Notre semaine du départ en force

0
852

Bien-aimé(e), bonjour !
Que la paix de Dieu et sa joie ineffable jaillissent dans votre cœur au nom de Jésus-Christ. Quelle grâce de voir cette nouvelle semaine. Nous bénissons notre Dieu pour ce privilège. Cette semaine, par inspiration divine est déclarée : « Notre semaine du départ en force ».

La semaine passée, nous avons parlé du retour en force. Ledit retour concerne deux catégories de personnes :

1. Celles qui ont échoué dans le passé, qui abandonné des projets importants de leurs vies ou pour leur destinée.

Moïse était notre exemple. Ce dernier était appelé à délivrer les enfants d’Israël de l’esclavage en Egypte. Cependant, malgré ses efforts, il a lamentablement échoué. Il n’a pu tuer qu’un seul égyptien. Ses frères ne l’on pas écouté quand il a voulu les réconcilier. Il a fini par s’enfuir et devenir fugitif. Il a ainsi laissé derrière un projet non achevé. Le peuple qu’il devait délivrer est resté croupir dans l’esclavage. Pendant ce temps, il essayé de refaire sa vie jusqu’à ce que Dieu se révèle à lui. Merci de suivre nos vidéos de la semaine passée sur notre page Facebook où nous en avons parlé la semaine du 04 au 10.

2. Celles qui au départ étaient trahis, abandonnés, rejetés par les leurs.

Notre exemple ici était Jephté. Les circonstances de sa naissance ont fait qu’il soit rejeté. Il était fils d’un prostitué et ses frères l’ont chassé. Au lieu de s’apitoyer sur son sort, ce dernier s’est mis à travailler sur lui-même. Il devint un vaillant héros. Dans la suite, les chefs du peuple de son pays sont venus le chercher afin de le placer à leur tête. Ici, nous disons que lorsque Dieu nous rend plus fort que nos ennemis, ceux-là même qui nous ont rejetés, lorsqu’ils reviendront à nous pour nous demander de l’aide, nous devons les aider. Nous ne devons pas nous venger. Il est hors de question pour nous de rendre le mal par le mal. Attention ! Nous n’allons pas vers eux sans au préalable être sollicité. Sinon, ce serait comme pour aller les montrer ce que nous sommes devenus en dépit du mal qu’ils nous ont fait.

Ainsi, notre première semaine complète de Mars a commencé par le retour en force.

Tous ne sont pas concernés par le retour en force. D’autres c’est plutôt, le départ en force !

Qui sont concernés par le départ en force ?

Contrairement au retour en force qui concerne les personnes rejetées ou qui ont échouées dans le passé, le départ en force concerne ceux qui ont réussis dans le passé. Ils ont réussis hier mais qui échouent lamentable aujourd’hui. Ou encore n’échouent pas mais comptent tout abandonner à cause d’une raison ou d’une autre.  

Notre exemple biblique est :

Elie

Son histoire commence dans 1 Rois 17. Il avait pour mission de ramener le cœur du peuple à Dieu. Les enfants d’Israël se sont détournés du vrai Dieu. Ils ont commencé à prier et offrir des sacrifices à Baal. Au verset 1er du chapitre 17, Elie annonce la sécheresse sur toute l’étendue du pays. Cela fut ainsi. Au chapitre 18, il tua tous les prophètes de Baal après avoir démontré la puissance de Dieu. Il pria et le feu descendit du ciel pour consumer l’autel et le sacrifice.

Quelque chose se passe juste après !

Au chapitre 19, Jézabel menace de tuer Elie. C’est ainsi qu’il prit fuite afin de sauver sa vie.

Le départ en force concerne :

  • Les personnes qui ont pris fuite.
  • Celles qui demandent la mort à cause des menaces de leurs ennemis. Elles ont peur de mourir etc. Lisons les versets 3 et 4 du chapitre 19 :

« Elie, voyant cela, se leva et s’en alla, pour sauver sa vie. Il arriva à Beer-Schéba, qui appartient à Juda, et il y laissa son serviteur. Pour lui, il alla dans le désert où, après une journée de marche, il s’assit sous un genêt, et demanda la mort, en disant : C’est assez ! Maintenant, Eternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères. »

Le même homme qui a fait descendre le feu du ciel par sa prière demande la mort à cause des paroles d’une femme. Peut-être que c’est votre cas ? Au moment où vous lisez ces paroles vous êtes un fugitif. Vous fuyez pour sauver votre vie. A la place de la vie, vous demandez la mort. Vous en avez marre ! Vous voulez vite en finir ! A quoi ça sert de rester en vie ?

La réponse de Dieu pour vous !

Lisons 1 Rois 19 :7-8 :

« L’ange de l’Eternel vint une seconde fois, le toucha, et dit : Lève-toi, mange, car le chemin est trop long pour toi. Il se leva, mangea et but; et avec la force que lui donna cette nourriture, il marcha quarante jours et quarante nuits jusqu’à la montagne de Dieu, à Horeb. »

Le chemin est trop long pour vous !

Vous n’avez pas à vous arrêter là ! Vous n’avez pas à demander la mort.

L’apôtre Paul a dit dans Philippiens 3 :12-13 :

« Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ. Frères, je ne pense pas l’avoir saisi; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. »

Pour cela, tout le long de cette semaine, nous allons nous édifier sur ce départ en force. Le Saint-Esprit nous inspirera. C’est ici que je vous souhaite un bon début de semaine !

Cliquez ici pour voir la vidéo de la prière de ce matin.

Voulez-vous devenir porteur de foi, espérance et vie et nous aider à continuer avec ce site ? Lisez notre S.OS. en cliquant ici.