28.5 C
Kinshasa, CD
11 décembre 2018
Non classé

Le secours de Dieu – 20ème Partie: «Les Conditions pour provoquer et jouir du secours de Dieu – suite d»

Dieu fixe de nouveau un jour :
« Aujourd’hui, Dieu me dit de te dire que tu combattes le bon combat de la foi. »

Introduction

Dans cette  partie, nous allons toujours continuer à parler de la foi comment étant l’une des conditions, l’une des choses que nous devons avoir si nous devons provoquer et jouir du secours de Dieu dans tous les aspects de notre vie.

Ce matin, le Saint Esprit me met à cœur de relever le fait que la foi est l’une des choses qui a préoccupe et qui préoccupera toujours le Seigneur Jésus. Dans ce monde dans lequel nous vivons sous pression, dans ce monde dans lequel rien n’est stable, où nous avons beaucoup des défis, de difficultés, où le diable vient avec ses mensonges, ses trucs, ses grimaces, ses combats, sa séduction, ses ruses, ses envoûtements etc. la foi est l’essentiel de tout ce que nous pouvons avoir besoin dans ce monde.

Si nous lisons dans Apocalypse 12 :12, la Bible nous dit ceci :
« C’est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer! Car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’il a peu de temps. »

Le diable est descendu depuis quand ? Depuis sa chute. Si depuis sa chute, la Bible nous dit qu’il avait peu de temps, c’est qu’en ces temps de la fin, le diable n’a plus de temps. C’est-à-dire qu’il est animé d’une plus grande colère. Pour le résister nous n’avons pas besoin d’une autre arme que la foi.

Avant d’avancer, lisons un peu le message qui nous parle de cette grande préoccupation de notre Seigneur Jésus-Christ de Nazareth.

Luc 18 :8 nous dit ceci :
« Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre? »

Lorsque nous lisons ce chapitre dès le début, on nous parle d’un juge inique qui ne craignait personne, qui n’avait du respect pour personne et qui était refusait de rendre justice à une veuve. La Parole de Dieu nous apprend que cette veuve n’avait pas arrêté de l’importuner jusqu’à ce qu’il lui rende justice. Comment ? Pourquoi ? Parce que cette veuve tant que son cas n’était pas résolu ne donnait pas du repos à ce juge. Elle ne faiblissait pas. Elle n’abandonnait pas. Le juge n’avait pas rendu justice à la veuve parce qu’il le voulait mais c’est parce qu’il était fatigué de ce qu’elle revenait chaque jour. C’est ainsi que le Seigneur Jésus rajoutera à combien plus forte raison notre Père qui est aux cieux ne fera-t-Il pas justice à ses élus qui crient à Lui jour et nuit, et tardera-t-Il à leur égard ?

Le problème de notre monde aujourd’hui est qu’il veut tout avoir d’instantané : des miracles instantanés, la réussite instantanée, les bénédictions instantanées, les prophéties instantanées, la connaissance instantanée, la victoire instantanée, le mariage instantané, la promotion instantanée, même des enfants instantanés…

Notre monde croit que Dieu tarde à répondre aux prières.

L’expression que nous entendons souvent parmi ceux qui se disent enfants de Dieu : « rien ne marche dans ma vie! » n’est qu’une expression de manque de foi, manque d’espérance, qui prouve que l’on chercher à avoir tout du coup, de recevoir de la part de Dieu sans même savoir ce que Dieu attend de nous, ce qu’Il veut de nous et ce qu’Il nous donne comme instructions.

Nous ne voulons rien entendre, rien attendre. Nous ne voulons pas prier. Nous ne voulons pas étudier la Parole de Dieu, nous ne voulons rechercher la face de Dieu. Cependant, nous voulons que Dieu nous donne le succès, le travail, le mariage, Dieu nous les enfants, le voyage, les enfants, la promotion,… que Dieu nous donne, qu’il nous donne tout et qu’Il nous le donne maintenant.

C’est pour cette raison que plusieurs se détournent de Dieu et sont attirés par ce qu’offre le diable. Recevoir la bénédiction de la part de Dieu est comparé à aller acheter son propre bien dans un magasin, un bien tout neuf que personne n’a utilisé, que l’on est le premier à déballer, avec une facture et une garantie tandis que recevoir « une bénédiction » de la part du diable est comparé à avoir acheté quelque chose dans le marché noir, un bien déjà usé, sans aucune garantie, un bien qui a peut-être été volé, même comme c’est moins couteux, il y a certaines personnes qui courent vers cela se disant que Dieu tarde à répondre à leurs prières.

Pourquoi le Seigneur Jésus avait-Il donné cette parabole ? C’était pour pouvoir nous apprendre que lorsque nous prions, nous cherchons quelque chose de la part de Dieu, nous ne devons pas nous fatiguer, nous lasser, nous décourager, relâcher, abandonner jusqu’à ce que nous ayons la chose, non pas en nous détournant de Dieu mais  en la recevant de Lui-même suivant les conditions dans lesquelles Il veut nous la donner.

Ta situation ne change pas parce que tu ne persévères pas. La victoire instantanée n’existe pas. Elle ne peut exister que lorsque notre apprendrons à obéir promptement à Dieu ! L’or ne choisit pas le feu par lequel il passe, le vase ne dit pas au potier la forme que ce dernier doit lui donner.

Voilà pourquoi dans la suite aujourd’hui, nous verrons :

  •  Par la foi, je combats le bon combat

Qui n’a jamais dit ou entendu dire que la vie était un combat ? Mais de quel combat s’agit-il ? Et quels types d’armes utiliser pour combattre?

Lisons Ephésiens 6 :12-13, la Bible nous dit ceci :
« Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. »

2 Corinthiens 10 :4-5 :
« Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ. »

Et voyons ce que Paul a répété au moins trois fois à son fils Timothée.

1 Timothée 1 :18 :
« Le commandement que je t’adresse, Timothée, mon enfant, selon les prophéties faites précédemment à ton sujet, c’est que, d’après elles, tu combattes le bon combat, en gardant la foi et une bonne conscience. » 

1 Timothée 6 :12 :
« Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé, et pour laquelle tu as fait une belle confession en présence d’un grand nombre de témoins »

Et puis 1 Timothée 4 :7-11
« J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m’est réservée; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement. Viens au plus tôt vers moi; car Démas m’a abandonné, par amour pour le siècle présent, et il est parti pour Thessalonique; Crescens est allé en Galatie, Tite en Dalmatie. Luc seul est avec moi. Prends Marc, et amène-le avec toi, car il m’est utile pour le ministère. »

Nous voyons dans ce passage que Paul recommande à Timothée de combattre le bon combat de la foi. Tu as eu à recevoir des belles promesses, des grandes prophéties, les hommes de Dieu ont parlé, les prophètes de Dieu ont prophétisé sur ta vie mais tu ne vois rien…pourquoi ? Les promesses de Dieu ne se réalisent pas d’elles-mêmes, les prophéties de la Parole de Dieu ne s’accomplissent pas d’elles-mêmes, nous avons notre responsabilité, notre rôle à jouer qui est de combattre le bon combat de la foi.

Dans le combat, c’est soit on bat retraite, soit on est vaincu, soit on est vainqueur. Plusieurs enfants de Dieu battent retraite, certains sont vaincus, ceux-là qui disent que rien ne marchent sont fatigués par les événements de la vie, préoccupés par les choses du monde. Nous avions été appelés à la vie éternelle et non pas aux choses de ce monde. Combattre le bon combat de la foi et saisir la vie éternelle ! La vie éternelle c’est connaître Dieu, et Dieu est Sa Parole. Les prophéties et les promesses de Dieu font parties de la Parole de Dieu. Ce qui doit nous préoccuper, c’est Dieu et non pas le reste. Dieu doit être l’essentiel de notre vie si nous voulons triompher dans ce combat.

Si les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles, comme nous avons lu plus haut, l’une de ces armes est la foi. La foi est l’arme qui te permet de combattre le bon combat de la foi. Tu veux voir les promesses de Dieu, la Parole de Dieu devenir réalité dans ta vie, tu dois combattre par la foi…tu dois te munir de ton bouclier de la foi.

Parlant des armes, lorsqu’il parle de la foi, l’apôtre Paul insiste en disant ceci dans Ephésiens 6 :16 :

« prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin »

Par-dessus toutes les armes que nous pouvons avoir, nous ne devons pas manquer le bouclier de la foi. Le bouclier est une arme défensive mais peut aussi être utilisée à l’offensive. Cette arme est si importante parce qu’elle nous permet d’éteindre TOUS LES TRAITS ENFLAMMES DU MALIN…

Quels sont les traits enflammés du malin ?

Le découragement, le stress, la peur, l’anxiété, les inquiétudes, les soucis, l’impatience, le doute, etc.

Rappelons-nous de l’histoire de la veuve et du juge inique, cette veuve pouvait se décourager et abandonner ce combat sachant que ce juge ne craint pas Dieu pourquoi insister ? De toutes les manières, je vais seulement et voilà qu’elle va chercher d’autres alternatives…Voilà pourquoi certains disent, depuis que je suis enfant de Dieu, rien ne marche…tout marche pour les païens mais pour moi, rien ne marche…ce n’est pas que rien ne marche, c’est à toi de faire marcher les choses avec la foi…ce propos de dire que rien ne marche pousse à avoir les doutes, à abandonner, à se décourager…mais celui qui a la foi, persévère et n’abandonne pas jusqu’à ce qu’il obtiendra la victoire.

C’est pour cela que Paul a même mentionné que Démas l’avait abandonné à cause de l’amour du siècle présent…voilà…si tu as l’amour de Dieu tu n’auras pas l’amour du siècle présent. Tiens bon car tout ce que tu attends recevoir de la part de Dieu te sera accordé ! Dieu a réservé ce qui est original pour toi. Ne cours pas vers le diable parce qu’il te donnera quelque de déjà usé et sans garantie !

Cliquez ici pour la prière du jour!

Que Dieu bénisse Sa Parole. As-tu été béni ? Alors, n’hésites à partager cet enseignement à tes contacts afin que Dieu les bénisse aussi !


Aidons-les à étudier cette année. Participe au projet d’aider à la scolarisation des enfants délaissés. Clique ici ou sur l’image. Aidons-les-à-étudier

1 comment

CHARLY 27 juillet 2018 at 15 h 22 min

AMEN.

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite