UN JARDIN POUR TOI

    0
    10

    JardinDieu fixe de nouveau un jour, aujourd’hui, Dieu me dit de te dire qu’Il doit d’abord te former afin de te placer dans le jardin qu’il a planté pour toi. Dieu rajoute qu’Il peut faire de toi un vase d’honneur.

    Cher lecteur, je ne sais pas qui tu es, je ne sais pas ce que tu fais dans la vie, je ne sais pas quels sont les désires les plus profonds de ton cœur, je ne sais pas ce que tu traverses maintenant, je ne sais pas quelles sont attentes de ta vie qui ne font que tomber sur terre sans aucune espérance de porter du fruit, des efforts sans aucun résultat, mais ce que je sais, ce matin, Dieu me demande de te dire que ta vie peut changer positivement.
    C’est possible que tu expérimentes et vives réellement ce que tu rêves d’avoir comme vie tout au fond de toi. Ce désir dans ton cœur d’être et de devenir n’est pas placé dans ton cœur par toi-même mais plutôt par ton Créateur. Ce que tu es en train de lire est ce que Dieu m’a dit de te dire maintenant.

    DIEU A DEJA PLANTE UN JARDIN POUR TOI

    Je vais définir le jardin comme le cadeau de Dieu pour toi, un niveau de ta vie dans lequel Dieu te fait entrer sur mesure. C’est l’accomplissement de tout ce que tu as toujours voulu être, devenir, avoir dans le vrai sens du mot, dans ton originalité, ce qui n’est pas influencé par ce que tu vis extérieurement mais quelque chose de profond, une source de ton créateur.
    S’il faut que je décrive le jardin que Dieu avait planté en Eden, c’est un lieu où il y avait tout ce que l’homme pouvait avoir besoin pour sa vie.
    Dans le jardin, l’homme ne manquait de rien, l’homme vivait dans la bénédiction de Dieu, il était couvert des paroles de bénédictions que Dieu avait déclarées sur sa vie.

    Ici, je ne parle pas des jardins des cinémas où après qu’on ait volé beaucoup d’argent, dévalisé une banque, gagné une loterie on part dans une île pour y vivre « sois disant » heureux. Je ne parle pas de ce jardin hérité par hasard. Je parle de ce jardin que Dieu Lui-même a déjà planté pour toi, Il ne cherche plus qu’à te former et t’y placer.

    Note aussi que le jardin dont je suis en train de parler est un lieu de plaisir et d’accomplissement mais avec Dieu. C’est réussir sans se séparer de Dieu, c’est réussir sans remords, c’est réussir et devenir heureux sans chagrin, sans peur ni crainte.

    Ecoute ce que Genèse 1 :26-29 nous dit :

    « Puis Dieu dit: Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre. Et Dieu dit: Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence: ce sera votre nourriture. »

    Regarde bien ce passage, Dieu dit FAISON L’HOMME…DIEU CREA L’HOMME…DIEU LES BENIT…DIEU DIT : voici…Il leur présenta leur nourriture.

    Dans ce Chapitre, nous n’avons pas de détails de la manière dont Dieu avait créé l’homme.
    Voyons maintenant ce que nous dit Genèse 2 :7 nous dit :

    « L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant. »

    DIEU FORMA L’HOMME DE LA POUSSIERE DE LA TERRE…la poussière de la terre, c’est tout ce qui est négligeable, tout ce que l’on foule au pied, tout ce à quoi on ne fait pas attention, tout ce qui n’a pas de valeur. Dieu a utilisé ce qui était vile, ce qui n’était rien afin de former l’homme. Ce qui a fait l’homme ce n’est pas la poussière, ce n’est pas la matière mais c’est un autre élément très important qui est mentionné dans le même verset : IL SOUFFLA DANS SES NARINES UN SOUFFLE DE VIE et l’HOMME DEVINT UN ETRE VIVANT…

    Je voudrai rapidement ressortir quelque chose avant d’avancer, les versets 4 et 5 sont aussi intéressants, juste en passant lisons :

    « Voici les origines des cieux et de la terre, quand ils furent créés. Lorsque l’Éternel Dieu fit une terre et des cieux, aucun arbuste des champs n’était encore sur la terre, et aucune herbe des champs ne germait encore: car l’Éternel Dieu n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait point d’homme pour cultiver le sol. »

    TANT QU’IL N’Y AURA POINT D’HOMMES POUR CULTIVER LE SOL…il y a beaucoup de domaines de la vie de l’homme qui doivent produire des fruits, qui doivent faire germer des choses, qui peuvent provoquer la pluie de Dieu mais tant qu’il n’y aura pas d’hommes pour travailler dans ce domaine-là, c’est-à-dire cultiver le sol, rien ne germera.

    C’est-à-dire le problème n’est pas le domaine, n’est pas la terre, mais le problème c’est l’homme qui doit provoquer la bénédiction de Dieu sur son environnement.

    Revenons au jardin, toujours au chapitre 2, les versets 8 à 12 nous disent ceci :

    « Puis l’Éternel Dieu planta un jardin en Éden, du côté de l’orient, et il y mit l’homme qu’il avait formé. L’Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Un fleuve sortait d’Éden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. Le nom du premier est Pischon; c’est celui qui entoure tout le pays de Havila, où se trouve l’or. L’or de ce pays est pur; on y trouve aussi le bdellium et la pierre d’onyx. »

    Note encore ici que Dieu a placé dans le jardin qu’Il avait planté l’homme qu’Il avait formé…Il l’avait formé de quoi ? De la poussière de la terre !

    A suivre…

    Que Dieu te bénisse et bon dimanche !

    Wisdom Bomolo Bokungu
    Wisdom Bomolo Bokungu

    Au Service du Royaume des Cieux et du Corps de Christ

    1 COMMENTAIRE