aux ouvertures et aux surprises divines cette semaine et durant toute votre vie au nom puissant de Jésus. Prions. Cliquez ici pour voir la prière.


Aidons-les à étudier cette année. Participe au projet d’aider à la scolarisation des enfants délaissés. Clique ici ou sur l’image. Aidons-les-à-étudier

Related posts

Prions, bénissons et nommons notre nouvelle semaine !

Quelle merveilleuse semaine ! Ma semaine de célébration est là !

Cette semaine : « En Jésus-Christ, Je suis une pierre vivante ! » 1 Pierre 2 :5

Wisdom Bomolo Bokungu

4 comments

Rachel 3 septembre 2018 at 16 h 14 min

Amen ! Amen ! Que notre merveilleux Dieu vous bénisse. Malgré votre voyage à Goma, vous n’oubliez pas l’exhortation. Merci !

Reply
CHARLY 3 septembre 2018 at 16 h 16 min

AMEN.

Reply
Nana 3 septembre 2018 at 19 h 30 min

Amen amen

Reply
Igor 4 septembre 2018 at 8 h 14 min

Cet enseignement est digne d’être reçu. Rends grâce à Dieu pour Sa Parole qui vient renforcer ma foi en Lui. Ma semaine d’ouvertures et de surprises divines, Jésus va toucher quelques choses dans ma vie. Je donnerai des témoignages à la gloire de Dieu.
Merci Serviteur de Dieu pour cet enseignement, que notre Père céleste continue à te bénir encore et encore.

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite