28.5 C
Kinshasa, CD
11 décembre 2018
Non classé

Fiancés, mais pas mariés! 2ème Partie (suite)

Deuxième Partie: Pourquoi le temps des fiançailles est-il important ? Suite
Bien aimés, frères et sœurs, que la paix et la grâce infini de Dieu vous soient déversés ce soir. Comme vu hier, nous désirons continuer avec la suite de notre deuxième partie sur l’importance des fiançailles. Nous prions que par sa grâce Dieu vous conduise, vous guide et vous instruise.
La dernière fois, nous avons eu à citer deux points sur l’importance des fiançailles, nous avons dit que les fiançailles sont importantes parce que c’est un moment de discernement ainsi qu’une période nécessaire pour la maturation de son caractère pour mieux entrer dans  son futur mariage. Ce soir, nous continuons avec deux autres points.
C’est une période nécessaire pour la maturation du sentiment amoureux :
Cantiques des cantiques 8 :6-7 « Mets-moi comme un sceau sur ton cœur, Comme un sceau sur ton bras; Car l’amour est fort comme la mort, La jalousie est inflexible comme le séjour des morts; Ses ardeurs sont des ardeurs de feu, Une flamme de l’Eternel. Les grandes eaux ne peuvent éteindre l’amour, Et les fleuves ne le submergeraient pas; Quand un homme offrirait tous les biens de sa maison contre l’amour, Il ne s’attirerait que le mépris. »
Un temps de devenir très amoureux de l’autre, et de le vivre comme il se doit. Souvent les jeunes amoureux ne prennent pas le temps de s’aimer vraiment, ils sont plus sexuelles d’où à l’absence prolongé de l’un les sentiments refroidis. Il est important de mûrir son sentiment dans son cœur, en dehors de tout ce qui est purement sexuel, afin qu’en cas de nécessité, les sentiments nés durant le moment des fiançailles soient des sentiments solides qui donnera lieu à un mariage fort et stable dans le futur. Car ne l’oublions pas l’amour est la première base d’un mariage, sans l’amour un mariage n’est plus vraiment un mariage !
Un temps pour grandir dans sa manière d’être et de se percevoir afin d’être un compagnon (ou une compagne) fort (e) pour l’autre. Il est nécessaire de s’engager en étant pas un blessé « de guerre « en amour sinon on va dans cet engagement sans le vouloir avec l’intention de faire du mal à l’autre. Il y a des gens qui à cause de leur passé (abus sexuel, viol ou abus physique) sont des blessés de « guerre ambulant » qui ne savent ce que l’amour et surtout pas ce qu’est rendre l’autre heureux ! S’engager avec cet état des choses eh ben s’est s’engager pour un voyage à aller et retour !!
C’est une période nécessaire pour se détacher progressivement de sa famille afin de créer son propre foyer :
Genèse 2 :24 «  C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. »
Une bonne période pour arrêter d’être le bébé et le chouchou de sa famille, mais plutôt une période de mieux se préparer pour une relation adulte où papa et maman, où les frères et sœurs n’auront pas à venir intervenir pour plaider ou pour remettre de l’ordre. Des moments pour apprendre à devenir ordonné si l’on se connait désordonné, par exemple. Le moment d’arrêter d’aller se cacher dans les jupes de maman en cas de problème car marier ce n’est pas elle qui viendra prendre des décisions à notre place…
C’est le moment idéal aussi où nous montrons à notre famille que nous sommes mature et que leur intervention non souhaiter au sein de notre futur foyer ne sera pas nécessaire. Souvent les parents savent si leurs enfants sont prêts ou non à cet engagement : connaissons mieux leur enfant. C’est pourquoi il est conseillé d’être à l’écoute des parents et de n’est pas se croire plus sage et de se laisser guider que par les sentiments ! Les parents ayant eu à vivre le mariage savent l’importance d’être vraiment détacher.
Ce passage de Genèse 2, parle non seulement de se détacher du point de vue émotionnel (ceci ne voulant pas dire d’arrêter d’aimer ses parents !), mais aussi du point de vue spirituel, mental et matériel !
Il n’est surtout pas question de recourir à papa et maman pour la paye de nos loyers, pour nos repas…si l’on n’est pas indépendant alors restons enfant dans la maison de nos parents et ne nous marrions pas !
Ceci s’applique aussi pour nos frères et sœurs, il n’est pas question que nous puissions continuer à espérer sur eux pour qu’ils nous viennent en aide financièrement ou matériellement de la même manière que lorsque nous étions tous ensemble sous le toit parental. Il est nécessaire de quitter et de former avec son conjoint son foyer ferme et solide pour sa future progéniture. Et la période des fiançailles doit être une période de préparation pour ce détachement !
N.B : Il est important de n’est jamais négligé ni minimisé tous problème, ou défauts qui apparaissent pendant les fiançailles. Ne vous dites jamais : « ça va s’arranger », ou « je peux le (la) changer », « je vais prier pour lui (elle) et il (elle) va changer »….c’est faux !! Sachez que pendant le mariage ça va empirer !! Si par exemple, votre fiancé vous frappe déjà eh ben sachez que pendant le mariage ça sera pire, vous deviendrez une femme battue. Si vous ne vous comprenez pas, vous ne vous comprendrez toujours pas ! Si vous êtes dénigrés à longueur des journées, vous le serez tous les jours!….
La cérémonie de mariage ne changera pas ces choses ni les caractères de votre futur(e) conjoint(e), ni le nombre d’invité à cette cérémonie ! C’est pourquoi il est important de revoir, de corriger et si ça ne change pas, d’arrêter avant qu’il ne soit trop tard !! N’est surtout pas s’accroché alors que tout du point de vue sentimentale, émotionnelle ou même familiale ne marche pas! Il est important de mieux réfléchir et d’éviter les rapports sexuels avant votre mariage, car ils vous empêcheront de réfléchir froidement sur votre futur union!
Que Dieu vous bénisse et à très bientôt.
 

Leave a Comment

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite