Un secret pour que Dieu se souvienne de nous !

3
48

Bien-aimé(e) dans le Seigneur que la paix de Dieu vous soit multipliée où que vous soyez dans le précieux et le glorieux nom de Jésus-Christ.

Cette semaine, je voudrais attirer notre attention sur un fait très important. Je ne sais pas si vous avez déjà entendu parler des réclamations ou des esprits de réclamations ? Cela n’est pas le sujet, car moi je viens vous parler de la réclamation de la vie et de la bénédiction. Quelqu’un vous a-t-il déjà dit qu’un esprit ou quelque chose vous réclamait ? Sachez que cela peut changer. Le diable est tellement rusé qu’il réussit à séduire même les enfants de Dieu. Certaines personnes sont égarées sans le savoir. Il y a des personnes qui font le mal pensant faire le bien.

Le dernier trimestre dans lequel nous sommes est déclaré notre saison de souvenirs. La question est de savoir : Dieu se souviendra-t-Il de tout le monde ? Certainement pas ! Qu’est ce qui peut faire que Dieu se souvienne de nous ? Qu’est ce qui peut nous qualifier afin que Dieu se souvienne de nous ?

Lisons Actes 9: 36-41 :
« Il y avait à Joppé, parmi les disciples, une femme nommée Tabitha, ce qui signifie Dorcas: elle faisait beaucoup de bonnes œuvres et d’aumônes. Elle tomba malade en ce temps-là, et mourut. Après l’avoir lavée, on la déposa dans une chambre haute. Comme Lydde est près de Joppé, les disciples, ayant appris que Pierre s’y trouvait, envoyèrent deux hommes vers lui, pour le prier de venir chez eux sans tarder. Pierre se leva, et partit avec ces hommes. Lorsqu’il fut arrivé, on le conduisit dans la chambre haute. Toutes les veuves l’entourèrent en pleurant, et lui montrèrent les tuniques et les vêtements que faisait Dorcas pendant qu’elle était avec elles. Pierre fit sortir tout le monde, se mit à genoux, et pria; puis, se tournant vers le corps, il dit: Tabitha, lève-toi! Elle ouvrit les yeux, et ayant vu Pierre, elle s’assit. Il lui donna la main, et la fit lever. Il appela ensuite les saints et les veuves, et la leur présenta vivante. »

Une question :
Je sais que vous vivrez longtemps et que vous allez accomplir le nombre de vos jours. Supposons que vous mourrez aujourd’hui ? Est-ce les personnes autour de toi seront empressées à aller vous enterrer ou vont-elles chercher à ce que vous reveniez à la vie ? Que laisserez-vous comme souvenirs ? Quel témoignage les hommes diront de vous ?

Parlant de Tabitha, il est écrit qu’elle faisait beaucoup de bonnes œuvres et d’aumônes. Les aumônes, c’est ce que l’on donne aux pauvres par charité ou encore une somme d’argent dérisoire. Tabitha meurt, surprise, personne ne veut de sa mort. On ne l’a pas embaumée, on ne l’a pas emmenée à la morgue, on ne l’a pas emmenée au cimetière mais dans une chambre haute ? Pourquoi ? Le temps d’aller chercher un serviteur de Dieu afin que l’on prie pour elle et qu’elle revienne à la vie. Tabitha faisait tellement des bonnes œuvres que même après sa mort, alors qu’elle était incapable de prier pour elle-même, les autres sont allés chercher Pierre pour la ressusciter.

Plusieurs se cachent derrière la prière mais peu pratiquent les bonnes œuvres. Notons ici que les gens n’ont pas montré leur prière à Pierre. Personne ne peut avoir la preuve tangible d’avoir prié. Mais ces veuves avaient des tuniques et des vêtements que Tabitha faisait pour elles.

Le plus grand secret pour que Dieu se souvienne de nous, ce sont les bonnes œuvres que nous faisons. Dieu se souvient de toutes les bonnes œuvres que nous faisons.

Les bonnes œuvres et la résurrection de Lazare
Plusieurs ne font pas le lien qu’il y a entre la résurrection de Lazare et les bonnes œuvres. Lisons Jean 11 :2 :
« C’était cette Marie qui oignit de parfum le Seigneur et qui lui essuya les pieds avec ses cheveux, et c’était son frère Lazare qui était malade. »

Lisons Matthieu 26 : 6-9 pour nous rafraîchir la mémoire :
« Comme Jésus était à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, une femme s’approcha de lui, tenant un vase d’albâtre, qui renfermait un parfum de grand prix; et, pendant qu’il était à table, elle répandit le parfum sur sa tête. Les disciples, voyant cela, s’indignèrent, et dirent: A quoi bon cette perte? On aurait pu vendre ce parfum très cher, et en donner le prix aux pauvres. »

L’attitude des disciples est la même que plusieurs enfants de Dieu de nos jours. Ils s’indignent lorsque l’on fait du bien au Seigneur. Plusieurs prennent leurs dîmes, leurs offrandes et se disent, nous allons donner aux pauvres. Plusieurs ne répondent pas aux appels lorsqu’il s’agit de bénir l’œuvre du Seigneur. Ne vous en faites pas. Vous n’êtes pas les seuls. Lorsqu’il s’agit de donner aux pauvres, c’est là qu’ils donnent. Ce n’est pas mauvais de donner aux pauvres. Si donner aux pauvres peut faire que Dieu se souvienne de nous pour autant. A combien plus forte raison lorsque nous payons nos dîmes et soutenons l’œuvre de Dieu ?

Je viens de recevoir le témoignage d’une bien-aimée ce matin. Sa maman était admise aux urgences parce qu’elle avait perdu sa mémoire. C’était désespéré. Gloire à Dieu, ils reçurent l’orientation d’une servante de Dieu qui leur dit, ne vous tracassez pas dans vos prières. Rendez seulement grâces à Dieu et rappelez les œuvres que la maman faisait aux gens. Cette maman offrait même des terrains aux hommes de Dieu pour ne citer que ça. Et savez-vous ce qui s’est passé ? Elle n’a pas traînée. Sa condition s’est vite améliorée qu’elle est sortie avant les personnes qu’elle avait trouvé et jusqu’à ce jour elle est en bonne santé.

Plusieurs aujourd’hui veulent que Dieu leur fasse du bien, qu’Il se souvienne d’eux. Mais Dieu n’a aucune base pour se souvenir d’eux. Les prières sont bonnes comme je l’ai dit mais il y a des situations qui ne se décantent pas seulement par la prière. C’est triste de voir comment les gens prient pour la protection divine et pensent qu’il s’agit juste de répéter une prière. Il y a une prière sur notre site que les gens lisent plus que même les exhortations, les enseignements et les témoignages.

Corneille reçut le Saint-Esprit en premier après les juifs. Qu’est ce qui a fait que Dieu lui accorde cette grâce ? Sommes-nous en train de dire que Dieu vend Ses bénédictions ? Non, loin de nous cette pensée ! Seulement, une personne qui est prête à donner est une personne qui a un cœur bien disposé. Dieu regarde au cœur. Voyons ce que la Bible nous renseigne sur Corneille dans Actes 10 :1-4 :

« Il y avait à Césarée un homme nommé Corneille, centenier dans la cohorte dite italienne. Cet homme était pieux et craignait Dieu, avec toute sa maison; il faisait beaucoup d’aumônes au peuple, et priait Dieu continuellement. Vers la neuvième heure du jour, il vit clairement dans une vision un ange de Dieu qui entra chez lui, et qui lui dit: Corneille! Les regards fixés sur lui, et saisi d’effroi, il répondit: Qu’est-ce, Seigneur? Et l’ange lui dit: Tes prières et tes aumônes sont montées devant Dieu, et il s’en est souvenu. »

De quoi est-ce que Dieu s’est-Il souvenu ? Des prières et des aumônes qui sont montées devant Lui.

Bien-aimé(e), voici l’un des plus grands secrets si nous voulons que Dieu se souvienne de nous. Faisons du bien sans relâcher ! C’est la saison de souvenir. Que personne ne soit disqualifié. Faites du bien autour de vous, payez votre dîme, donnez les offrandes, participez à l’œuvre de Dieu et voyez si ce Dieu est injuste !

Cette semaine, que Dieu se souvienne de vos prières et de vos offrandes dans le nom puissant de Jésus. Que la vie et la bénédiction vous réclame. Que Dieu ramène à la vie tout ce qui était mort autour de vous dans le nom puissant de Jésus. Que Dieu vous bénisse et se souvienne de vous au nom puissant de Jésus.Bannière-FEV

 
[simple-payment id= »19280″]

3 Commentaires