Comprendre la grâce suffisante – 02

Le contexte de Paul et de notre Seigneur Jésus

Il arrive que Dieu nous impose Sa volonté. Car, en tant qu’enfants de Dieu, nous ne comprenons pas toujours ce que Dieu fait dans nos vies. Personne n’est capable de comprendre l’œuvre de Dieu du début à la fin. Nous sommes limités par nos cinq sens. Quand Dieu nous impose Sa volonté, c’est-à-dire qu’Il nous fait passer par des épreuves, des moments difficiles. Pour le cas de Paul, c’était comme une écharde. En dépit de toutes ses prières, la réponse de Dieu était tout simplement qu’il se contente de Sa grâce.

Lire la suite

Bienvenue en 2019 : « Je vis pour un but ! »

Bien-aimé(e) dans le Seigneur, bonjour et bonne année ! Que la paix de Dieu le Père de notre Seigneur Jésus soit votre partage cette nouvelle année. C’est une joie de vous écrire après ce long moment d’absence. J’ose croire que chacun d’entre vous se porte très bien. Par cette exhortation, je vous souhaite la bienvenue en 2019 et partage avec vous la pensée de Dieu telle que le Saint-Esprit m’a inspirée.

Lire la suite

12 vérités à savoir et des résolutions à prendre pour 2019

Bonjour bien-aimé(e) dans le Seigneur et meilleurs vœux ! Que notre cher tendre Père céleste, le Maître des temps et des circonstances, Lui qui nous renouvelle Son souffle de vie vous comble de Sa grande paix. Que Sa joie ineffable soit votre partage alors que l’on entre peu à peu en 2019.

Lire la suite

Faites votre liste avant d’entrer en 2019 !

Bonjour bien-aimé(e) !

Dieu fixe de nouveau un jour :
« Aujourd’hui, Dieu nous dit que les égyptiens que nous voyons aujourd’hui, nous ne les reverrons plus jamais ! »

Les enfants d’Israël se retrouvèrent 430 esclaves en Egypte. Ces derniers étaient détenteurs des promesses de Dieu. La délivrance et une terre où coulent le lait et le miel leur ont été promises. Cependant, le Pharaon décide de ne pas les laisser sortir. Dieu envoya 10 plaies en Egypte pour imposer au Pharaon Sa volonté. Enfin de compte, il cède et les laisse partir.

Lire la suite

12 jours de prières chaque mois de 2019

Les deux semaines qui nous restent en 2018 sont dénommées : « Semaines de la traversée ! »

Le thème de l’année 2019 est: Je vis pour un but !

Bien-aimé(e)s dans le Seigneur, que la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence, Sa joie ineffable et Sa grande grâce vous soient multipliées au nom puissant de Jésus.

Lire la suite

Ananias et Saphira : la conséquence de mentir à Dieu !

Bien-aimés dans le Seigneur, que la paix vous soit accordée de la part de Dieu notre tendre Père céleste. Que la communion du Saint-Esprit soit votre partage au nom puissant de Jésus-Christ qui revient très bientôt.

Ces derniers jours, le Saint-Esprit a attiré mon attention sur un sujet, non des moindres! Il s’agit d’un drame qui s’est passé au début de l’Eglise. Que s’est-il passé ?

Lire la suite

Les deux joies et les deux tristesses

Dieu fixe de nouveau un jour :
« Aujourd’hui, Dieu nous dit que seule sa joie est notre force »

Bien-aimé(e)s, que la paix de notre Seigneur Dieu et tendre Père Céleste, Sa joie ineffable, Sa grande grâce soient votre partage ce matin idem pour la communion du Saint-Esprit au nom puissant de notre Seigneur Jésus-Christ qui revient très bientôt.

Ce matin, le Seigneur me met à cœur de nous exhorter sur les deux joies et les deux tristesses qui existent.

De quoi s’agit-il ?

1) Les deux joies

C’est quoi la joie ?

Le dictionnaire définit la joie comme un sentiment de bonheur, de satisfaction vive et intense qui vient du plaisir que l’on a à agir, à accomplir non pas une tâche répétitive , mais de contribuer à un certain progrès qui est empreint d’un caractère spirituel philosophique, scientifique, religieux ou esthétique. On fait alors allusion aux plaisirs, aux jouissances, à la gaieté.

Ici nous voyons que cette joie vient du plaisir que l’on a à agir…de contribuer à un certain progrès et doit avoir un caractère spirituel philosophique, scientifique,religieux ou esthétique. C’est-à-dire qu’il suffit qu’il y ait quelque chose de contraire à ce plaisir d’agir, lorsqu’il n’y a plus un progrès visible ou que cela ne corresponde plus à notre philosophie, à nos calculs ou d’une certaine manière à l’esthétique, nous sommes désemparés. Ainsi, la première joie est:

La joie éphémère 

La joie dite éphémère, comme son nom le dit ne dure qu’un jour, le temps d’une étincelle.

Elle est d’une très courte durée.

C’est une joie qui est fonction des temps et des circonstances. Si les temps sont bons ou que les circonstances sont bonnes, cette joie sera présente.

C’est-à-dire qu’elle est en lien avec ce qui nous arrive ou ce qui se passe autour de nous. Nous pouvons la perdre à tout moment.

C’est une joie qu’on ne trouve pas dans une tâche répétitive, on se fatigue à force de faire quelque chose sans la vraie joie. Plusieurs se force d’aller au travail, leur vie de chaque jour devient un lourd fardeau.

Etant lié au temps, certains la perdent quand avance l’âge. Quand ils voient des rides sur leurs visages, ils perdent la joie. Quand j’étais jeune, j’étais beau, belle et maintenant je vieillis.

Quand les affaires marchent, quand les projets réussissent etc. nous avons cette joie. Mais il suffit d’un rien pour que tout s’écroule.

La leçon d’Habacuc

Habacuc a une notion de joie supérieure qu’il décrit qu’est ce qui peut arrêter la joie éphémère dans Habacuc 3 :17-19 :

« Car le figuier ne fleurira pas, La vigne ne produira rien, Le fruit de l’olivier manquera, Les champs ne donneront pas de nourriture; Les brebis disparaîtront du pâturage, Et il n’y aura plus de bœufs dans les étables. Toutefois, je veux me réjouir en l’Éternel, Je veux me réjouir dans le Dieu de mon salut. L’Éternel, le Seigneur, est ma force; Il rend mes pieds semblables à ceux des biches, Et il me fait marcher sur mes lieux élevés. Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. »

Le figuier qui devait fleurir n’a pas fleuri, la vigne n’a rien produit, le fruit de l’olivier manque, les champs ne donnent plus de nourriture, les brebis disparaissent du pâturage, il n’y a plus de bœufs dans les étables… tout ceci illustre les choses, les circonstances qui volent ou mettent fin à la joie.

La joie éphémère souvent ne vient pas du cœur et finit par la détresse

Il est écrit dans Proverbes 14 :13 :

« Au milieu même du rire le cœur peut être affligé, et la joie peut finir par la détresse. »

Il y a des personnes qui donnent l’apparence d’avoir la joie, d’être heureuses mais en vérité, au fond d’elles, elles sont affligées. Cette joie finit par la détresse parce que celles qui la possèdent n’ont pas Dieu. Une fois la détresse arrive, comme c’est Dieu la source de joie et qu’Il n’est pas connecté avec elles, la conséquence immédiate est la fin de ladite joie. Pour ce qui est  des enfants de Dieu ils ne perdent pas leur joie car Dieu leur source est le secours qui ne manque jamais dans la détresse. Les enfants de Dieu espèrent toujours en Dieu et à cause de leur espérance, leur joie est maintenue telle.

La joie éphémère se trouve dans les lieux de plaisirs de ce monde

Lorsque vous allez dans une belle soirée, vous vous retrouvez dans une salle très bien décorée,somptueuse, vous entendez de la bonne musique. Comme ces saisons de fêtes, les lieux publiques, les hôtels, les restaurants, les supermarchés sont décorés de sortes de susciter une joie saisonnière. Après la soirée, après cette saison de fête, cette joie passe.

Quand j’étais au Bandundu, le Pasteur Gédéon m’a raconté l’histoire d’une boîte de nuit qui était juste en face de leur maison. Alors que les gens chaque soir s’y rendaient et « jouissaient » de leur vie de débauche, un jour tout a mal fini par un incendie. Tous sortaient en cascade et je vous épargne les détails vestimentaires. Avez-vous déjà regardé un film des vampires ? Où trouve-t-ondes vampires ? C’est dans des lieux de plaisirs. Une soirée sans Dieu ou les hommes s’enivrent dans les plaisirs mondains et du coup, peut-être pendant qu’ils se mettent à danser, le partenaire de danses qui, faisant semblant de vous embrasser commence à sucer votre sang, soit vous mourez, soit vous devenez vampire vous aussi.

Fille de joie

N’est-ce pas comme cela qu’on appelle des prostituées ? Pourquoi ? Elles procurent une certaine joie. Mais combien de temps dure-t-elle ? Et après qu’est ce qui s’en suit ? Ce sont des problèmes d’oppression la nuit, la contagion des MST. Qu’est ce qui en est la cause ? La recherche de la joie éphémère. Cette joie éphémère quand elle finit rend toute chose amère. Et les regrets rentrent en jeu.

David dit dans le Psaume 16 : 11 :

« Tu me feras connaître le sentier de la vie; il y a d’abondantes joies devant ta face, des délices éternelles à ta droite. »

Ceux qui aiment la présence de Dieu  jouissent d’abondantes joies. Elles sont éternelles et produisent des délices éternels. De la même manière que la joie éphémère se termine par les regrets, les pleurs, les soucis, la joie éternelle nous donne plutôt la force d’avancer, de revenir encore dans la présence de Dieu, de rester dans la présence de Dieu etc.

Voire la suite: La joie éternelle 

A lire aussi sur la joie: Garde ta joie malgré tout , Guérison par la joie du Saint-Esprit, Prière pour la restauration de sa joie perdue 

Jésus-Christ est l’Alpha et l’Oméga

Que la paix de Dieu vous soit multipliée et que Sa joie ineffable abonde dans votre cœur au nom puissant de Jésus-Christ de Nazareth.

L’avez-vous aussi remarqué ?

Aujourd’hui est un beau et merveilleux jour ! Dieu se révèle à nous comme l’Alpha du mois de Décembre et l’Oméga de l’Année 2018. C’est premier jour de Décembre signifie en même un début et une fin. Il marque le début du mois mais aussi la fin de l’année. Début des 31 jours du mois et la fin des 12 mois de l’année. Lire la suite