28.5 C
Kinshasa, CD
11 décembre 2018
Non classé

J’oublierai toutes mes souffrances – 7èmePartie: «La souffrance en faisant le bien »

Dieu fixe de nouveau un jour:
« Aujourd’hui, Dieu dit que s’il arrive que tu souffres, que cela soit pour avoir fait du bien et non pas pour avoir commis des fautes. » (2 Pierre 2 :20)

Bien-aimé dans le Seigneur, nous nous entretenons sur la sanctification, la crainte de Dieu, l’intégrité, l’obéissance à Dieu afin de mettre fin à toutes nos souffrances. Je crois aussi que  tu as pu apprendre ce qui peut t’aider sortir de toute forme de souffrance dans ta vie.

Dans la partie précédente, nous avons parlé de Job, parce qu’il est impossible de parler de la souffrance dans la Bible sans faire mention de cet homme. Nous avons vu combien, malgré le silence de Dieu, Dieu avait des desseins concernant sa vie qu’il ne savait pas. C’est pour cela qu’il a commencé à sombrer dans les mauvaises pensées, les faux raisonnements qui n’ont rien apporté dans sa vie jusqu’à ce que Dieu Lui-même intervienne.

Job pensait que Dieu ne pouvait jamais le restaurer, que même s’il pouvait prier, Dieu n’allait pas lui répondre. Alors que cela n’était pas du tout vrai. A la fin de ses souffrances, Dieu lui a restauré le double de tout ce qu’il avait perdu.

Cependant, notons que la plus part des personnes qui sont dans la souffrance aujourd’hui sont celles qui marchent dans la désobéissance de la parole de Dieu d’une manière ou d’une autre. Job n’avait pas pourtant enfreint la parole de Dieu quelqu’un me dira. C’est vrai, mais ce qui s’était passé dans la vie de Job, à cause du sang de la nouvelle alliance et des avocats que nous avons à savoir le Seigneur Jésus-Christ qui est assis à la droite de Dieu et le Saint-Esprit, le Consolateur qui demeure avec nous éternellement.

Le sous-thème que nous commençons aujourd’hui est intitulé : « La souffrance en faisant le bien »

Comme nous le savons, il y a plusieurs sortes de souffrances comme nous l’avions dit dans la partie précédente.

Comment quelqu’un peut-il souffrir en faisant du bien ?

Un homme peut souffrir en faisant du bien parce que :

  • Le monde dans lequel nous vivons n’est pas nôtre

Le monde a été vendu par Adam et Eve à l’ennemi lorsqu’ils ont désobéi dans le jardin d’Eden.

Ecoute ce que la Bible dit que 1 Jean 5 :19 :

« Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin. »

Ceci veut dire que dans ce monde, nous aurons à faire face ou à affronter quotidiennement ou même à tout moment la puissance de l’ennemi.

Certains pensaient qu’il suffisait de donner sa vie à Jésus pour sortir automatiquement de toutes ses souffrances. La nouvelle naissance fait de toi un enfant de Dieu et un enfant doit grandir afin qu’il prenne pleinement possession de son héritage.

Même naturellement, lorsqu’un enfant né, il n’est pas facile pour ce dernier de grandir. Il ne grandit pas automatiquement lorsque papa et maman appuie sur un bouton et puis c’est tout. Non, pas du tout ! L’enfant doit apprendre avec difficultés à s’assoir, à commencer à marcher à quatre pattes, à essayer de se tenir debout sur ses deux pieds, puis commencer à marcher et enfin à courir. C’est tout un processus par lequel plusieurs enfants de Dieu refusent de passer. Dieu n’a pas de « fast blessing », le genre de bénédiction « fastfood » ou encore des bénédictions instantanées. Même pour le café expresso, il faut bien prendre la capsule, mettre dans la machine et puis avoir son expresso. C’est tout de même un processus.

De nos jours, nous voulons devenir grands le même jour. La plante qui avait poussé en un jour pour donner de l’ombre a Jonas, avait aussi séchée en un matin. Il a suffi d’un seul ver pour piquer ce ricin et le sécher. (Jonas 4 :6-7)

Il faut faire attention à tout ce qui naît et qui devient grand en un jour. Grandir, c’est tout un processus et il n’est pas du tout facile.

Qui fait comment la maman aigle apprend ses petits à voler ? L’aiglon pense que sa maman est méchante, cependant, elle est obligé de lui faire passer par ce processus si un jour ce dernier puisse voler de ses propres ailes.

Plusieurs personnes ont reçues des guérisons instantanées mais n’ont pas du tout pu les préserver. On accusait les serviteurs de Dieu injustement pour des personnes qui étaient guéries lors des campagnes d’évangélisations et qui après, retombaient dans le même problème qu’elles avaient. Cela n’est pas dû au fait que ce soient des faux serviteurs de Dieu, mais plutôt au fait que ces derniers n’ont pas pu conserver leur guérison.

Lisons ce passage qui nous fera comprendre cela, dans Jean 5 :14 :

« Depuis, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit: Voici, tu as été guéri; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire. »

Le Seigneur Jésus s’adressait à l’homme impotent qu’il avait guéri à la piscine de Béthesda. Ce dernier avait souffert pendant 38 ans d’infirmité et ne restait qu’au même endroit jusqu’au jour où le Seigneur Jésus est passé par là et l’a guéri. Mais la condition qui lui avait été donnée était de ne pas pouvoir pécher de peur que quelque chose de pire lui arrive.

C’est comme Il parlait encore dans Luc 11 :24-28, après avoir chassé un démon muet :

« Lorsque l’esprit impur est sorti d’un homme, il va dans des lieux arides, pour chercher du repos. N’en trouvant point, il dit: Je retournerai dans ma maison d’où je suis sorti; et, quand il arrive, il la trouve balayée et ornée. Alors il s’en va, et il prend sept autres esprits plus méchants que lui; ils entrent dans la maison, s’y établissent, et la dernière condition de cet homme est pire que la première. Tandis que Jésus parlait ainsi, une femme, élevant la voix du milieu de la foule, lui dit: Heureux le sein qui t’a porté! Heureuses les mamelles qui t’ont allaité! Et il répondit: Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent! »

Les gens étaient dans l’admiration à cause de la délivrance, mais le Seigneur Jésus leur apprendre que ce n’est pas ce qui est essentiel, d’être guéri, d’être délivré mais plutôt de conserver sa délivrance, de conserver sa guérison. Comment ? Le Seigneur Jésus a répondu au verset 28, c’est en écoutant et en gardant la parole de Dieu.

La parole de Dieu que tu écoutes et que tu gardes fera que ta maison ne soit pas vide. Ta vie ne doit pas être vide, mais rempli de la parole de Dieu. C’est ainsi que tu vois de personnes rechuter. Elles s’étaient rétablies, mais soudainement, les mêmes crises reviennent, les mêmes symptômes réapparaissent.

Voilà l’une des raisons que Dieu nous a instruit de publier chaque jour un enseignement afin de nourrir Ses enfants de la parole qui les rendra forts, qui fera non seulement qu’ils soient bénis, restaurés, qu’ils retrouvent la joie mais aussi qu’ils puissent maintenir tout ce qu’ils reçoivent de la part de Dieu.

Dans ce monde dans lequel nous vivons, le diable qui l’assujettit, continuellement vole, égorge et détruit. C’est seulement en Jésus que nous pouvons avoir la vie en abondance. (Jean 10 :10) Et n’oublions pas que le Seigneur Jésus est la Parole de Dieu. Ce n’est qu’avec la parole de Dieu que nous pouvons échapper à l’ennemi, au diable.

1 Jean 3 :8 nous dit :
« Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les œuvres du diable. »

La parole de Dieu que tu reçois et que tu gardes t’aide à détruire les œuvres du diable dans un domaine ou un autre de ta vie. Mais lorsque tu ne gardes pas la parole de Dieu, tu deviens une proie pour l’ennemi et il peut affliger, et te faire souffrir comme bon lui semblera.

  • Nous sommes envoyés comme des brebis au milieu des loups

Dans ce monde, nous enfants de Dieu, nous y vivons comme des brebis au milieu des loups. Une brebis face à un loup est inoffensive. Toutefois, le Seigneur Jésus nous donne l’astuce dont nous avons besoin pour survivre dans un tel environnement.

Lisons le passage en question, dans Matthieu 10 :16, la Bible nous dit :

« Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes. »

Ce dont nous avons besoin selon ce passage est la prudence et la simplicité. Ces deux qualités, nous ne pouvons les recevoir que si nous nous donnons  à la parole de Dieu. Sache que déjà le fait d’être enfant de Dieu te place dans le champ de bataille. Tu n’as pas de choix sinon de combattre contre les forces de l’ennemi qui cherchent à te détruire juste du fait que tu sois enfants de Dieu.

  • Le monde te hait

Jean 6 :18-19, la Bible nous dit :

« Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait. »

Le monde nous hait tout simplement parce que nous appartenons au Seigneur Jésus-Christ. C’est la raison pour laquelle nous devons tous nous attacher au Seigneur Jésus. Bien qu’Il fût haï par le monde, il l’avait tout de même vaincu.

C’est pour cela qu’il est très important que nous puissions nous attacher à la parole de Dieu. C’est avec la parole de Dieu et par la parole de Dieu nous allons surmonter tout ce qui est de l’ennemi et survivre dans un monde dans lequel nous sommes haïs. Nous ne devons pas seulement parler la parole de Dieu, enseigner la parole de Dieu, mais surtout pratiquer cette parole que nous entendons.

Pour clôturer cette partie, voyons ce que l’apôtre Pierre nous apprend dans 2 Pierre 2 :20, la Bible nous dit :

« En effet, quelle gloire y a-t-il à supporter de mauvais traitements pour avoir commis des fautes? Mais si vous supportez la souffrance lorsque vous faites ce qui est bien, c’est une grâce devant Dieu. »

Lorsque nous lisons ce chapitre du verset 11 à 25, l’apôtre Pierre nous exhorte sur la manière dont nous devons nous comporter sur cette terre où nous sommes étrangers et voyageurs. S’il arrivera que nous puissions souffrir, être maltraités que cela ne soit pas parce que nous avons commis des fautes mais plutôt parce que nous pratiquons ce qui est bien, c’est-à-dire la parole de Dieu.

4 comments

Nana 28 septembre 2018 at 9 h 31 min

Amen amen merci seigneur pour ta parole

Reply
Madiya nadège 28 septembre 2018 at 12 h 19 min

Oui c’est ça merci pasteur pour cette exhaurtation. Seigneur aide nous à mettre en pratique ta parole

Reply
Suzanne 28 septembre 2018 at 12 h 55 min

Amen Amen Amen , le Seigneur est merveilleux , merci pasteur pour tes enseignements ,que Dieu le père soit avec toi

Reply
CHARLY 28 septembre 2018 at 13 h 59 min

AMEN. AMEN.

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite