23 C
Kinshasa, CD
15 décembre 2018
Non classé

J'oublierai toutes mes souffrances – 3èmePartie : « Le pardon et la purification des péchés»

Dieu fixe de nouveau un jour :
« Aujourd’hui,  Dieu me dit de te dire qu’Il est Fidèle et Juste pour te pardonner et te purifier de toute iniquité si seulement tu peux demander pardon. » 1 Jean 1:9

Que la paix de Dieu vous soit multipliée de partout où vous suivez ces enseignements édifiants et que la communion du Saint-Esprit soit votre partage dans le précieux nom de notre Seigneur Jésus-Christ. Dans la partie précédente, nous avons parlé des conséquences du péché qui n’est rien d’autres que la mort et celle-ci passe par des malédictions qui viennent sur nous dans le but de nous achever. Plusieurs m’ont posé la question de savoir : « Pasteur, comment sortir de toutes ces malédictions ? » Je te prie de lire attentivement la suite de cette série et tu trouveras les réponses à tes questions. Dans cette troisième partie, nous voyons : « Le pardon et la purification des péchés. »

Si les malédictions qui apportent les souffrances sont toutes les conséquences de la désobéissance, c’est-à-dire du péché, ce que nous devons faire, c’est aller à la racine, le péché. Il faut chercher le pardon du péché qui apporte la mort, qui expose à tant des malédictions. Où suis-je tombé ? Où ai-je marché dans la désobéissance ? Que dois-je faire pour mettre fin à ces malédictions dans ma vie ? Que dois-je faire pour mettre un terme à ces souffrances dans ma vie ?

Nous verrons ce dont nous avons besoin pour être pardonné et purifié de nos péchés. Après, selon que le Seigneur nous conduira, nous verrons les personnes qui ont désobéi à Dieu et ce qui leur est arrivé. Nous verrons aussi celles qui obéi à Dieu et ce qui leur est arrivé.

Dans le livre d’Hébreux, le chapitre 9, on nous explique d’une manière très brève le tabernacle, sa composition et comment les sacrificateurs et le souverain sacrificateur offraient les sacrifices à Dieu. Ils avaient accès chaque jour au lieu saint, mais pour le saint des saints ou le lieu très saint, ce ne sont pas tous les sacrificateurs qui y entraient mais seulement le souverain sacrificateur, et ce, une fois l’an et il n’y entrait pas sans le sang qu’il offrait pour lui-même et pour les péchés du peuple. C’est là que nous apprenons que le sang est ce qu’il faut pour le pardon de péché. Puisque le péché apporte la mort, il faut que le sang soit versé pour que la personne punie, la personne qui a péché puisse recevoir le pardon et que le sang d’une autre puisse parler à sa place ou le purifier.

Lisons les versets 19 à 22, la Bible nous dit ceci :

« Moïse, après avoir prononcé devant tout le peuple tous les commandements de la loi, prit le sang des veaux et des boucs, avec de l’eau, de la laine écarlate, et de l’hysope; et il fit l’aspersion sur le livre lui-même et sur tout le peuple, en disant: ceci est le sang de l’alliance que Dieu a ordonnée pour vous. Il fit pareillement l’aspersion avec le sang sur le tabernacle et sur tous les ustensiles du culte. Et presque tout, d’après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n’y a pas de pardon. »

Sans l’effusion du sang, il n’y a pas de pardon de péché. C’est pour cela que même au jardin, après qu’Adam et Eve aient péché, la Bible nous dit que leurs yeux s’ouvrirent et se rendirent compte qu’ils étaient nus. Le péché expose notre nudité. Le péché nous apporte la honte. Le péché nous apporte la peur. L’homme qui vivait si bien dans ce beau jardin que Dieu avait planté de Ses propres mains, à cause d’un seul péché, voilà que des choses auxquelles il ne s’attendait pas commencent à arriver dans sa vie. L’homme n’était plus capable de contrôler tout ce qui lui arrivait. Tout ce qu’il avait trouvé mieux à faire c’était de pouvoir se cacher et se faire de vêtements avec des feuilles.

Lisons cela dans Genèse 3 :7-10, la Bible nous dit ceci :
« Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu’ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures. Alors ils entendirent la voix de l’Éternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin. Mais l’Éternel Dieu appela l’homme, et lui dit: Où es-tu? Il répondit: J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché. »

Voilà le début de la peur, de la nudité, de la séparation d’avec Dieu. Il n’y a rien de bon loin de Dieu. Je m’imagine en peu à quoi ressemblaient des ceintures en feuilles de figuier que ces apprentis bricoleurs avaient faites. Je suis sûr qu’elles ne ressemblaient à rien du tout. Cependant, même dans cet état de péché, Dieu voulait toujours le bien de l’homme.

Au commencement, lorsque l’homme était perdu dans son péché, dans sa désobéissance, Dieu Lui-même était descendu afin de pouvoir chercher l’homme. Certaines personnes disent que si l’homme avait demandé pardon à Dieu, peut-être que l’histoire du chapitre trois de Genèse aurait été différent de ce qu’il est. Cependant, chacun a commencé à pointer l’autre. L’homme accuse la femme et Dieu qui l’avait créée, la femme accuse le serpent. Personne ne s’est humilié pour demander pardon à Dieu, pour demander la miséricorde de Dieu.

Gloire à Dieu, parce que lorsque nous sommes infidèles, Dieu, Lui, reste toujours Fidèle. Nos péchés, notre sainteté n’influence pas Dieu. Ne change pas du tout Dieu. Tout ce que nous faisons c’est soit pour notre propre bien ou pour notre propre malheur. Il est donc important, à tout moment de faire des bons choix, de faire ce qu’il faut faire par moment afin de faire avancer notre vie sur le bon chemin sur lequel Dieu veut que nous puissions marcher.

Qu’est ce qui s’est passé après ?

L’Eternel Dieu fit à Adam et Eve des habits de peau…

Dieu a cherché du sang par sa propre initiative afin de purifier, de sanctifier l’homme et la femme, et puis, couvrir leur nudité afin d’ôter la honte qu’ils avaient à cause de leur péché. Cet acte, nous prouve une fois de plus que Dieu a toujours voulu que l’homme soit dans les bonnes conditions même si ce dernier est toujours désobéissant. Je dirai que la condition de la vie de l’homme sur terre est fonction de son obéissance à Dieu. L’obéissance nous place dans des bonnes conditions alors que la désobéissance nous place dans des mauvaises conditions. Lisons Genèse 3 :21-24 :

« L’Éternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit. L’Éternel Dieu dit: Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement. Et l’Éternel Dieu le chassa du jardin d’Éden, pour qu’il cultivât la terre, d’où il avait été pris. C’est ainsi qu’il chassa Adam; et il mit à l’orient du jardin d’Éden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie. »

Avec les habits de peau, l’homme pouvait bien se couvrir en lieu et place des ceintures des feuilles de figuier. Ce qui nous expose encore la méchanceté du diable lorsqu’il vient avec ses mensonges et ses demi-vérités. Il avait dit à Eve, qu’ils deviendraient comme Dieu et pourtant, à mon humble avis, ils sont devenus insensés pour ne pas dire « bêtes ». Ils n’étaient plus intelligents. Comment une personne normale peut s’habiller avec des ceintures ? La Bible ne dit pas qu’ils se sont fait des habits, mais ils se sont fait des ceintures.
Dieu sait faire toujours TOUT pour notre bien et l’amélioration de notre condition même si nous ne Le permettons pas souvent. Les habits de peau ici nous renseignent indirectement l’œuvre de la sanctification que Dieu avait faite pour couvrir le péché de l’homme. Rappelle-toi, nous avions lu dans Hébreux 9, que sans l’effusion du sang, il n’y avait pas de pardon de péché. C’est ainsi que Dieu devait tuer un animal afin de couvrir le péché de l’homme et sa nudité afin d’ôter sa honte.

L’homme était devenu comme Dieu en seulement en une seule chose, en connaissant le bien et le mal. Cependant, connaître le bien est le mal est très dangereux surtout lorsque nous ne savons pas les maîtriser, surtout lorsque nous vivons dans la désobéissance. Connaître le bien et le mal est une bonne chose mais il demande une force, une puissance afin de pouvoir faire le bien. Il est impossible de faire le bien sans l’aide de Dieu. Il est impossible de faire le bien dans la désobéissance. Le verset 22 nous dit ceci :

 « L’Éternel Dieu dit: Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement. »

…Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement…

En mangeant de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, en désobéissant à Dieu, la vie de l’homme dans le jardin était devenue un très grand danger. Il suffisait seulement que l’homme mangeât de l’arbre de la vie pour devenir éternellement pécheur et pas différent des esprits mauvais qui ont été chassés avec le diable. L’homme allait rester éternellement païen.

Bien-aimé, sache que tout ce que le diable peut te montrer, même si cela apparemment est bon voire très bon, sache que le mal est caché derrière. Le diable n’apportera jamais au monde quelque chose de bien, il est le père des mensonges, il n’apporte que le mal et la destruction partout où il passe. Et qu’est-ce que Dieu avait pour prévenir cela et chercher un autre mécanisme afin de sauver l’homme ?

Dieu a tout simplement chassé l’homme du jardin. Le fait de chasser l’homme du jardin était plus salvateur pour l’homme que de le laisser dans le jardin. Plusieurs fois, Dieu fait des bonnes choses pour nous sans que nous  nous en rendons compte.

…Et l’Éternel Dieu le chassa du jardin d’Éden, pour qu’il cultivât la terre, d’où il avait été pris…

L’homme retourne au point de départ. Souvenons-nous, nous avions vu qu’au commencement, à la création de l’homme, l’homme ne vivait pas dans le jardin d’Eden. Ce n’est qu’après que Dieu a eu à planter un jardin en Eden dans lequel il a placé l’homme. La condition pour y rester était la suivante : obéir à Dieu et ne pas toucher à l’interdit. Après sa désobéissance, l’homme retourna à la case de départ, où il avait été pris.

Notons que chaque désobéissance nous fait régresser. A chaque fois que nous désobéissons à Dieu, nous faisons des pas en arrière. Chaque fois que nous désobéissons à Dieu nous quittons Sa présence. Il est impossible de rester dans la présence de Dieu avec le péché en nous, avec un cœur désobéissant.

Où est le jardin d’Eden ? Le jardin d’Eden était tout simplement un endroit où le ciel et la terre se croisaient.

Eden est le lieu où :

  • La présence de Dieu est permanente.

De la création jusqu’à la chute de l’homme, hormis le deux instants où Dieu est venu avec les animaux afin de voir comment l’homme allait les nommer et quand Il a endormi l’homme afin de créer sa femme Eve, nous ne voyons nulle part l’intervention de Dieu pour quoi que ce soit d’autre. Nulle part nous ne voyons l’homme entrain de chanter, d’adorer, de prier ou de lire la Parole de Dieu. L’homme n’en avait pas besoin parce qu’il était et vivait dans la présence de Dieu.

Le Jardin d’Eden n’était qu’en Eden. Note que ce jardin n’était pas sur terre, ce n’était pas non plus au ciel. Pourquoi, après avoir planté le jardin, Dieu avait pris l’homme de la terre et Il l’a placé dans le Jardin. Lorsque l’homme a désobéi, Dieu a tout simplement chassé l’homme du jardin et l’a renvoyé là d’où il était tiré pour qu’il puisse cultiver la terre. C’est-à-dire que l’homme revint sur terre. Eden n’était pas au ciel parce que Dieu devait descendre pour y chercher l’homme lorsqu’il a péché. Eden n’était pas au ciel parce que le diable ne peut pas être au ciel, il était précipité sur terre.

  • L’homme régnait en maître

L’homme vivait dans la liberté totale en Eden. Il y régnait. C’est lui qui décidait de tout. Il suffisait que Dieu lui présentât un projet pour que ce dernier s’exécutât sans tarder un seul instant. C’est l’homme qui avait nommé tous les animaux, toutes les bêtes de champ. Il a donné ces noms sans l’intervention de Dieu. Dieu ne faisait qu’approuver tout ce que l’homme faisait. Quand il nomma les animaux, Dieu avait adopté tous les noms donnés. Et l’homme était si intelligent, si sage, si surnaturel que lorsque Dieu a créé la femme de ses côtes, tout ce que Dieu avait fait, c’était d’emmener la femme vers l’homme. Sans que Dieu ne dise mot, l’homme sut que cette fois c’était sa femme, c’était l’os de ses os et la chair de sa chair. Et puis, il lui a donné le nom de la femme dit-il parce qu’elle était tirée de l’homme. Qui lui avait dit tout cela ? Personne. Il était spirituellement connecté avec Dieu. Il était surnaturel.

Quelqu’un pourrait dire mais comment peux-tu dire que l’homme n’adorait pas, ne louait pas, ne chantait pas…au jardin ? L’obéissance de l’homme est tout ce dont Dieu attendait de lui. En Eden, l’homme avait une responsabilité et une interdiction. La responsabilité était de pouvoir cultiver et garder le jardin. C’est la responsabilité que Dieu lui avait donnée. Et l’interdiction que l’homme avait, c’était de ne pas manger à l’arbre de la connaissance du bien et du mal. A voir la vie de l’homme au jardin, ce dernier était vraiment occupé à faire son travail. Il prenait soin du Jardin comme Dieu le lui avait dit, c’est pour cela que le diable n’a pas eu le courage de le tenter. Il est allé chez la femme. Excusez-moi mes sœurs. Eve ne travaillait pas apparemment. Elle n’accompagnait pas l’homme dans les tâches que Dieu lui avait donné. Elle n’accompagnait pas l’homme dans son ministère. C’est en ne le faisant pas que le diable est venu la tenter la première afin que par elle, il puisse avoir l’homme. Si la femme était avec l’homme, le diable n’aurait pas eu accès.

Pour dire que l’obéissance de l’homme était son adoration, c’était sa louange. Il vivait dans la présence de Dieu et était connecté à Dieu par son esprit. C’est pour cela que Dieu n’est pas intervenu que plus ou moins deux fois dans le jardin: Premièrement pour lui donner le travail de donner les noms aux animaux et deuxièmement pour lui amener la femme qu’Il avait tiré de ses côtes. Après cela on ne va plus parler de Dieu en Eden jusqu’au jour où Adam a péché. C’est ce jour-là que Dieu s’est précipité sur terre afin de se rendre compte de ce qui se passait.

Notons que rien ne s’était passé lorsqu’Eve a mangé le fruit de la connaissance du bien et du mal. Dieu n’était pas descendu parce qu’il savait que l’homme était là, c’était lui le responsable et qu’il allait mettre les choses en ordre. Cependant, ce dernier a failli à sa mission et Dieu était obligé de descendre rapidement afin d’intervenir.

…puisque tu as écouté la voix de ta femme…

Voyons quelque chose dans Genèse 3 :17-19 :
« Il dit à l’homme: Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l’arbre au sujet duquel je t’avais donné cet ordre: Tu n’en mangeras point! Le sol sera maudit à cause de toi. C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie, il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l’herbe des champs. C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière. »

La première remarque que Dieu a faite à l’homme, ce n’était pas le fait d’avoir mangé de l’arbre interdit, mais plutôt d’avoir écouté la voix de sa femme. L’homme n’avait pas à écouter la voix de sa femme, mais plutôt l’instruction que Dieu lui avait donnée.

Le péché était de prime abord de n’avoir pas écouté la voix de Dieu.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

A chaque fois que nous écoutons toute autre voix que celle de Dieu, nous nous exposons à la malédiction. L’homme à donc commis deux fautes en même temps selon Dieu :

  • Il a écouté la voix de sa femme
  • Il mangé de l’arbre qu’il ne devait pas manger
  • Si l’homme n’avait pas écouté la voix de sa femme et s’il n’avait pas mangé le fruit de l’arbre interdit, le cours des choses ne serait pas le même qu’aujourd’hui. C’est-à-dire que le cours des événements, de notre vie change suivant notre obéissance ou notre désobéissance à Dieu. S’il y a malédiction dans ta vie, ce n’est pas à cause de Dieu, mais c’est à cause de toi-même. S’il y a quelque chose qui ne marche pas bien dans ta vie, c’est à toi de faire le nécessaire pour tout remettre à l’ordre.
    C’est pour cela que Dieu a dit à l’homme :

« …Le sol sera maudit à cause de toi. C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie, il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l’herbe des champs. C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière… »

A cause de nous, tout autour de nous peut être béni ou maudit. C’est très important que nous puissions prendre garde et que nous puissions obéir à Dieu.

Allons encore dans Hébreux 9 afin de voir quelque chose. C’est vrai que Dieu avait tué un animal afin de purifier Adam et Eve. Est-ce cela était-il suffisant ? Voyons ce qu’Hébreux nous dit aux versets 13-14 :

« Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d’une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant! »

Dans ce passage, on nous parle du sang de l’agneau, mais dans le Jardin, quoi que le Christ ne soit pas encore venu, il eût déjà une prophétie par rapport à Sa venue. Déjà Dieu a fait un plan de restaurer complètement l’homme. C’est ainsi que dans Genèse 3 :14-15, la Bible nous dit :

« L’Éternel Dieu dit au serpent: Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. »

Le verset 15, Dieu parle de la postérité de la femme qui n’est rien d’autre que le Seigneur Jésus-Christ. C’est vrai que Dieu nous punit, mais ce n’est pas vraiment ce qu’Il veut. Il est contraint de nous punir parce qu’Il est un Dieu trois fois Saint et ne peut jamais co-habiter avec le péché. Dieu ne supporte pas le péché. Comme on dit, Il aime le pécheur mais pas le péché. Ainsi, lorsque nous nous rendons compte que nous sommes dans la désobéissance, ce que nous avons à faire et de pouvoir nous humilier, nous repentir et demander pardon à Dieu.

…Dieu est Fidèle et Juste…

Dans 1 Jean 1 :7-10, la Bible nous dit:

« Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n’est point en nous. »

Si tu te vois souffrir dans la vie, que tu es sous les malédictions, sache que Dieu est Fidèle et juste pour te pardonner si seulement tu peux t’humilier et demander pardon. Les souffrances et les malédictions n’étant que les conséquences du péché, la marche à suivre pour y remédier, c’est de pouvoir retourner à Dieu et demander pardon. La seule démarche à faire pour sortir des souffrances et des malédictions de la vie est de revenir à Dieu. Peu importe le péché, l’iniquité que tu a commis la Bible dit qu’Il nous purifie de toute iniquité.

Ne reste pas longtemps loin de Dieu, car plus tu restes loin de Lui, plus tu es consumé par les souffrances, plus les malédictions te détruisent. Les malédictions donnent le feu vert aux ennemis commençant par le diable de te maudire aussi et puis t’affliger. Celui qui est sous la malédiction est exposé. Il n’a pas la couverture divine en lui. Dieu ne le protège.


Aidons-les à étudier cette année. Participe au projet d’aider à la scolarisation des enfants délaissés. Clique ici ou sur l’image. Nous avons prolongé de deux semaines pour les retardataires.Aidons-les-à-étudier

2 comments

Belinda 11 septembre 2018 at 18 h 35 min

Merci pour vos enseignements riches et bien développés , que le Seigneur vous bénisse.

Reply
CHARLY 11 septembre 2018 at 23 h 47 min

AMEN. SOYEZ BENI HOMME DE DIEU POUR CES ENSEIGNEMENTS.

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite